AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

J'ai oublié. C'est mieux d'oublier non? Comme ça, on a pas mal... - Andy. [Terminée]
avatar
Messages : 5
Points : 9
Age : 15

Sam 21 Jan 2017 - 1:32

photodupersonnage
Dossier n° 015246987 - « C'est mieux d'oublier non? Comme ça, on a pas mal... »
Andy Hailey
spritedupersonnage• Sexe : Féminin, normalement.
• Age : 15 ans.
• Taille & poids : 1 petit mètre cinquante, pour une quarantaine de kilos a peine. 35 pour être plus précis.
• Région d'origine : Elle suppose que c'est Capella, mais elle n'en est pas certaine.
• Métier : Coordinateur.
Asriel, Feunard forme Alola.
spritedupokémon• Sexe : Mâle.
• Région d'obtention : Alola, elle l'aurait eu par ses parents.
• Nature : Discret.
• A noter : Asriel, c'est un Pokémon assez énigmatique. Contrairement à sa dresseuse il est assez froid dans sa manière de se comporter. Ce n'est pas pour autant qu'il ne l'apprécie pas. C'est un Pokémon très protecteur. Sous son œil droit il possède comme une sorte de cicatrice, difficilement distinguable de loin. Il possède le même genre de cicatrice au niveau de la patte.
Description mentale
Pull rayé. C'est toujours la première chose qu'on remarque chez Andy. Malgré ses quinze ans elle garde toujours un petit air enfantin, et le genre de vêtements dont elle s'habille, aussi simples soient-il, accentuent très fortement ce côté petit enfant qu'on lui donne. Elle n'a rien de spécial, Andy. Bien qu'elle soit de petite taille, pour son âge elle se situe dans la norme. Elle est un peu maigrichonne, mais cet aspect se voit atténué en particulier à cause des tenues qu'elle porte. Elles sont toujours simples, ses tenues. Un peu trop grandes, aussi. Il semble y avoir un on ne sait quoi qui l'attire chez les hauts rayés, car impossible de la voir sans porté quelque chose comme cela. Les shorts qui enserrent sa taille, bien qu'ils lui soient adaptés possèdent une considérable épaisseur. Et ses bottes... Il n'y a pas à dire, elles sont bien trop grandes. C'est voir la maigreur de ses jambes qui permet de comprendre qu'en réalité elle ne porte que des vêtements un peu trop grands ou trop larges pour elle. Elle est aussi légère qu'une plume, que la force n'a pas sû désirer accompagner.

Ce n'est pas sa simple chevelure brune et quelque peu courtes, coupée au carré qui se remarque en tout premier sur son visage. Beaucoup lui diront « mais pourquoi as-tu les yeux fermés ? » Car il est vrai qu'Andy... n'ouvre pas vraiment les yeux. Certains émettent l'hypothèse qu'elle parvient à voir au travers de ses paupières, tandis que d'autres la prétendent aveugle. Ce n'est ni l'un, ni l'autre. Les joues creuses, un visage d'enfant, on la voit comme tout, sauf une adolescente dans la quinzaine. Et c'est pourtant vrai, elle a bel et bien quinze ans. Andy n'a rien de spécial. Elle ne se démarque pas des autres jeunes filles, ou même des autres filles en général, elle ne cherche pas à sortir du lot. Elle est admirative de ces jolies personnes, sans pour autant les jalouser. Elles sont pour elle comme des milliers de papillons débordants de couleur, qui prennent chacune leur envol et dont les mouvements si uniques lui rappellent des battements d'elle. Elle a des rêves plein la tête, la petite.

...garçon, ou fille? C'est souvent la question que les gens se posent. Un visage androgyne, en plus d'être enfantin. Ceux qui la voient de loin déclarent toujours avoir du mal à deviner si il s'agit d'une jeune fille, ou d'un jeune homme. De près, il est déjà plus facile de définir qu'Andy est une fille. Bien qu'un doute ne cessera de planer éternellement sur vous. La voix d'Andy est celle d'une enfant, et son apparence celle d'un enfant. Il est dans sa nature de répondre, lorsqu'on lui demande... « je sais pas. » A ce qui semble une plaisanterie se mélange une part d'honnêteté. Mais elle n'explique jamais pourquoi. C'est une fille, elle essaie de s'en convaincre... Pourtant, elle a quelque doutes. Et rien dans son physique n'est pour indiquer si elle en est une ou pas. Enfin... elle devrait le savoir, pourtant. Et malgré tout, malgré tout... Elle n'arrive pas à en être sûre.

Silence. Andy n'aime pas parler. Elle n'est pas muette, simplement qu'elle considère la simple action qu'est parler comme une perte de temps. Elle est munie d'une petite tablette qu'elle use toujours pour écrire, c'est sa manière de « communiquer ». Elle n'ouvrira la bouche généralement que pour s'adresser à ses Pokémons. Quand enfin, elle daignera vous répondre de vive voix, et bien elle parlera d'une manière monocorde, les yeux... Fermés, toujours fermés. Et cela n'a tout bonnement rien à voir avec de la timidité. Parce qu'Andy n'est pas timide. Elle est très loin de l'être, bien qu'en général il s'agisse du premier trait de caractère qu'on lui attribue instinctivement, dès qu'on la voit. Et calme, également. Sur ce point, certains n'auraient pas tort. Elle sait être aussi calme qu'elle sait ne pas l'être.

Intelligente. ...Ou différente. La manière de penser d'Andy... Beaucoup ne la comprennent pas. Là où certains seront jaloux, là où certains seront haineux, Andy, elle ne comprendra pas. Elle ne sait pas à quoi cela sert d'être jaloux ou pourquoi certains le sont. Elle ne sait pas à quoi cela sert d'être en colère quand elle voit des personnes s'énerver. Andy n'est pas bête. Réellement, c'est une jeune fille très intelligente. C'est simplement que tout cela, elle l'a oublié. Si elle a souhaité se lancer dans la coordination c'est pour essayer de retrouver toutes ces significations. Pour comprendre ce que cela pouvait faire, de réussir quelque chose. Pour comprendre ce que cela pouvait faire de gagner, d'être aimé des autres. On peut presque dire d'elle qu'elle est « blasée ». Parce qu'elle n'a jamais vraiment tiré de satisfactions de n'importe quelles choses. Quand elle jouait à des jeux vidéos, elle était là à fixer l'écran, et à recommencer à chaque fois qu'elle réussissait. Pas de cri de joie, pas de hurlements de haine lorsqu'elle perdait. Simplement un regard indifférent, peut-être intrigué. Elle n'a jamais compris pourquoi les gens tiraient la moindre satisfaction de toute chose. Parce qu'elle a tout oublié. Elle ne sait même plus ce que c'est la différence entre une fille et un garçon.

Amnésique. Andy a perdu la mémoire. Le choc avait dû être des plus violents, pour qu'à son réveil elle n'ai souvenir que de son nom. Attention, elle n'est pas totalement insensible. Mais elle ne sait même plus faire la différence entre ses sentiments. Elle a toujours du mal à se remettre du choc. Toujours du mal à faire la différence entre ses sentiments. Elle peut les ressentir... mais elle ne saura pas ce que c'est. La joie, ce sentiment étrange qui vous fait sourire, vous sentir heureux quelque part, elle ne sait pas que ça s'appelle comme ça. Elle ne sait pas pourquoi elle ressent cela. La peur, ce sentiment qui fait trembler, qui donne la boule au ventre... Elle ne sait pas pourquoi elle le ressent. Elle ne sait pas comment cela s'appelle. Elle n'arrive pas à mettre la main sur ce que sont ses sentiments, pourtant elle peut toujours les ressentir. Mais gagner ne l'a jamais rendue heureuse. Gagner ne lui a jamais donné ce sentiment qui s'empare de nous, nous fait sourire. Elle s'en fiche, de gagner. Et elle ne comprends pas pourquoi. Alors que les autres, eux, semblent vouloir gagner. Alors elle essaie, elle essaie de tout faire pour arriver à définir ses sentiments, et pour essayer de voir si un jour, ce sentiment étrange s'empare d'elle lorsqu'elle gagnera.

En dehors de cela, c'est une jeune fille très taquine. Parce qu'elle est très intriguée par les autres, alors elle teste leurs différentes réactions. Elle est toujours surprise de voir les différentes réactions des personnes qui l'entourent, et souvent elle reste là à méditer sur ces dernières. Elle cherche comment cela s'appelle. Elle a oublié les mots. Elle se pense insensible à ne pas connaître l'appellation des sentiments, mais elle ne l'est pas. Même si elle l'ignore, Andy est une jeune fille très protectrice. Ça aussi, elle ne sait plus comment ça s'appelle. Elle ne peut pas s'empêcher de surveiller son Feunard, même si elle a oublié son souvenir. Elle a l'impression qu'elle doit rester avec lui. Qu'elle ne peut pas se séparer de lui. Et ça, elle l'a tout de suite ressenti, lorsqu'elle l'a retrouvé près d'elle à son réveil. Elle ne savait plus ce que c'était mais elle était persuadée qu'il devait l'accompagner.

Gentille. Andy est sans conteste une personne très gentille. Et maladroite. Terriblement maladroite. Elle a envie d'apporter son aide aux autres, sauf qu'elle ne sait jamais comment s'y prendre. Normal, pour une amnésique. Donc... Elle fait n'importe quoi. Et pourtant, cela part de bonnes intentions. Mais c'est le genre d'adolescente qui vous entraînera dans des situations plutôt dangereuses même si elle ne le veut pas. En plus d'être confuse avec ses sentiments, ses émotions, Andy est ce qu'on qualifierait de boulet. Une jeune fille très gentille qui veut toujours apporter son aide aux gens, mais dont la maladresse est terriblement handicapante. Ce n'est absolument pas volontaire de sa part, pourtant elle n'y peut rien. Elle a comme une sorte de « faiblesse » au niveau des jambes, mais à cause de son amnésie il lui est tout bonnement impossible de se souvenir pourquoi.

Même si elle ne sait pas vraiment comment appeler ses sentiments elle a un genre de faible pour tout ce qui touche aux jeux vidéos, livres... C'est un genre de divertissement pour elle, elle apprécie lire ou jouer à quelques jeux bien que cependant la victoire la laisse complètement indifférente. Elle possède un comportement légèrement enfantin, qui lui donne un petit côté inoffensif. Quand elle a une idée en tête, elle n'est pas du genre à laisser cela tomber. Elle est capable de poursuivre une personne, de la suivre jusqu'à ce qu'elle l'écoute. Quand elle veut dire quelque chose qu'elle qualifie d'important, elle se sert de sa voix. Autrement... La tablette, tout simplement. Elle sourit, de temps en temps. Même si elle ne sait plus ce que ça veut dire. Malgré ses airs d'enfants, Andy reste une personne attachante bien qu'un peu... intrigante?
Histoire
 C'était quoi, sa vie avant qu'elle ne devienne amnésique? Ça n'a pas vraiment d'importance, aux yeux d'Andy. De toute manière, qu'est-ce que ça peut lui faire? Elle l'a oubliée. Et elle ne veut pas s'en souvenir. Parce qu'elle est sûre que cela ne changera rien à ses yeux. Que ça sera comme... Une perte de temps. Tout ce dont elle veut se souvenir, c'est de comment nommer ses sentiments. Elle veut arriver à mettre la main dessus. Elle ne veut même pas se rappeler de cet instant qui lui a fait perdre la mémoire. Elle ne veut même pas savoir comment Asriel est devenu son ami. Andy, elle dit qu'elle s'en fiche, que ça ne changera rien à ses yeux. Andy, elle a tout simplement peur de se rappeler mais elle ne sait pas que c'est cela. Parce qu'elle croit qu'elle ne peut rien ressentir.

Mais pourtant, elle n'a rien de spécial, sa vie, n'est-ce pas? C'était juste une petite fille, qui avait grandit avec ses parents,  avaient eu une vie heureuse... Toutes les histoires ne peuvent pas être exceptionnelles. Celle d'Andy n'a vraiment rien de spécial. Parce qu'Andy n'a rien de spécial. Elle a toujours été cette petite fille curieuse, qui s'attachait à tout le monde et qui n'arrivait pas à être méchante même si elle le voulait. Cette petite fille rêveuse qui n'avait pas spécialement d'amis, mais qu'on appréciait quand même pour ce qu'elle était. Personne ne s'en prenait à elle. De ce côté, elle était tranquille. Elle était fille unique, avec deux parents qui l'aimaient et qui s'aimaient. Aucun problèmes de famille. Ils voyageaient souvent lorsqu'ils le pouvaient, et ils emmenaient avec eux leur petite fille. Andy était le genre de gamine qui écoutait sagement tout ce que disait ses parents, parce qu'elle les aimait trop pour leur désobéir. Ou peut-être était-ce de la peur? Elle ne le savait pas. Elle avait peut-être peur que ses parents finissent par ne plus l'aimer si elle faisait quelque chose de travers. En petite fille qu'elle était, elle n'avait aucune raison de s'en faire, pourtant. Ses parents ne se disputaient pas, et ne la disputaient jamais. Elle avait une bonne éducation, et une gentille famille. Rien de spécial, là non plus.

Asriel. Au cours d'un voyage qu'il avait voulu faire seul, le père d'Andy lui avait ramené ce petit Goupix capturé à Alola. Andy et lui étaient « tombés sous le charme l'un de l'autre », et le petit Goupix s'était très vite attaché à celle qui fut sa nouvelle dresseuse. Là où certains allaient jalouser Andy parce qu'elle avait un Pokémon qualifié de rare, elle, elle s'en fichait bien. Le Goupix qu'elle avait baptisé Asriel était son ami, et elle se fichait bien de ce que pouvaient penser les autres à son sujet. Et c'est bien parce qu'elle ne se souciait jamais de ce qu'on lui disait que la jeune fille n'avait jamais eu de problèmes avec les autres. Elle avait une vie normale. Elle n'était ni pauvre, ni excessivement riche, elle avait une simple vie auprès des personnes qu'elle aimait.

Elle ne grandissait pas beaucoup, Andy. Elle ne prenait pas beaucoup de poids, non plus. Ses parents avaient fini par s'inquiéter, à ce sujet. On les rassura alors de ne pas s'en faire, mais ils aimaient tellement leur petite fille qu'ils ne pouvaient s'empêcher de vouloir sans cesse la protéger.

Sa vie était tout simplement normale. Un quotidien qui se ressemblait, parfois se répétait, dont elle se lassait parfois, même en étant enfant. Mais elle aimait ses parents, elle aimait sa famille. Elle ne détestait pas sa vie, mais elle était rêveuse. Elle finissait par la trouver monotone, elle voulait qu'il se passe quelque chose qui bouleverse en quelques sortes sa vie. Même en étant enfant. Elle comprenait ce genre de choses. Mais ça n'arrivait jamais. Il ne fallait pas qu'elle s'attende à ce qu'un miracle se produise. Mais elle aimait rêver. Rester assise, des heures, à contempler le ciel, fermant les yeux en se plongeant dans ses rêves qu'elle imaginait. En compagnie d'Asriel, qui venait se loger sur ses genoux auprès d'elle. Elle n'était pas triste, pourtant. Mais elle se demandait si, quelque part, tout le monde avait une vie aussi banale que la sienne. Pourtant, elle avait de la chance. Ses parents s'entendaient à merveille, ils ne la réprimandaient jamais. Sa famille l'adorait et adorait ses parents, et elle n'avait aucun problèmes avec les autres. ...C'était peut-être un peu trop parfait. Elle trouvait cela trop parfait. Ce n'était forcément pas normal. C'est ce qu'elle pensait. Elle pensait que cette parfaite entente n'était pas normale, qu'il y avait forcément des disputes. Une part d'elle était sans doutes convaincue que les familles comme la sienne n'étaient pas de vraies familles, qu'elles étaient anormales. Elle était sûre que cela finirait par changer. Et pourtant... rien n'avait changé. Rien ne changeait à mesure qu'elle grandissait. C'est même dire si l'entente ne se renforçait pas de plus en plus. Elle refusait d'admettre qu'elle avait de la chance et était persuadée que cela était anormal. Peut-être parce qu'elle espérait un bouleversement, quelque chose qui vienne changer son quotidien semé d'ennui.

C'est vrai, quel était l'intérêt pour elle de se souvenir de sa vie d'avant? Andy se fichait bien qu'on l'aime, elle se fichait bien de beaucoup de choses. En fait, elle trouvait sa vie terriblement lassante. Quelque chose avait légèrement changé, vers ses treize ans. Elle avait décidé d'une petite ballade pour qu'Asriel prenne l'air, puisse se défouler. Sauf qu'il était parvenu à se perdre. Et Andy l'avait longtemps cherché, inquiète, paniquée. Jusqu'à tomber sur un jeune homme de son âge, si ce n'est plus jeune. Il tenait le Goupix dans ses bras, l'air tout aussi perdu qu'Andy. Elle était alors venu au jeune homme, et ils avaient commencé à parler. Au moment de se séparer il lui demanda si ils pouvaient se retrouver à nouveau le lendemain, et elle accepta. Au fond d'elle, elle pensait que c'était simplement parce qu'il souhaitait revoir Asriel. Mais tant pis. Alors souvent, ils se revoyaient, ils se revoyaient. Entre temps, grâce à un des voyages de sa famille Asriel avait pu obtenir sa forme évoluée. Une journée où celui désormais devenu un majestueux Feunard avait décidé de rester chez Andy, au repos, la jeune fille était allée retrouver son ami. Et il ne lui avait pas fait la moindre remarque sur l'absence du Pokémon. Elle avait comprit qu'il l'appréciait aussi et elle en était heureuse.  

Sauf que ça peut arriver, les malheurs. Un départ en voyage, durant lequel Andy était partie avec sa famille et celui qui était devenu son meilleur ami. Asriel dormait dans sa Pokéball, pendant que les deux adolescents d'une quinzaine d'années discutaient, sourire aux lèvres. La collision fut si brutale qu'Andy n'avait même pas pu voir ce qu'il s'était passé. Qu'est-ce que la voiture avait bien put heurter? Un autre véhicule? Quelque chose de bien plus imposant? Les derniers instants auxquels fut confrontée Andy furent atroces. Puis il y eut une douleur. Une douleur vive, qui l'avait saisie au crâne. Une insupportable douleur. Elle avait fermé les yeux, ne sachant même pas si elle allait mourir. Ou si elle allait vivre. Elle ne savait même pas qu'elle ne pourrait plus jamais revoir son meilleur ami.

A l’hôpital dans lequel elle avait été conduite il semblait qu'elle avait été tirée de son inconscience, pendant un instant. Mais même ça, elle ne s'en souvenait pas. Tout ce dont elle se souvenait à son réveil, c'était cette voix, ce cri chargé de tristesse, qui l'appelait. Qui appelait son nom. Elle s'était retrouvée dans une pièce vide, qu'elle ne connaissait même pas. Dans une chambre qu'elle ne connaissait même pas. Alors elle s'était assise, sur le bord du lit. Et elle s'était mise à réfléchir. Elle ne savait même plus quoi penser. Elle ne se souvenait de rien. Elle avait peur. Mais même ça... Elle n'arrivait pas à le définir. Parce qu'elle avait tout oublié. Même le Feunard, assis face à elle, qui la dévisageait. Elle avait beau essayé, elle n'arrivait plus à se souvenir.  Elle avait bien une histoire banale. Mais cette histoire ne s'était pas finie comme elle l'aurait voulue. Ce qui ferait mal, ce n'était pas lorsqu'elle se souviendrait de sa vie. Mais lorsqu'elle se rappellerait du moment de l'accident. Sans réfléchir elle s'était réfugiée contre le Feunard, comme affolée. Parce qu'elle était confuse. Parce qu'elle ne savait plus quoi faire. Alors elle avait fini par fuir cet endroit dans lequel elle se retrouvait. Elle ne savait même pas où elle allait. Elle était perdue. Elle n'avait plus rien où aller, elle ne savait plus quoi faire. Elle n'avait plus personne. Plus le moindre souvenir. Elle ne savait même pas ce qu'elle allait faire. Elle ne savait même pas pourquoi elle était partie. Au fond, elle avait espéré que sa vie trop lassante change... mais elle avait jamais voulu que cela change comme ça.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Lun 23 Jan 2017 - 0:08

Bonjour,

Après lecture de votre dossier, nous avons décidé de sa validation.

Voici donc votre carte. Vous pouvez la personnaliser comme bon vous semble :


N'oubliez pas de recenser votre avatar, et de rédiger votre fiche.

Nous vous souhaitons la bienvenue à Capella.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)
» Il est parfois difficile d'oublier une personne qui t'a donné autant de souvenirs.
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Gestion du personnage :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: