AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Frustration personnelle [Solo]
avatar
Messages : 30
Points : 47
Age : 20

Dim 27 Nov 2016 - 11:59

Frustration personnelle- Les questions existentielle qui fâchent -

Ethan Eisherz

Ses partenaires

Nous y voilà ! La Route 2 ! La dernière étape avant Creshendia et donc avant d’enfin rentrer chez moi afin de profiter d’une semaine de repos bien mérité. Aaahhh… Ça va faire du bien… Alors qu’Asura observe les environs, curieux vis-à-vis de cet environnement auquel il est peu habitué, Blade semble s’amuser à faire léviter mon écharpe ou des pétales de fleurs qui passeraient à sa portée.

Pour ma part, j’observais les alentours. Le paysage était vraiment magnifique… Ce qui me fit repenser à la question que je me posais avant l’intervention d’Asura. Cette question était essentielle, mais je ne me l’étais jamais réellement posé… En partie à cause de la sensation de malaise que je ressens lorsque je suis en présence d’une femme. Cette sensation est un blocus très important et maintenant que j’y repense, même si une femme me donne l’impression de surpasser ce mal être, ce n’est pas pour autant qu’elle est mon type de femme.

Reprenant mon air perplexe, aucun de mes deux partenaires ne prit la peine de s’en préoccupé, chacun étant trop occupé par ces petites affaires.

Mon type de femme… Essentielle et pourtant si compliquée. Peut-être que cette question ne dispose pas de réponse ? Peut-être suis-je destiné à ne jamais me sentir à l’aise en présence féminine ? Cette idée me fit frissonner. Non. Je voulais croire au fait que j’arriverais à trouver quelqu’un un jour. Mais avant cela, il me fallait répondre à cette question, c’était primordial. J’aurais pu penser qu’il était possible que je sois attiré par les hommes, mais je n’ai jamais ressenti que de la sympathie à l’égard de mes collègues ou n’importe quel homme. Non. C’était sûr, j’aimais les femmes.

Alors pourquoi je n’arrive pas à répondre à cette putain de question ?! C’est extrêmement frustrant de ne pas y arriver. Ce n’est pas dans ma nature de me vexer pour si peu, de m’énerver pour si peu, mais cette auto-frustration était beaucoup trop forte pour rester impassible. Plaquant une main contre mon visage, je commençai à marmonner de manière incompréhensible. En m’entendant, Blade fit signe à Asura de descendre et de le suivre, ce qu’il fit. Alors qu’ils me devancèrent d’au moins six ou sept mètre, ce fut à cet instant que je laissai exploser cette frustration.

« Putain ! Mais c’est pas possible d’être aussi coincé ! C’est quoi mon putain de problème, hein ?! Hein ?! Arceus ! C’est quoi mon putain de problème ?! Pourquoi j’arrive pas à répondre à cette putain de question ?! Pourquoi ?! C’est pourtant pas compliqué ! Merde ! »

Blade avançait sans se retourner tandis qu’Asura me regardait, les yeux exorbités. Blade lui déclara que ça m’arrivait de temps à autre, que c’était rare, mais quand ça arrivait, j’en avais pour un sacré moment à cracher ma frustration au reste du monde et tout le bordel qui va avec. Asura lui demanda alors ce qui m’avait frustrer cette fois, le Tarsal chromatique haussa les épaules lui répondant qu’avec moi, c’était compliqué de savoir vu que je ne partageais pas souvent ce genre de problème, bien qu’il avait une idée pour cette fois, il termina en ajoutant qu’il fallait juste attendre que je me calme. Les deux Pokémons reprirent alors leur marche me laissant dans ma frustration.

« Bien sûr ! Je pense à ce genre de chose alors que je putain de pas capable d’y répondre ou de faire quoi que ce soit afin régler mon problème ! Non ! Monsieur Ethan est pas assez doué pour ça ! Prendre des risques ! Ça il connait ! Mais dès qu’on passe à ça ! Y a plus personne ! Non ! Faudrait pas prendre de risque sur ce point-là ! Faudrait voir à pas abuser ! C’est vrai qu’y a vachement moins de risque à calmer une Ursaring enragée que d’essayer de discuter avec quelqu’un ! C’est sûr ! Faudrait pas prendre de risque ! »

Blade soupira. C’était bien ce à quoi il pensait. Alors qu’Asura continuait de me regarder du coin de l’œil, il questionna Blade sur la possible origine de ma crise de nerf. Le Tarsal chromatique lui expliqua alors la situation, le fait que je sois pas vraiment à l’aise avec les femmes et tout ce qui va avec comme le fait que je sois un stade de ma vie où je désire fonder un « nid ». Alors que j’étais encore en train de me gueuler dessus et que mes Pokémons discutaient de mon cas, du bruit provint d’un buisson en bordure de route.

Mes partenaires se mirent immédiatement en place tandis que, ruminant ma colère et ma frustration, je les rejoignais, j’observai les buissons avant de soupirer bruyamment. Qu’est-ce que ça serait cette fois ?

Nous étions tous les trois à observer le bruit d’où provenait le bruit. Toujours à ruminer ma colère, mes partenaires, eux, étaient prêt en cas de besoin. Nous attendions… Attendions… Attendions… Et puis :

« Sors de là sinon je viens te chercher ! »

Pendant une dizaine de seconde, le seul bruit audible fut celui du vent parmi les feuilles des arbres et des buissons. Lorsque j’allais m’approcher afin de sortir le planquer, il décida enfin de se montrer. Il s’agissait d’un jeune Flabébé chromatique. Sans hésitation, ma main vint violement se plaquer contre mon visage.

C’est pas possible ça ! Encore un Pokémon victime d’un trafic ? Si c’est le cas, je risque de pousser la gueulante encore longtemps. Ôtant ma main de mon visage tout en poussant un long et bruyant soupir, je m’approchai le pas un peu lourd du Flabébé. Intimidé par ma taille et mon attitude, il recula jusqu’à ce retrouver coincé contre un arbre, je posai alors un genou à terre et l’inspecta sous tous les angles. Le Flabébé me lança un regard surpris et inquiet.

« Tout vas bien ? Tu n’es pas blessé ? »

Le Flabébé secoua la tête. Ce fut à cet instant que mes deux autres partenaires me rejoignirent. Alors qu’Asura inspectait curieusement, mais gentiment le nouvel arrivant, Blade vint tenter de me pousser. Qu’est-ce que… Ah… Oui en effet… Tapotant légèrement le casque de mon partenaire, je lui fis signe de s’occuper du Flabébé, ce qu’il fit tandis que je m’éloignais afin d’aller me poster au milieu de la route en attendant.

Une fois que je fus partit, Blade et Asura commencèrent à mettre le Flabébé en confiance. Tous deux affirmèrent que j’étais juste dans une mauvaise passe, qu’il ne fallait pas trop m’en vouloir si je paraissais brusque car ce n’était pas dans mes habitudes. Flabébé se contenta d’hocher la tête tandis que le Tarsal lui demanda ce qu’il faisait ici. Timidement, le Pokémon chromatique leur expliqua qu’il était avec d’autre Flabébé, mais qu’à cause d’un coup de vent, il s’était retrouvé séparé du groupe.

Attrapant son menton entre deux doigts, Blade réfléchissait. Le groupe du Flabébé pouvait être tout proche comme il pouvait être déjà loin. Au vu de mon état, il jugea qu’il ne fallait mieux pas me faire faire de détour, déjà que le chemin jusqu’à Creshendia allait être long si je restais comme ça. Blade demanda alors à Asura de venir me chercher. Lorsque je fus de retour avec ma mauvaise humeur, Blade me mima alors la situation.

Séparé de son groupe, hein ? Pff… Je n’avais pas vraiment envie de chercher un groupe de Flabébé, surtout qu’il pouvait ne plus en être dans les environs, ce qui me ferait perdre un temps précieux sur ma permission de demain. Alors que je jugeais encore le pour du contre, la Flabébé (Car oui, il s’agissait d’une femelle.) Demanda à Blade s’il été possible de nous accompagner. Voyant le visage du Flabébé, je fus obligé de me calmer et d’être attendrit par le Pokémon Fée chromatique.

« Tu veux venir avec nous ? »

Flabébé hocha timidement la tête. Ooh ! Une mascotte toute mignonne pour l’équipe.

« Alors bienvenue à toi, Rosae… »

Rosae m’adressa un large sourire et vint se coller contre mon visage. Trop mignonne ! Je suis obligé de prendre soin d’elle. Blade et Asura comprirent que je m’étais calmé et profitèrent que j’étais encore assez près du sol afin de monter sur mes épaules tandis que Rosae posa sa fleur sur mon épaule à côté de Blade.

« Aller ! Nous sommes bientôt à la maison ! En avant ! »

Lorsque l’entrée de Creshendia fut en vue, j’attrapai ma radio afin d’annoncer au Q.G que j’étais arrivé à Creshendia, que par conséquent, je mettais fin à mon service pour aujourd’hui et la semaine à venir. Maintenant, je devais juste rentrer chez moi et profité de ma semaine de repos bien mérité. J’aurais le temps de m’énerver contre moi demain.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Demande de rp: Escorte personnelle. [Résolu]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Routes :: Route 2-
Sauter vers: