AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Rencontre Nocturne [Solo]
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Mer 28 Déc 2016 - 23:51


Akiyo s’était réveillé plus tôt que prévu. Il regardait par la fenêtre. L’obscurité, légèrement éclairée par un petit lampadaire au style ancien plus loin, montrait que le soleil n’était pas encore levé. De l’autre côté, Estellise dormait à poings fermés. Quelque part, ça la rendait mignonne. Pas que son caractère de cochon était si désagréable que ça, bien au contraire. Il aimait bien l’avoir à ses côtés, et lorsque de la pensée qu’un jour leurs chemins doivent se séparer, même pour un court temps, ça lui pinçait le cœur. Même si dans le fond, le dresseur savait bien que ce serait inévitable de par leurs métiers différents.

Il n’empêchait une chose, cela dit : Qu’est-ce que c’était difficile de dormir avec Estelle ! Elle ne ronflait pas, non. Mais comment voulez-vous dormir avec une fille aussi jolie à vos côtés ? Ses courbes, son visage endormi, son odeur, sa peau de soie…Tout chez elle la rendait magnifique, en plus d’être terriblement adorable. Forcément, le sommeil du jeune homme, ainsi que ses hormones qui étaient restées jusque-là en sommeil, s’en retrouvaient chamboulés. C’était pour cette raison que le bicolore s’était réveillé en pleine nuit.

Le garçon à la tête de tomate prit quelques minutes pour réfléchir. Que pouvait-il faire, et qui pourrait faire plaisir à la demoiselle ? Son regard se posa sur le réveil à côté. Ils devaient se lever dans une heure. Qu’est-ce qui pourrait être cool ? C’est après une intense réflexion qu’une idée lui vint. Si avec ça, il ne marquait pas des points…Il se leva alors, un petit peu au radar dans l’obscurité, et prit ses habits pour les enfiler. Vint ensuite le sac. Nul besoin de prendre ses pokéballs, il n’en avait pas pour longtemps et de toute façon, il préférait laisser ses petites bestioles dormir. Mais il y en avait une qui était plutôt matinale, et qui avait choisi de toute façon, de garder sa sainte nourriture comme un dragon garderait son trésor. Akiyo ne l’avait pas vue, et l’avait emmenée dans le sac. Il s’agissait en effet de Sakura, la petite Mimantis qu’il avait rencontré la veille, et qui adorait deux choses : La nourriture, et son dresseur.

Qu’à cela ne tienne, il ne l’avait pas remarquée de toute façon. Il prit la carte magnétique de sa chambre, descendit avec l’ascenseur qu’il trouvait toujours aussi fragile, et sortit du Centre Pokémon. Une fois en dehors, le dresseur prit une grande inspiration. L’air était frais, mais ce n’était pas désagréable. La chose un peu plus gênante, c’était ce truc qui gigotait dans le dos. Il y avait comme une sensation de déjà-vu, qui faisait dire « Oh non, pas encore » au jeune homme. Par sentiment de prescience, il savait déjà qui s’était faufilé dans son sac, qu’il enleva pour l’ouvrir. Et cet instinct ne le trompait pas, quand il vit les deux grands yeux roses qui le regardaient d’un air adorable. Le garçon prit la Mimantis dans ses bras, qui semblait heureuse de la réaction de son Maître.

« Sérieux, Sakura ? Encore ? …Bon bah vu que tu es là on va se promener ensemble, ok ? Juste, ne mange pas tous les Pofflés cette fois. »

La créature hocha la tête, et se fit reposer dans le sac, que le dresseur laissait entrouvert, afin qu’elle puisse en sortir la tête et les pattes. Il reprit son sac sur ses épaules, et commença alors la petite promenade de nuit. Les rues étaient désertes, et la seule source de lumière présente était celle des vieux lampadaires en pierre. Le son également était très reposant. Personne ne parlait, il n’y avait que le son du petit ruisseau qui traversait le village. Le chant de l’eau qui s’écoulait avait quelque chose qui apaisait les cœurs, et qui permettait enfin de sortir la sublime demoiselle aux cheveux verts qui partageait le lit du dresseur, de sa tête.

La promenade se déroula paisiblement pendant quelques minutes, dans un environnement à la fois bucolique et ancien, où était tombé le voile de la nuit. C’est seulement au détour d’une des rues principales que le jeune homme et son pokémon distinguèrent deux silhouettes. Ils avaient décidé alors de se cacher derrière une ruelle proche, épiant la scène qui se déroulait sous ses yeux. La première ombre était celle d’un dresseur, la vingtaine d’années environ. La deuxième était celle d’un monstre de poche…Un Pikachu ? Dans une boite ?

« Voilà. Tu restes là jusqu’au matin, et quelqu’un viendra de chercher. Moi c’est mort. Je te garde pas. »

Le jeune homme commençait à comprendre. Un type abandonnait son pokémon. Il pensait que ce n’était que des légendes urbaines, et qu’aucune personne n’était capable d’être une telle ordure pour faire ça. Le « pikachu » ne semblait pas d’accord avec son dresseur, et sortir de la boite dans un « Miii… ! » plaintif, s’accrochant à la jambe de son maître avec ses longues mains noires. Décidément bizarre, ce pikachu abandonné.
En réponse à la réaction de sa bestiole, le gars retira sa jambe, et mit un coup de pied à la pauvre créature, qui poussa un petit cri de douleur en heurtant le mur derrière lui, pour finalement trembler dans sa boite. Akiyo, qui avait vu la scène se dérouler face à lui, serra les dents. Il aurait aimé faire quelque chose, mais avec seulement Mimantis, dont il ne connaissait pas vraiment les capacités, il ne pouvait rien faire. Si Irisviel était là…

« Casse-toi putain !! Tu crois vraiment que je suis venu d’Alola pour chopper une merde comme toi ?! Je voulais un Pikachu, pas un stupide pokémon déguisé qui me sert à rien !! T’es inutile, tu comprends ça ?!! J’peux pas affronter la championne avec toi !! »

C’était sur ces mots que le dresseur partit, laissant la pauvre bête déguisée en train de sangloter dans sa boite. Akiyo attendit que le type soit vraiment loin, pour s’approcher du carton où il était écrit « Gratuit ». Décidément, pour donner une valeur financière à un pokémon, ce gars devait vraiment être un sacré fumier. Du moins, c’était ce qui venait en tête du bicolore à ce moment précis. Le contenu sortit légèrement la tête. Du moins la première, qui fit sursauter le jeune homme, et le fit tomber sur les fesses. Sakura sauta du sac, pour regarder le tout d’un air curieux. Finalement, Akiyo se pencha pour mieux voir cette créature inconnue. C’était en réalité un Mimikyu. Le fameux pokémon en quête de popularité qui se déguisait en Pikachu afin d’avoir des amis. Il n’en fallait pas plus au dresseur pour savoir que ce pauvre petit avait dû vivre des choses assez terribles, à base de rejet et d’insultes.

Le Mimikyu semblait effrayé, au vu de sa réaction qui était de se recroqueviller dans le fond de la boite. En réponse, Akiyo lui sourit, avant de fouiller dans son sac pour lui tendre un pofflé d’une main, le sachet dans l’autre. Le pokémon devait être affamé, car il se dépêcha de prendre la friandise pour la glisser sous son costume et l’engloutir. Cette action fit rire le jeune homme avec douceur, qui caressa la « tête » du petit spectre déguisé. Quelque chose se créait entre aux. Le petit déguisé commençait à comprendre que la personne en face de lui n'était pas son prédécesseur et avait un bon fond. Peut être qu'il s'était enfin trouvé un ami ?

« Je ne te veux pas de mal…On pourrait même voyager ensemble, tu en dis quoi ? Moi, je ne t’abandonnerai pas en tout cas. Je suis persuadé que tu peux faire plein de choses. »

Ces mots eurent l’effet d’une bombe dans le cœur de Mimikyu. Ce petit pokémon, au déguisement à la couleur atypique, hocha la tête. Le jeune dresseur bicolore sortit alors une ball un peu spéciale, qu’il avait acheté en se disant qu’il tomberait un jour, sur un Pokémon avec qui il se lierait davantage d’amitié. Apparament, elle aurait été faite à partir d’un Noigrume et s’appellerait une « Copain Ball ». Le nom avait inspiré le garçon, et se dirait que cette petite sphère serait idéale pour la bestiole en face de lui.

De l’autre côté, une certaine créature avait vu le sachet, et de suite, son instinct gourmand s’était réveillé. Sakura regardait le paquet avec des yeux pétillants, et prit alors son élan pour sauter sur son maître, espérant avoir elle aussi un Pofflé. Pris par la surprise, celui-ci lâcha sa Copain Ball, qui se mit à rouler sur le sol sur un petit mètre.

« Roh, non, Sakura ! Tu pouvais pas attendre deux minutes ? Tu abuses, sérieux… »

Alors que le dresseur prit un gâteau pour le tendre à sa Mimantis, le Mimikyu fit quelque chose d’étonnant. Il sortit sa grande main spectrale, et appuya sur le bouton de la ball un peu plus loin, pour se laisser emporter par le rayon de celle-ci. La petite machine n’oscilla que légèrement, le pokémon étant déjà très enclin à se faire capturer. Akiyo venait alors d’obtenir un nouveau compagnon. Encore abasourdi par ce qui venait de se passer, il prit la sphère sans sa main, et appuya sur le bouton central très doucement.
En sortit le nouvel ami déguisé du jeune bicolore, qui semblait content de sa nouvelle vie. Un large sourire se dessina sur le visage de l’humain, qui lui donna alors son surnom.

« Ton déguisement me fait penser à une histoire, d’un dresseur légendaire avec son Pikachu…Alors je vais te donner le nom de ce dresseur. Tu t’appelleras Red ! Tu en penses quoi ? »

Le Mimikyu semblait ravi de son prénom, et sauta dans les bras de son dresseur. Et pour pas se sentir lésée, Sakura fit de même, semblant au passage apprécier son nouvel ami. C’est dans un petit rire qu’Akiyo les cajola tous les deux.

« Bienvenue dans la famille, Red ! »

Les premiers rayons du soleil firent alors leur apparition. La ville commençait à s’illuminer, et en sentant la chaleur solaire réchauffer sa peau, le dresseur regardait l’heure. Le temps qu’il s’était donné était déjà passé, et il était en retard. Il se releva alors dans la panique, fit signe à ses pokémons de le suivre, et s’empressa de courir dans les rues. Son objectif était en fait de ramener des croissants pour le petit déjeuner en tête à tête qu’il avait prévu avec Estellise. Mais là, elle allait déjà être réveillée…quelle cata. Par chance, il trouva rapidement une boulangerie ouverte, dans laquelle il put acheter ce qu’il voulait.

Sur le chemin du retour, les lampadaires étaient déjà éteints, et certains dresseurs étaient déjà de sortie pour s’entrainer avec leurs pokémons respectifs. Plus de sons reposants, mais quelques combats à gauche à droite, et le bruit métallique des stores des commerces qui commençaient leur ouverture. Voilà ce qui rythmait à présent la marche d’Akiyo et de ses deux amis, jusqu’au Centre Pokémon.

La route s’était déroulée sans embûches, et il put retourner dans l’établissement sans problème. Il fit rentrer le petit Red dans sa copain ball, et la confia à l’infirmière du centre, en lui expliquant que c’était une créature abandonnée, et qu’il avait reçu un méchant coup de pied en pleine face. De même, il mentionna qu’il allait le récupérer après le petit déjeuner. Dans un sourire maternel, l’infirmière acquiesça et se mit au travail.

Le jeune dresseur reprit alors l’ascenseur de verre et d’acier, son sachet à la main. Cette fois, il fit attention à la marche vicieuse à la sortie de l’engin. Il chercha sa chambre quelques instants, avant de la trouver et de passer sa carte magnétique pour entrer. Par chance, la sublime ranger était à peine réveillée, encore dans leur lit. Akiyo se mit à sourire, montrant le sachet de croissants.

«« J’ai une surprise. Mais en attendant, p’tit dej’ ! »

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Creshendia :: La ville-
Sauter vers: