AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« L'instinct combatif d'un Tarsal apeuré. » [PV Rose]
avatar
Messages : 10
Points : 69
Age : 21

Dim 1 Jan 2017 - 17:38

image of the character
« L'instinct combatif d'un Tarsal apeuré. »
feat. Geoffrey Coalman & Rose F. Passione
Ainsi donc, Geoffrey s'était lancé dans son aventure dans la région de Capella. Et une bonne aventure à Capella ne pouvait pas commencer sans un petit détour par la route 1.

La route semblait fréquentée par de nombreux pokémons qui se cachaient dans les hautes herbes. Un entraînement parfait pour la petite Ushio, qui devait encore apprendre à se battre.
Pour autant, son dresseur était parfaitement conscient que la lancer dans un combat aussi brutalement ne ferait que l'apeurer. Par conséquent, il préféra tout d'abord sortir la petite Tarsal de sa pokéball.

Le petit pokémon, visiblement encore endormis, se mit à bailler dans un petit son strident mais presque inaudible, tandis qu'elle émergea et se rendit compte d'où elle se trouvait. Elle regarda à droite, à gauche, avant de comprendre qu'elle n'était plus en ville. Légèrement apeurée, elle s'approcha tout doucement de son dresseur tout en regardant autour d'elle, avant de se cacher derrière ses jambes et en tirant sur son pantalon pour lui demander de la prendre aux bras.
Mais le jeune Geoffrey ne céda pas à ses caprices, et s'agenouilla plutôt pour parler à son pokémon.


«Courage Ushio. Il faut que tu te renforce et essaie de te battre toi aussi. Mais je sais que c'est encore un peu brusque de te lancer directement dans le combat. Regarde, suis moi. »

Le jeune homme s'approcha du bord de la route et pointa du doigt les hautes herbes.


«Tu vois, ça ce sont les hautes herbes, évidemment. C'est là que se cachent les pokémons sauvages. Tu dois connaître vu que c'est là que maman t'a trouvée, n'est-ce pas ? Enfin, bon, toi tu était à Hoenn, pas ici, mais tu m'as compris ! En général les autres pokémons ne viennent pas déranger les voyageurs sur les routes, mais il peut y avoir des exceptions. Mais vu la route, je pense pas qu'il y ait de soucis à se faire. »

La petite Ushio écouta avec admiration et curiosité son dresseur, tandis qu'ils reprirent la route.
Le jeune Geoffrey continua d'expliquer un peu tout ce qu'il savais sur les pokémons et les rencontres, tandis que le jeune Tarsal s'amusais d'un air joyeux à marcher en équilibre sur le bord de la route. Mais ce qui devait arriver arriva, et la petite Ushio trébucha et se retrouva plus bas, enfoncée dans les hautes herbes.

Sans réfléchir un seul instant, le jeune Geoffrey s'élança dans les hautes herbes pour sauver son petit Tarsal, mais lorsqu'il arriva à retrouver son pokémon, celui-ci était face à un autre pokémon, un Goinfrex, visiblement sauvage, et prêt à en découdre.
C'était là l'occasion pour Ushio de faire ses preuves. Malheureusement pour elle, elle était encore trop effrayée par les combats, et la chute qu'elle venait de faire l'avait un peu sonnée, ce qui la laissa sans défenses et toute tremblotante face au pokémon sauvage qui lui faisais face.

Par Cheshire Cat pour Epicode
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Points : 602
Métier : Dresseur Pokémon

Dim 1 Jan 2017 - 22:02

L'instinct combatif d'un Tarsal apeuré.
Mon départ sur la route 1 avait été quelque peu retardé. En effet, je ne pensais pas rencontrer une personne comme Ayana N. Valor sur ma route. Discuter avec lui en attendant que l’astre Solaire finisse par se montrer m’a un peu rassurée sur le fait de prendre la route. Je me disais que ça ferait quelqu’un à rencontrer de nouveau une fois que j’aurais progressé dans mon voyage initiatique à travers Capella.

Cet homme ayant pris de l’avance, j’avais dans mes intentions une envie de voyager un peu seule pour l’instant. Tout en prenant le temps de manger quelque chose dans un fast-food tout en patientant que le beau temps daigne enfin me faire une apparition.

Une fois le temps un peu plus éclairci, je pris la route à mon tour. Mon Pokémon Ryo marchant à mes côtés. La fin d’après midi-se montrait plutôt généreuse, je pouvais entendre les pokémons courir dans les hautes herbes, les oiseaux voler par-dessus ma tête, le chemin sans fin et joliment décoré…

C’était donc ça le début de l’aventure ? Cette sensation de pouvoir arpenter l’infini ? Ce sentiment d’avoir le monde qui n’attend que nous pour partir l’explorer ?

Arpentant le chemin d’un pas joyeux, je me demandais si toutes les routes que je parcourrai seraient ainsi, après tout il existe des chemins un peu plus ardus à explorer. D’autres où les pokémons sont même plus puissants que mon Ryo. Au moins cela fera un bon entraînement pour mon pokémon.

Je n’étais pas la seule à voyager sur la Route 1. Je pouvais voir quelques dresseurs traverser en même temps que moi. Certains à vélos, d’autres à rollers. Certains s’arrêtaient même dans les hautes herbes à chercher des pokémons. Je voyais en eux de potentiels rivaux, des futurs adversaires devant qui je devrai donner toute ma puissance. Je m’imaginais déjà les retrouver dans la ligue pokémon, ou sur un autre chemin à les affronter ! Spéculer sur le futur était une de mes grandes passions !

Mais alors que j’avançais sur un chemin un peu plus fourni en hautes herbes. Mon regard termina par atteindre un jeune homme, d’une tranche d’âge un peu équilibrée à la mienne. Je le vis avec un petit Tarsal, adorable comme tout. Celle-ci semblait un peu craintive d’être à l’extérieur. Mon pokémon Ryo regardait la Tarsal d’un air déçu, il n’a jamais vraiment apprécié les couards et ceux qui n’osent pas affronter le danger et qui ne s’affirmaient pas en tant que pokémons.

En me rapprochant, nous avons pu voir la Tarsal tomber dans les herbes jusqu’à disparaître du champ de vision. Son dresseur, si c’était un dresseur digne de ce nom, rattrapa majestueusement son petit pokémon avec adresse et agili…

Ah bah non, il est tombé avec. Vraiment pas doué en fait.

Curieuse, je voulais m’assurer qu’il ne soit pas trop blessé. Bon il n’y avait pas trop de risque mais un peu de solidarité entre dresseurs n’a jamais fait de mal à qui que ce soit. Arrivant à mon tour dans les hautes-herbes, je vis la Tarsal toute timide et effrayée par un Goinfrex sauvage. Un pokémon apparemment mécontent car le dresseur à la chevelure argentée venait de trébucher sur un tas de baies, à en juger le dos de sa veste toute tachée et dégoulinante. S’en était il rendu compte au moins où avais-je affaire à un empoté de première ?

Constatant que la Tarsal ne pouvait se défendre face au Goinfrex furieux, je décidai d’intervenir avant que qui que ce soit se retrouve blessé.

- Ryo ! Utilise Vive-Attaque ! Protège ce Tarsal !

Pouvant enfin montrer sa valeur, le Grenousse s’élança pour attaquer avec célérité le Goinfrex afin de le stopper net dans son avancée. L’impact fut violent, la tête des deux pokémons s’entrechoquèrent. Je n’allais pas le laisser ainsi, il fallait poursuivre l’effort qui était déjà engagé. Le Goinfrex avait déjà reculé en peu et se frottait le front. Je pense que la meilleure défense était l’attaque dans ce cas là.

- Enchaîne-le avec Ecume !

Ma Grenouille inspira pour cracher une multitude de projectiles en direction du petit pokémon goinfre, s’associant pour repousser le mangeur de baies.

Pendant qu’il se faisait repousser, j’en profitai pour aider le jeune homme à se relever, le fait qu’il reste au sol m’énervait un peu :

- Allez, reprends toi, ton pokémon compte sur toi. Tu dois rester fier et debout pour tes compagnons.

ft. Geoffrey  Coalman



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Points : 69
Age : 21

Mer 4 Jan 2017 - 0:29


« L'instinct combatif d'un Tarsal apeuré. »

Le sort de la petite Tarsal semblait désormais scellé. Incapable de se battre, terriblement sonnée par la chute, et face à un pokémon vraisemblablement empli de colère, il n'y avait là aucune échappatoire pour la petite Ushio.
Mais c'était sans compter l'intervention d'un pokémon mystérieux, assommant le Goinfrex affamé d'une attaque aussi vive que rondement menée.

Les crânes qui s'entrechoquent, l'ennemi déstabilisé. L'occasion parfaite pour continuer dans l'assaut, ce que le dresseur ordonna à son pokémon.
Tandis que le combat faisait rage, une jeune demoiselle s'approcha de Geoffrey afin de lui venir en aide.
« Ton pokémon compte sur toi » disait-elle. Des mots que le jeune Geoffrey entendit avec réserve. Faisait-elle preuve d'excès de zèle ? Après tout, s'il y avait bien une chose qui était importante pour Geoffrey, c'était le mental de son pokémon et sa volonté à lui donner force et sagesse. Il était hors de question que lui même ne flanche, et ce n'était probablement pas ce que ce saut aussi maladroit que prompt pouvais témoigner.

Dans sa gentillesse éternelle, le jeune homme se releva, vérifia rapidement ses vêtements complètement tâchés, puis se tourna alors vers la jeune demoiselle.

« Merci pour ton aide, mais ne t'en fait pas. Je ne compte pas abandonner mon pokémon ! »

Le jeune dresseur se redressa et observa rapidement la situation. Son jeune pokémon connaissait la capacité Choc Mental, mais compte tenu de l'état d'Ushio, il savait très bien qu'occasionner des dégâts ne serait pas une bonne décision, beaucoup trop faibles compte tenu de la situation.
Après une rapide réflexion, le jeune homme s'écria :

« Ushio ! Ce Goinfrex est étourdi. Profite en pour lancer l'attaque Reflet, afin de le perturber d'avantage ! »

Reprenant ses esprits, mais néanmoins un peu perdue, la jeune Tarsal s'exécuta, non sans une certaine hésitation. Elle ne fut capable que de créer deux reflets d'elle même. Deux reflets qui entourèrent néanmoins le Goinfrex sauvage.
Ce dernier revenant peu à peu à la raison, fut alors surpris de voir trois Tarsal le prendre à revers, et tourna sur lui même à plusieurs reprises pour réfléchir à une offensive.
C'était le moment idéal pour frapper.

Le jeune homme s'avança de sa jeune sauveuse, afin de lui confier :

« Mon pokémon est encore trop hésitant pour se battre, mais avec les reflets, ça devrait permettre à ton pokémon d'avoir le champ libre pour attaquer ! »

L'excitation du combat pouvait se ressentir dans les paroles du jeune homme, qui semblait placer une totale confiance en la dresseuse qui était venu lui porter secours. Excès de naïveté, sans aucun doute.

Sans plus attendre, le Goinfrex s'attaqua à une cible aléatoire. Probablement chanceux, le coup du pokémon sauvage blessa la jeune Tarsal, pourtant placée dans le dos du pokémon sauvage, qui avait réussi à trouver le bon reflet.
Heureusement pour elle, effrayée au possible, la jeune Tarsal eut un réflexe aussi machinal que fulgurant de se protéger de ses petits bras, lui permettant d'encaisser le coup direct. Bien que de faible constitution, Ushio se tenais encore debout. Elle avait désormais toute l'attention du pokémon sauvage.
©gotheim pour epicode
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Points : 602
Métier : Dresseur Pokémon

Jeu 5 Jan 2017 - 21:28

L'INSTINCT COMBATIF D'UN TARSAL APEURÉ
« Merci pour ton aide, mais ne t'en fait pas. Je ne compte pas abandonner mon pokémon ! »

Alors pourquoi tu restais au sol ? Tu avais du souci à te faire si tu perdais l’attention d’un combat pendant ne serait-ce que quelques secondes…

Enfin, l’essentiel c’était qu’il avait repris de poil de la bête et s’était relevé pour combattre de nouveau. Mon Grenousse revenu vers moi après son assaut, je pouvais observer le petit Tarsal doté d’une magnifique robe noire faire de son mieux pour tenter de s’opposer au Goinfrex qui se trouvait face à nous. J’observais ce dresseur donner ce qu’il avait dans les tripes pour se défendre lui-même ainsi que son pokémon face à une menace directe.

L’attaque Reflet était vraiment intéressante dans la mesure ou elle permettait de perturber les sens. La faire ainsi pouvait être efficace en entourant l’ennemi même si j’étais assez dubitative sur le fait de rester immobile pendant un combat. Il aurait du poursuivre son enchaînement et ne pas laisser le temps à l’ennemi de récupérer.

Je lançai un regard interrogé au jeune homme quand celui-ci me lança la patate chaude, me demandant de poursuivre mon assaut pour l’aider au combat. C’était sérieux ? Il pensait vraiment que j’allais tout faire à sa place ? Et son honneur de dresseur et sa vaillance placée un peu plus tôt c’était juste pour faire joli ? Je ne pense pas que c’était la meilleure chose à faire pour l’aider. Je préférais penser que la difficulté permettait d’acquérir encore plus d’expérience.

Quoi qu’il en soit, je ne pouvais ignorer quelqu’un qui était dans le besoin, pour cette fois je devais lui prêter main forte.

Analysant la situation, je constata avec attention que le Goinfrex avait attaqué le bon reflet, c’est-à-dire le véritable Tarsal, par un coup de chance extraordinaire… Ce n’était vraiment pas son jour à ce dresseur dis-donc. Si je laissais les choses continuer, le Tarsal allait être bien mal en point.

- Recommence Ryo ! Utilise vive-attaque sur le Goinfrex ! Ne lui laisse pas le temps d’attaquer !

Reparti pour un tour, le Grenousse chargea alors le pokémon  au gros ventre pour le repousser. Se déplaçant avec toute l’agilité d’un ninja et allant le plus rapidement possible donner un coup de pied vif aux jambes du Goinfrex, passant alors derrière lui. Le Goinfrex tomba alors, fauché par l’attaque de ma Grenouille aquatique.

- Continue, attaque le au sol avec Ecras’Face !

Finissant la glissade due à sa Vive-Attaque quelque instants plus tôt, Ryo se stoppa net et prit de la hauteur par un saut des plus élégants en chargeant la puissance de l’attaque dans sa patte. Assez haut, il retourna au sol en se jetant sur le pokémon au sol, la patte en avant et déversant tout son pouvoir sur le ventre du Goinfrex qui était au sol. Ecrasant son estomac et coupant le souffle du pokémon balloné.

Mon Ryo retourna alors près du Tarsal, de manière à la protéger d’un autre éventuel danger. Si ce Goinfrex était assez résistant, alors il ne tarderait pas à se relever encore une fois. J’espérais que le Dresseur prenne assez confiance en lui pour poursuivre son attaque sur le pokémon sauvage. C’était comme ça qu’on apprennait à devenir dresseur.

- Allez Dresseur, poursuis le combat, je ne vais pas t’aider éternellement !

Il fallait bien encourager ce dresseur un minimum. C’était son combat après tout.

ft. Geoffrey Coalman



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 10
Points : 69
Age : 21

Lun 9 Jan 2017 - 19:23


« L'instinct combatif d'un Tarsal apeuré. »

D'une agilité sans pareil, le Grenousse s'en pris au Goinfrex sauvage avec force et vigueur, lui faisant perdre l'équilibre pour asséner un coup bien placé.
Un coup suffisant pour couper le souffle du pokémon sauvage pendant un bref instant. Mais il était évident que le petit Goinfrex allait rapidement se relever, et par anticipation, le petit Grenousse se rapprocha d'Ushio afin de la protéger d'un éventuel assaut surprise.

« Allez Dresseur, poursuis le combat, je ne vais pas t’aider éternellement ! »

Geoffrey en était parfaitement conscient. Il savais qu'il avait une chance inouï d'être tombé sur un dresseur de passage pouvant l'aider dans son combat, mais qu'il aurait besoin d'apprendre à se défendre par ses propres moyens. Geoffrey s'en savais capable, mais qu'en était-il d'Ushio ?

Postée derrière le Grenousse, le jeune homme pouvait l'apercevoir trembler, complètement apeurée. Il savait très bien ce qu'elle pouvais ressentir.
Contrairement à beaucoup d'autres pokémons, enivrés par l'odeur du combat et l'adrénaline, Ushio était plutôt effrayée, mal en point. Comme si ne pas remporter un combat n'était pas suffisant, le jeune homme savait que la petite Ushio, de surcroît, allais déprimer par la suite à cause de son inaptitude au combat. Et les encouragements de la jeune dresseuse n'allaient pas aider la petite Ushio, persuadée que sa faiblesse faisait passer son dresseur pour un moins que rien.

Le jeune homme posa sa main sur son sac, analysant la situation. L'occasion se présentais devant lui pour capturer un pokémon intéressant, et visiblement robuste compte tenu du combat. C'était là également une solution pour écourter le combat, que la petite Ushio n'allais pas pouvoir subir très longtemps.
Mais de l'autre côté, la jeune dresseuse ne semblais pas décidée à terminer ce combat d'elle même. Après tout, elle avait raison, ce n'était pas son combat à elle, et Geoffrey en était parfaitement conscient. C'était à lui de mettre un terme à celui-ci.

Il devais trouver une solution, et rapidement.
Le Goinfrex commençait à se lever, se tenant le ventre sous la douleur du coup précédent. Ce dernier semblait avoir nourris une certaine colère qui pouvait se lire dans les yeux du pokémon, prêt à se venger pour l'affront qu'il venais d'essuyer.
Par instinct, la petite Ushio se protégea de nouveau de ses petits bras, cachant sa tête.

C'est alors que Geoffrey eut un éclair de génie.

« Ushio ! Protège toi et laisse le te frapper ! »

Surprise, laissant échapper un petit son d'étonnement, la petite Tarsal s'exécuta en se cachant encore plus sous ses petits bras, toute tremblotante.
Le Goinfrex chargea une nouvelle fois vers Ushio, la frappant de plein fouet, tandis que cette dernière encaissa le coup violent. Malgré tout, elle resta fière sur ses deux petites jambes. C'est là que Geoffrey s'exclama :

« Attrape le, et téléportez vous le plus haut possible ! »

Motivée par la voix déterminée de son dresseur, la petite Tarsal s'exécuta, et vint attraper le Goinfrex se remettant encore de la charge de ses petits bras, avant de se téléporter quelques mètres au dessus d'eux.
La petite Tarsal pris alors appui sur le pokémon sauvage afin de sauter un peu plus haut, poussant ce dernier vers une chute plus rapide.
Geoffrey se redressa rapidement et se déplaça afin de pouvoir réceptionner son petit pokémon. Lors de son déplacement, il ordonna à Ushio d'utiliser sa compétence Choc Mental, qui, bien que faible, serait peut être suffisant avec le choc de la chute pour rendre le pokémon confus.

Ushio s'exécuta aussitôt, n'infligeant que très peu de dégâts à cause de la situation qui l'avais beaucoup perturbée. Mais heureusement pour elle, Geoffrey rattrapa son pokémon en plein vol, tandis que le Goinfrex vint s'écraser sur le sol, complètement sonné.
Geoffrey déposa rapidement son pokémon, puis sorti une pokéball de son sac, qu'il envoya sur le pokémon sauvage dans l'espoir de le capturer. L'occasion était propice, le pokémon sauvage sonné et suffisamment blessé.
L'objet sphérique vint toucher le crâne du Goinfrex, qui se retrouva aspirer dans la pokéball. Cette dernière se secoua à plusieurs reprises, tandis que les secousses étaient de plus en plus faibles. Geoffrey observais la scène, avec détermination, espérant de tout cœur que la capture soit effective. Il ne pouvais pas se permettre d'affronter le pokémon plus longtemps, pas avec l'état émotionnel dans lequel se trouvais son petit Tarsal.

Mais heureusement pour lui, la pokéball arrêta ses mouvements, tandis qu'un petit « clic » retentit. Soulagé, Geoffrey soupira, et s'approcha pour ramasser sa pokéball.
Il se retourna vers Ushio en riant :

« Fiou, c'était un sacré combat ! Je ne savais pas que tu était aussi forte que ça, Ushio ! »

Il se retourna alors vers la dresseuse qui était venu l'aider, ainsi que son Grenousse, et s'agenouilla devant lui avant de le remercier chaleureusement.

« Et surtout merci à vous deux de nous avoir sauvé, nous vous sommes éternellement redevables.
Je m'appelle Geoffrey Coalman, et ma petite compagnon, c'est Ushio. Enchanté de faire votre connaissance, et encore merci pour votre aide !»


Le combat terminé, la petite Tarsal se précipita vers son dresseur tout en paniquant, avant de venir se cacher derrière ses jambes.



©gotheim pour epicode
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 46
Points : 602
Métier : Dresseur Pokémon

Sam 4 Mar 2017 - 15:39

L'INSTINCT COMBATIF D'UN TARSAL APEURÉ
Je pouvais voir la détermination du dresseur durant ce combat, peut-être que mes mots l’avaient inspiré ? Une fois qu’il était de nouveau sur pieds, le match put reprendre son cours. J’admirais beaucoup le fait que ce dresseur demande à son pokémon de se laisser toucher et que ce dernier accepte. Une confiance inébranlable devait ressurgir entre eux. Cela ne faisait aucun doute. J’avais néanmoins un peu de peine pour ce petit Tarsal de devoir se battre, il est vrai que certains pokémons n’aiment pas vraiment s’affronter entre eux haha.

Après avoir fait preuve d’ingéniosité en capturant le goinfrex suite à une utilisation astucieuse de l’Attaque téléport, le combat prit enfin fin. Soulagée. Je m’approchai de mon pokémon alors que mon pokémon était entrain de se faire remercier par Goeffrey.

Mon Grenousse regarda d’un regard méprisant le dresseur avant de revenir vers moi. Je le rappelai donc dans sa pokéball pour qu’il puisse récupérer un peu. Tendant ma main au dresseur agenouillé, je me suis permise de me présenter.

- Enchantée M.Geoffrey Coalman, je m’appelle Rose Fortuna Passione, mais tu peux m’appeler Rose. Félicitations pour ta capture, ce n’était pas vraiment simple. C’était ta première rencontre de pokémon sauvage à toi aussi ? Je débute également dans le milieu.

Laissant éclater un petit rire, je laissais découvrir mon visage sous mon chapeau, un visage souriant et chaleureux qui contraste totalement avec celui que je pouvais porter lors d’un combat.

Il ne nous restait plus qu’à reprendre la route pour Gavotte Ville, peut-être que…

- Dis-moi, la route jusqu’à Gavotte Ville est encore longue, voudrais-tu que l’on fasse le chemin ensemble ?  

Si c’était lui, je ne pense pas qu’il y aurait le moindre problème ! En plus de ne pas être désagréable à regarder, il me semblait vraiment sympathique.


ft. Geoffrey Coalman



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UGENT - BANDIT Canichou apeuré de 2 ans LIEGE (Belgique)
» Cherche Tarsal puissant
» Cherche Tarsal
» Tarsal route 119
» Tarsal sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Routes :: Route 1-
Sauter vers: