AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Comment pourrais-je faire confiance à quelqu'un ; alors que je ne peux me faire confiance ? Ayana
avatar
Messages : 25
Points : 34

Ven 16 Déc 2016 - 6:06

photodupersonnage
Dossier n° 000000000 - « Comment je pourrais protéger alors que je n'ai même pas le pouvoir de croire en quelqu'un ? »
Ayana Noctis-Valor
spritedupersonnage• Sexe : Homme
• Age : 18
• Taille & poids : 1,81M / 134lbs
• Région d'origine : Kalos
• Métier : Pokemon Trainer, Team hunter
Zora le Poplio
spritedupokémon• Sexe : Femelle
• Région d'obtention : Laboratoire d'une team criminelle
• Nature : Calm
• A noter : Très snob, Ce poplio possède les yeux Magenta. Sa Pokéball est une Dive Ball de couleur bleu et ses deux cercles en 3 dimension de couleur cyan comme des bulles d'eau, Elle ressemble beaucoup à une Heavy ball et une Master ball.  
Description mentale
Ayana était autrefois très exécrable, brute et très égoïste, mais après avoir appris se que son anciens patron avait en tête. Il a décider de changer. Cela a pris du temps et c'était normal. Personne ne peut changer du jour au lendemain. Avant il pouvait aller jusqu'à voler de force les pokemon d'autrui et de le tabasser froidement pour ainsi récolter son argent. Il partait ensuite sinistrement en fermant les yeux sur son passé. Il n'était pas sans coeur, il avait juste appris à vivre ainsi.

Aujourd'hui, personne ne le connait. Un nouveau départ à Capella. Même s'il a encore ce côté sombre et ténébreux. Ayana ne reste néanmoins plus que fidèle envers ceux qu'il considère comme des "amis" Même s'il a beaucoup de mal à faire confiance aux autres. Son meilleur ami et son seul est son Popplio. Il est très fidèle à lui même et connaît très bien s'est capacité ; il ne se fait seulement pas confiance à cause du mal qu'il avait fait dans son passé. Mais le jour où il trouvera la ou les personne(s) à protéger, il les protégera! Même s'il doit faillir à sa rédemption. Malheureusement, Ayana n'est pas très bavard et quand il parle se n'est pas pour dire n'importe quoi.

Bref, Ayana a beaucoup de vis cachés et ne se confit pas particulièrement. Il est plus du genre à se débrouiller seul.

Histoire

Croyez-vous que les vilains peuvent avoir une seconde chances ?

Bruit d'alarme, pas assourdissant. Les lueurs des flash rougeoyants illuminaient les couloir sombre qui semblaient être un labyrinthe infini. Un labyrinthe éternelle comme s'il était en train de croupir en enfer. Était-ce à cause du mal qu'il avait fait ? Son jugement pour avoir semer la terreur pendant des années ? Petit nez rose qui sorti de la couverture. Cheveux violet, yeux bleus sous l'effet de l'adrénaline, l'alarme avait de quoi lui donner mal à la tête. Mais avant de continuer, commençons son histoire depuis le début...

Weight of the crown





Né dans une noble famille. Un famille qu'on pouvait qualifier pratiquement de royal. Ils n'étaient pas riche, mais savait gérer leurs argents. Enfants sages aux allures angéliques, Ayana et Aozora, sa jeune soeur, possédaient un avenir prometteur. Un jour à l'autre, Ayana allait hériter de la compagnie de son père. Mais pour l'heure il était bien trop jeune pour penser à l'argent. Il jouait sans se soucier des conséquence de ses sentiments actes. Qu'est ce une mauvaise actes ? Qu'est ce une conséquence ? Alors que la vie pouvait être impitoyable. Anaya s'amusait avec sa petite soeur, se querellait sans cesse. Ils étaient proche. Une véritable lien de protection c'était tissé entre eux. Leurs liens soutenus par le poids de leurs couronnes. En argent et d'or, leur yeux de couleur précieuse Bleu saphir, Ayana ; Magenta, Aozora. Vêtu princier, vêtue princière, rien ne leur manquaient. Rien ne leurs déplaisaient. La vie leurs avaient tout donné. L'amour sincère d'une mère et d'un père intention. Même la glace n'allait pas briser ces liens. Elle ne pouvait que fondre à cette chaleureuse aura familiale. Rire et attention, Ayana et Aozora ne pouvait pas être malheureux. C'était impossible. On pourrait croire que le malheur ne pouvait pas exister au sein de cette famille. Mais comme mentionné au début... Qu'est ce une conséquence ? La vie peut vraiment ce montrer impitoyable.


Avec les âges le poids de leurs couronnes se faisaient de plus en plus lourds. Surtout quand Ayana avait commencé à montrer de l'intérêt à ces créatures mythiques appelé : Pokemon. Ces créatures aux pouvoirs étranges, Ayana était un enfant remplit d'entrain à cette époque. Ces drôles de créatures l'approchaient sans peur. Il jouait avec eux joyeusement. Le malheur toujours supprimé de ses lèvres, son humeur gardait la porte du malheur bel et bien fermée. Son premier Pokemon qu'il avait tissé des liens était un Flabebe. Une toute petite fleur de couleurs bleu, comme les iris d'Ayana. Cette créature de type fée émanait le bien-être et la confiance. On ne pouvait se sentir en danger à ses côtés. Les jours avançaient doucement dans ce compte de fées. Ayana le ramenait parfois dans le manoir de ses parents pour continuer de jouer avec. De toute façon ce Flabebe venait du jardin. Il dormait avec, ses parents trouvait leurs relation particulièrement mignon. Plus les liens deviennent étroits plus ils deviennent lourds. Comme votre couronne. Le lien entre sa soeur et son Pokemon. Son lien entre lui et ses parents. Une histoire valant de l'or et une enfance comparable à l'argent. Tout cela balayé en une faction de seconde.


Sourire effacé, regard vide de sens, il ouvrit les yeux. Ayana vit qu'il était à l'hôpital. Ce plafond froid, blanc comme la neige et vide comme la mort. Que c'était-il passé ? Pourquoi était-il à l'hôpital ? Il tourna sa tête pour voir sa soeur soeur qui elle aussi était sans conscience dans le lit d'à côté. Enseveli dans les couvertures blanches du lit d'hôpital, il versa une larme. Ce jeune enfant n'avait plus aucun souvenir. Est ce que tout c'était écroulé ? Ce sourire enjoué effacé pour de bon ? Le seul souvenir qu'il avait était qu'ils étaient en ville et que quelqu'un avait failli les renverser. Ça vue reprenait doucement pour ensuite voir les blessures de sa jeune soeur. « Le jeune garçon à l'air de sans tirer, mais nous craignons à la vie de cette petite fille qui semble être sa petite soeur » À les entendre, Ayana ouvrit ses yeux horrifiés. Sa soeur était alors dans le comas !? et regarda ensuite le plafond. Qu'avait-il fait pour mériter un tel châtiment. Alors c'était cela ? Le poids de leurs couronne... Leurs liens si soudé, une perte irremplaçable. « J'ai bien peur qu'ils soient maintenant orphelin ».


Enfermé dans ma cage




Les années passèrent. Ayana n'était plus le petit garçons plein d'entrain. Après avoir revendu la compagnie de son père, il s'était retourné vers le crime. En effet, Ayana avait rejoint la team criminel de Kalos connu sous le nom de team Noctis. La compagnie vendu et investi dans laboratoires de Alexander . Quel achat. Il n'était pas un admin, ni un sbire mais un loup solitaire qui travaillait dans leur sous ses propres ordres. Il avait son propre quartier et sa chambre. Les sbires devaient le respecter, mais aussi, il devait les respecter. Ayana n'avait pas le statut pour être dur avec eux. Ils était  forcer de porter leurs affreux uniformes violet, mais ne portait pas leurs lunettes. Justement, étant habillé avec ses habits de tout les jours, Ayana était plus subtile.

Gagnant sa chambre, il vit sa soeur. Toujours aussi heureux qu'elle soit en vie, il l'a prit dans ses bras. Sa vie n'avait tenu qu'à un file. Et maintenant elle était là. Ayana n'était donc pas seul totalement. Sa jeune soeur faisait aussi partie de cette organisation criminelle et travaillait comme chercheuse. Alors qu'Ayana lui apportait des Pokemon pour ses recherches. Quel était le but ? Il n'en savait rien. Les agissements de son patron était si subtile, tapis dans l'ombre. Mais il ne devait pas pensé à cela. Ce quartier était maintenant leurs foyers. Ce laboratoire était leurs avenirs depuis qu'il avait investi l'argent dans ce gigantesque labo de la science. Ayana parti alors pour d'autre Pokemon rare à trouver.

Les jours passèrent, ensuite les années, 7 ans maintenant ils faisaient parties de cette organisation. Aozora toujours dans ses recherches et Ayana avait volé plus de 3000 Pokemon à son compteur. Ce n'était pas rare qu'il ramenait des espèces rares 1/15 ils étaient rares. Il continuait sans se soucier du mal qu'il faisait autour de lui. De l'argent qu'il se faisait. Il avait appris à déjouer les forces de l'ordres. Parfois il envoyait les sbires les retenir pour disparaître. Parfois, Ayana regardait la photo de sa famille à l'intérieure de son pendentif, son père, sa mère, sa soeur. Il faisait cela pour elle et pour qu'elle ait un toit pour vivre. Tout ne peux pas aller que pour le mieux. Ce jeune criminel était prisonnier dans sa propre cage d'or et d'argent. Dans l'investissement de ce laboratoire. Le poids de la vie de sa petite soeur sur ses épaules. Ils y vivaient depuis l'âge de 10ans. Après ses souvenirs et ses ambitions souvenue à son esprit, il refermait son pendentif avec un regain d'énergie.

- Ayana, tu devrais y aller plus molo

- Je ne peux pas Zora! Alexander va créer un monde plus beau! Un monde parfait où rien de ce qu'il nous aura arrivé aura existé! Une monde où Père et Mère seront toujours en vie...

Ao était un ajout de la part de Ayana quand il était jeune, comme un surnom. Elle aussi souffrait beaucoup encore de la perte de ses parents. Qui ne la souffrirait pas ? Crispant ses main fermées contre sa poitrine.

- Je t'ai déjà dit de ne pas t'en rendre malade. Ne me laisse pas seul, Ayana!

-!!

Après ce jour, Ayana réveillait de plus en plus étroitement les faits et gestes de son patron, Alexander, ce type aillant pour but : Un monde parfait. Ayana faisait ses recherches de son côté. Ordinateur, Filature, il faisait tout pour le découvrir comment il allait si prendre. Zora faisait de même durant ses temps libres. Elle tentait de pirater le système pour entrer dans les dossiers et fichiers du directeur du labo. Mais comme lui-même était un pure génie en informatique, la tâche était pratiquement impossible. C'était comme pirate un système gouvernemental. Cela prit 4 mois pour que Zora trouve une faille dans le système. Ayana lu les mémos avec stupeur. Projet : Destruction et Renaissance. Horrifié, Ayana en était pratiquement traumatisé. L'argent investit, les Pokemon volés, l'énergie dépensé, il devait l'arrêter, mais comment ?

Tout son monde s'écroulait  encore une fois. Sa cage s'était refermée sur lui. Ayana ne pouvait pas quitter cette organisation. Cette dernière le traquerait. Il ne pouvait pas laisser sa soeur seul, ni la vie mettre en danger. De plus que c'est leur seul toit. Marchant dans la pénombre de leurs quartiers, Ayana cherchait comment s'en sortir sans tout perdre. C'était comme une sorte de dépression. Les mémos disait bel et bien : Avant la création ; il y a la destruction...


Don't touch my Sister!




- Hé hé hé...

4 mois après avoir découvert les sinistres plan du chef de l'organisation criminelle de Kalos, la team Noctis, Ayana avait pénétré dans le labo secret de ce dernier. Et ce qu'il a vu était horrible. Cette chose. Il se trouvait maintenant face à lui, mais pas comme il l'espérait. Il était enfermé dans une cage. Cette cage représentait bel et bien ses années passées au sein de l'organisation, en tant que sbires. Mais plus horrible encore, il vit sa soeur face ce cet homme horrible. « Zora! » C'était déjà commencé. Une lutte acharnée entre les Pokemon de sa petite soeur a ceux du directeur. La différence de puissance entre leurs Pokemon était absolu. A chaque dommage que les Pokemon de Zora était infligée... « Urgh... AAAAARGH !! » Ayana recevait des décharges électriques. Il était au pied du mur. Et Alexander s'en donnait à coeur joie de le voir souffrir ainsi. Le combat durait excessivement longtemps pour cette seul raison : le voir souffrir le martyre. Encore une fois « AAAAARGH! » et encore et encore. Du côté de ça soeur, à chaque Pokemon K.O elle aussi recevait une décharge électrique. « Zora! ». La colère d'Ayana était au delà qu'il ne l'avait jamais été.

- Alexander!! Tu ne paie rien pour attendre!! Alexander!!


Le dernier Pokemon de sa petite soeur fut vaincu. Zora s'écroula. La rage d'Ayana animait chaque parcelles de son corps. L'adrénaline était aux commandes. Une aura violette commença à émaner et son regard perçant fixait le directeur. Son emprise sur les barreaux était-elle qu'il réussit à se défaire. Sa marche était zombiesque. Il répétait sans cesse le prénom du directeur, possédé par la colère. Même s'il savait que chaque Pokemon K.O allait lui donner une puissante décharge.

- Ayana... Je t'entendait, malgré que tu es forcé la cage.

- Que compte tu faire,Alexander!

- Je l'ai dis à mainte reprises. Un monde parfait, sans crimes ni peine. Tu es bien placé pour me comprendre et me suivre, Ayana. Le mystère des Pokemon m'ont poussé découvrir la réaction et l'extraordinaire énergie engendrée : La Méga Évolution.

- La Méga Évolution ?

- Oui, Ayana, cette énergie extrêmement puissante naissant d'un lien étroit entre son dresseur et son Pokemon naît la Méga Évolution. Cette énergie permettant à un Pokemon de dépasser ses limites à l'extrême pendant un court laps de temps et l'utiliser en combat. Mais d'où vient cette énergie ? C'est là que j'ai découvert : L'arme suprême.

- Et quoi encore ?

- Cette arme drainant la vitalité des Pokemon pouvant servir d'arme de destruction massive et de génocide en utilisant l'énergie des Pokemon et l'énergie incroyable de la Méga Évolution. Cette arme à le pouvoir de ressusciter, mais de détruire avant tout.

- Et les Pokemon ?

- Ils sont voué à disparaître...

- Je ne le permettrais pas! Ces bons à riens de Pokemon de sbires ! Je vais t'affronter avec mes propres Pokemon! Go! Zoroark !

- Alors... Tu ne veux pas revoir tes parents ? Que le combat commence!

Son équipe n'était constituée seulement de 3 Pokemon. Ces Pokemon qu'il avait entraîné en secret. Le directeur mettait sur le terrain Pyroar, un lieux à la crinière de feu. Le combat commença avec férocité. Leurs grandes vitesse rendait le combat extrêmement tendue. Break brick, Night Daze ; Flamethrower à Hyper beam. Les deux Pokemon évitaient les attaques opposantes aisément. Après une interminable confrontation, le Pyroar fut vaincu. C'était maintenant le tour du Shaofouine de Alexander, un Pokemon avec un vitesse imperceptible. Ayana averti à son Zoroark de ne pas baisser sa garde, mais trop tard. Sa vitesse... Il ne l'avait même pas vu bouger... Et son second Pokemon était lent. C'était un Throh, Pokemon de type combat. Il le mit en jeu, mais grâce à sa grande défense, il pouvait se prendre quelque coups et à le toucher. Mais il fut vécu aussi. Malheureusement. Il ne restait qu'un seul Pokemon du côté d'Ayana et c'était...


- Aller Florge !

Son ancien ami, Flabebe maintenant devenu un florge.
« Tu vas voir» dit-il. Florge possédant le type Fairy, ce Pokemon avait un avantage de taille. Grâce à l'attaque Moon blast, Shaofuine déjà épuisé de son combat contre Throh fut vaincu. Finalement, le directeur mit en jeu son plus puissant Pokemon : Gyarados. « Je vais te montrer la puissance incontestable de la Méga Évolution! Ayana! » Une lumière vive l'ébloui.

Je serai toujours avec toi



Cette puissance, c'était donc cela l'énergie que Alexander parlait ? La bourrasque rendait le maintien sur place extrêmement difficile. Ayana leva les yeux horrifié par la transformation de Gyarados. Il voyait bien qu'il n'avait pas le niveau pour gérer cette puissance. Un cours laps de temps, cette phrase lui revint à l'esprit. Mais comment pouvait-il gagner du temps. Tout à coup, il senti une main sur son épaule. C'était Zora qui avait réussi à se relever. Elle disait aussi qu'elle avait confiance en lui. C'était l'heure de vérité. Mais avant qu'il donne l'ordre à Florge de passer à l'offensive, Zora prit la pokeball pour le rappeler. Et courue jusqu'à la machine en défaillance.

- Qu'est-ce que tu fais! Zora!

- Je vais te donner un avenir, un avenir que tu pourras t'épanouir.

- Mais de quoi tu parles ? ( Il était presque en sanglot )

- J'ai lu à ce sujet, j'avais déjà envisagé ce scénario. Florge... Un Pokemon de type Fée. J'ai lu la légende. Cette machine ne prend pas l'énergie humaine.

- Que veux-tu dire ?

- Qu'elle va dérailler quand il aura toute mon énergie.

- !!

- Ne fait pas ça!!

- Monsieur le directeur, Si vous bouger que ce soit un cil je me rejeterai  dans votre générateur!

Bien sûr, Il ne voyait pas qu'elle était en position de pouvoir et ordonnant à son Esprit Gyarados d'attaquer à aveuglement. Ce n'était pas des menaces en l'air. Zora se jeta vraiment dans le vie, dans le générateur qui amassait l'énergie des Pokemon. « Avec mon énergie, cette machine devrait tomber en panne pendant quelques mois. Te laisser le temps de recommencer ta vie, Ayana » Cette pensée pratiquement télépathique, des larmes fondantes tombèrent des yeux d'Ayana. Et hurla le nom de sa soeur bientôt défunte.

- ZORAAAAAAAAAA...!


* Ne me laisse pas seul, Ayana! Alors que maintenant, c'est toi qui me laisse seul...*

Le temps semblait tourner au ralenti, Ayana tomba à genoux alors que le directeur rappelait son Pokemon pour fuir les lieux par crainte que tout explose ou tombe simplement en panne. Son aura s'était dissipé, son regard vide comme ce jour à l'hôpital... Comment pourra-t-il maintenant faire confiance à quelqu'un ? Alors que même sa soeur lui avait cachée ses plans. Après quelques heures, Ayana ouvrit les yeux remarquant le désordre de la salle. Décombres, désert. Il se rendit vers le coeur du Laboratoire près du générateur. Combien de temps il avait perdue conscience ? Combien de temps allait-il souffrir davantage ? Les alarmes étaient déclenchée. Mais au rythme que son coeur battait et ses émotions chamboulées, il se spécialise croyait mort. Sa marche désespérée continuait encore dans ce corridor sombre. Seul la batterie de secours alimentait le labo et seul les lueurs d'alarme lui permettait de voir devant lui. Ayana était à bout de force. Rendu finalement dans cette salle secrète derrière le générateur, qui lui ne prendra pas de temps à être réparée, se trouvait maintenant l'avenir de l'ancien sbires.

Ayana contempla maintenant les Pokemon branchés par les machines qui commençaient à se réveiller. L'un d'eux était complètement inconnu. C'était un petit phoque bleu mignon soit-il. Le jeune rescapé s'avança vers les tubes pour le débrancher et le sortir le là et le prit dans ses bras. Ce petit phoque lui fit un sourire, alors Ayana lui rendit le ce sourire. C'était le premier sourire d'un être vivant hormis sa petite soeur. Ce Pokemon était gluant mais l'heure n'était pas aux questions aux sujets de cette substance. Les élites allaient arriver d'un moment à l'autre! Maintenant sauveteur, Ayana scruta les environs pour trouver quelque choses pour cacher et maintenir son protéger au chaud. D'où venait ce Pokemon qui est normalement hors de Kalos ? Lysandre cachait bien trop de trucs, Ayana avait fait sa part. Maintenant c'est le tour d'un autre héro de mettre un terme au moins agissements de N.C.S
Caché, courir, Caché à nouveau, Ayana parvint finalement à sortir du Laboratoire secret avec maintenant son seul Pokemon. Zoroark et Troh avait malheureusement disparu. Sûrement avec Zora, sa petite soeur...

1 mois plus tard, Ayana et son Popplio ( Qu'il avait baptisé Zora à l'honneur du sacrifice de sa jeune soeur ) s'abritaient dans un petit motel peu coûteux. Ils ne faisaient pas grand choses de leurs journées mise à part dormir. On pouvait croire qu'il était en dépression et on pouvait comprendre pourquoi. Un mois sans réellement sortir de sa chambre de motel. Sa vie en tant que sbires revenaient sans cesse le hanter. Le mal qu'il avait fait était incomparable. L'argent volés, les Pokemon volés et les blessures infligées. Le karma ? Il ne le croyait pas, son existence était seulement maudite. Quand il ne dormait, il tournait en rond dans son lit. Droite à gauche, droite à gauche pendant des heures. Le petit phoque dormait paisiblement aux pieds du lit, lui se réjouissait de sa nouvelle vie. Mais au moins, parfois, un petit sourire se dessinait sur ses lèvres. Ce poplio, cet avenir légué. Avec les semaine qui suivaient, Ayana et Poplio regardait les dépliants ayant pour but de quitter définitivement Kalos. Et cette destination qui remportait le premier prix était : Capella!

Ayana fit ses valises, prit sa pokeball pour que Poplio puisse retourner dans son chez-soi. La pokeball était une Dive Ball qu'Ayana avait personnalisé. Elle était de couleur bleu et la 2 cercle en 3 Dimension et était de couleur Cyan comme des bulle d'eau ( Un peu comme une heavy ball ). Il mit la pokemon contre sa ceinture pour ensuite partir. Il ne devait surtout pas manquer son avion pour cette région appeler Capella et aussi, sa nouvelle vie et son avenir avec son seul Pokemon et le peu d'économie qui lui restait.

À sa quête de Rédemption!

Fin



Voir le profil de l'utilisateur http://gate-of-valor.forumactif.com/
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Jeu 22 Déc 2016 - 1:04

Euh, tu n'as pas de métier sur ta fiche...Il faut que tu en choisisse un si tu veux être validé ^^

Si tu ne sais pas quoi prendre, je te propose de regarder ici (en plus y a des beaux titres) :

http://pokemonjdr.forumactif.org/t98-2-les-metiers



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Ven 23 Déc 2016 - 22:19

Bonsoir.

Votre dossier est validé.

Voici votre carte, personnalisable à l'envie.


N'oubliez pas de recenser votre avatar, et de rédiger votre fiche.

Bienvenue à Capella.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne peux plus faire semblant, désolée
» Je ne peux pas faire d'échange
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière
» [Sculpture] Comment réaliser des armes ?
» Bloquer la sorcellerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Gestion du personnage :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: