AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

“Nul combat ne vaut l'effort si la victoire n'est acquise à l'avance.” SOLO - 1er badge.
Invité
avatar

Ven 2 Déc 2016 - 10:02

A moi le premier badge !
pv maitre d'arène | creshendia | musique

 

Il pleuvait.

Bon sang, ce que tu détestais la pluie. Des gouttes glacées qui s'écrasent sans pitié, te tirant toujours de tes pensées réfléchies, de tes rêves inavouées. Tu détestais ça, toi, être trempée de la tête aux pieds, sans pouvoir arrêter l'écoulement tortueux de l'eau entre tes chairs. Et puis, le tapement incessant des perles cristallines sur l'asphalte endormi réveillait en toi des souvenirs douloureux, des souvenirs qui faisaient battre ton cœur et frémir ta peau.

Mais ce n'était pas tout, bien entendu. Creshendia avait bien pris l'eau, à cause de la constance de la tempête, et chaque fois que tu mettais un pied devant l'autre, tu plongeas dans un trou, et inondais tes chaussures. Et comme tu étais en retard, parce que, comme toujours, tu avais pris du retard dans ton planning, tu n'avais pas le temps de faire des détours inutiles et tu étais forcé d’enjamber les flaques.

Bon. Pour une soirée qui était censé être celle de ta victoire, c'était mal partie. Sentant déjà la mauvaise humeur prendre l’avantage sur l'allégresse et la volonté de se battre, tu maugréas en silence. Pas la peine de se mettre dans des états pareils ! Tu étais une fière dresseuse, prête à en découdre avec tous ceux qui se mettaient en travers de ton chemin. Tu prouverais au monde entier que tu étais forte, que tu étais vivante. Et ce n'était pas la pluie, les flaques d'eau, ou tes chaussures détrempées qui te ferait changer d'avis.

Au fur et à mesure que tu divaguais, toujours en faisant des mouvements monumentales pour éviter de te mouiller encore plus, tu arrivas à hauteur de l'arène de la ville. Un grand arbre taillé de l'intérieur, c'était sans conteste une des plus belles pièces architecturales de la ville. Mais tu n'étais pas là pour admirer une stupide architecture pour te donner un genre plus intelligent, dont tu n'avais strictement rien à foutre. Non, non. Toi, tu étais là pour bien plus grand.

Et puis bon, ton ami, amant, compagnon, donnez lui le nom que vous voulez, Vocruen, l'avait bien eu ce foutu badge. Alors certes, il te dominait sur bien des points, mais il y avait un point sur lequel tu étais intransigeante. Et si le dresseur avait obtenu son badge, tu ferais de même pour l'égaler. Voir même mieux, le surpasser.
Tu n'avais pas tant que ça envie de le surpasser, de l'écraser par ta supériorité. Tu vivais simplement dans la peur. Qu'un matin, tu te réveilles et qu'il ne soit plus à tes côtés, parce que tu n'étais pas assez forte pour qu'il reste à ses côtés. Tu avais constamment peur, constamment ce manque de confiance et de potentiel en toi. Un énième cadeau empoisonné du passé, probablement.

La pluie fine te réveillant enfin de tes pensées, tu remarquas que tu t'étais arrêtée net au milieu de la route. Secouant la tête pour te réveiller, tu poussas un long soupir. Puis, adoptant un pas de course parfait, tu arrivas devant les portes de l'arène ... juste avant qu'elle ne se referme. Tu étais la dernière participante de la journée donc.

Le meilleur pour la fin.

Hier, lors du combat de Vocruen, tu avais lentement étudié les techniques de la championne – du moins, essayé, car ton attention était sans arrêt capté par la exquise classe de ton amant, chanceuse que tu étais. La jeune fille se débrouillait bien, mais elle manquait un peu de ... maturité. Encore jeune et innocente, elle ferait une adversaire redoutable. Mais tu ne t'arrêtais pas à sa candeur, au contraire, tu lui montrerais la fureur d'une Murphy en colère.

Tu avais choisi tes pokémons avec soin. Tu avais décidé d’exclure Virtutem du combat, qui, par ailleurs, te tirait la tronche. Requiem était plus adapté à un combat contre le type fée. Et Avem ... Et bien ... Tu espérais qu'un bon combat lui ferait comprendre que c'était toi qui décidait, et pas lui.

Sale bête.

Faisant quelques pas dans l'arène, tu regardas autour de toi. Il régnait un silence de marbre, et quelques personnes encore était là dans les gradins, étonné de te voir débarquée, trempée, motivée comme jamais, la hargne au regard, le sourire aux lèvres.

Caressant du bout des doigts les pokéballs choisie pour t'épauler dans ton combat d'aujourd'hui, tu fis quelques pas, hésitante.

— Y'a encore quelqu'un ou je dois revenir demain matin ?



 
© ANARCISS sur epicode
 
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Ven 2 Déc 2016 - 15:37

Murphy VS Hikari
La semaine commençait fort pour la petite championne. En effet, la jeune fille rencontra nombre de jeunes dresseurs qui tentaient inlassablement de vaincre son équipe pour remporter son badge. Heureusement, ils étaient généralement de jeunes dresseurs, assez inexpérimentés, permettant ainsi à Hikari de prendre doucement ses repères dans son nouveau rôle, celui de gardienne de Creshendia. Un devoir qu'elle se devait de tenir, pour sa pauvre mère souffrante.

C'est ainsi que cette journée fut sous le signe des combats pokémons. Une demi-douzaine de jeunes gens auront ainsi tentés de la vaincre, certains y arrivant avec plus ou moins de mal et d'autre perdant avant de partir déçu, arrachant un léger picotement dans le coeur de la petite. Elle voulait que tout le monde sorte heureux d'un combat contre elle, gagnant ou non.

Le soleil commença à se coucher et la pluie s'abattue sur la petite ville, ce qui était signe que la journée allait bientôt se terminer. Après un nouveau combat, la petite souffla de satisfaction avant de disparaître dans les coulisses, histoire de se reposer un peu, elle et ses pokémons. Mais là où elle pensait enfin en avoir terminé, une nouvelle personne entra sur le champ de bataille, surprenant le peu de public encore présent et qui se préparait à partir.

Une voix, féminine, s'éleva alors dans la bâtisse, demandant si elle devait revenir demain. Soupirant, elle attrapa rapidement ses affaires pour débarquer dans l'arène, affichant néanmoins un sourire.

« Mais non, j'ai bien le temps pour un dernier combat. » Dit-elle, toute contente, bien que fatiguée.

Elle observa un peu la prétendante, remarquant que c'était une bien belle jeune femme, dont les formes étaient déjà apparus... contrairement à elle, restant dans l'enfance, et pestant un peu contre le fait que la puberté ne l'avait pas encore touchée.

« Je suis Hikari, la championne de Creshendia. Bienvenue Challenger et prépares toi, je ne te ferai pas de cadeaux ! »

Sa voix était claire mais tout de même un peu hésitante. Au moins, la jeune fille avait déjà moins de mal en comparaison de hier, où enchaîner quelques mots sans bafouiller lui demandait un effort réel. Elle attrapa alors une pokeball, qui grossit entre ses doigts, avant de la lancer en l'air.

« Commençons ! Milou-chou, vas-y ! »

Un petit mélofée apparut alors dans un grand éclat d'énergie écarlate, prenant place, non sans prendre une petite pose trop mignonne, faisant craquer sa dresseuse.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Lun 5 Déc 2016 - 20:50

A moi le premier badge !
pv maitre d'arène | creshendia | musique

 

......Il pleuvait.

Pour son premier match dans une arène, on pouvait dire que Murphy avait fait une entrée fracassante. Déjà, elle était à la bourre, ce qui en soit, faisait déjà pas une très bonne impression. Et puis, bien entendu, elle s'était chopée le déluge, et le joli chignon qu'elle s'était faite spécialement pour l'occasion s'était un peu abaissé.
Il en fallait peu, oui. Une pincée de dégoût, une goutte de colère, et beaucoup de fatigue et de nervosité. Et voilà, vous aviez donc le cocktail parfait de la Murphy parfaite. Du moins, parfaite, parfaite était un bien grand mot. Mais au moins, elle avait eu suffisamment à perdre pour se donner corps et âme à ce maudit combat.

Ce n'était qu'un peu d'eau, et une coiffure, vous diriez. Mais pour Murphy, c'était bien plus que ça. Ce combat avait une signification vraiment importante pour elle. D'abord, il signifiait son indépendance, sa volonté de se battre et de vivre. Elle voulait se prouver à elle-même qu'elle n'avait pas besoin de compter sur les autres pour être forte. Elle avait juste besoin du soutien de son équipe, et elle se sentait ravie de l’avoir. Ensuite, raison qu'elle n'assumait – bien entendu – absolument pas, elle voulait aussi plaire, plaire à une seule et unique personne, qui se trouvait là dans les gradins, et qui avait posé sur elle un regard qui avait le mérite de la rendre folle.

Parce que même si Murphy voulait se prouver à elle-même en premier qu'elle détenait dans ses mains le pouvoir de vaincre ses démons, elle voulait aussi briller aux yeux de Vocruen. Pas qu'il se lasse, ou décide de changer de compagnon, simplement parce qu'elle était trop faible. C'était stupide ? Peut-être, peut-être pas. Elle reconnaissait sans souci sa stupidité, préférant angoisser dans son coin. Ca lui ressemblait bien ça. Sacré Murphy.

La jolie rousse fit quelques pas dans l'arène, regardant autour d'elle. Les gradins étaient presque vide, quelques personnes la regardant comme si elle était une extra-terrestre à peine débarqué sur le sol terrestre. M'enfin, ignorant les regards désobligeants, tu rencontras celui qui t’intéressait vraiment. Il était là. Mon dieu. Te mordant les lèvres, tu évitas son regard, plissant les yeux pour regarder Virtutem. Le Riolu semblait boudeur, désireux de participer lui aussi au combat. Elle poussa un petit sourire. Elle avait choisi son équipe avec soin, et il y avait quand même des mécontents. Elle se fit la promesse silencieuse de se racheter auprès de son starter. Après tout, ça aurait dû être son combat, à lui aussi. Mais les événements en avaient décidé autrement.

Reportant au final son attention sur la championne d'arène, qu'elle avait eu tout le loisir d'observer hier pendant le combat avec son amant, elle décida de se refaire une coupe de cheveux. Alors, pendant que la championne se présentait, elle avait lâché son chignon, et s'était faite ses queues de cheval habituels. Au moins, elle serait à l'aise pour se battre.

— Et bien, enchantée, petite Hikari. Je suis Murphy O'Hara, et moi non plus, c'est pas dans mes habitudes de faire des cadeaux.

Elle lui fit un sourire assuré. Assurance, qui, malgré la façade derrière laquelle elle essayait de se cacher, semblait manquer à la championne d'arène. Elle se rappelait de la veille, lorsqu'elle bégayait en face de Vocruen. Étais-ce parce que le dresseur était plus impressionnant que la rousse, ou simplement le fait que la gamine avait prit de l'assurance ?

Justement, elle venait d'envoyer son premier Pokémon sur le devant de la scène, et ce n'était plus l'heure de rêvasser. Le mélofée, ou Milou-chou pour les intimes, poppa en chantonnant sur le terrain de l’arène et elle réfléchit à toute vitesse.

Rose, tout rond et tout fluffy, Murphy se surprit à le trouver énormément adorable. Puis, elle se reprit. Elle allait devoir le mettre K.O pour gagner son combat, ce n'était pas le moment de se laisser influencer par la mignonnerie exagérée de ce petit pokémon rosace. Et puis, de toute manière, Virtutem restait le plus mignon de tous à ses yeux, et ce, à jamais.

Faisant glisser ses doigts sur les deux pokéballs à sa ceinture, le choix parut évident. A son tour d'envoyer un pokémon, Murphy décida d'envoyer Requiem, son Feuforêve, et dernier compagnon acquis.

— J'ai confiance en toi, Requiem !

Le spectre poppa en silence, et se retourna vers elle, courageuse. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre avec ce pokémon, mais ça valait le coup d'essayer, non ? De toute manière, Requiem semblait avoir compris l'enjeu du combat, et de la détermination et de la concentration brillait dans son regard.  

Pointant son doigt sur le Mélofée ennemi, tu ordonnas avec détermination, prête à en découdre.

— Bien. Commençons. Utilise Vague Psy !

Si la championne de Creshendia voulait danser sous les projecteurs ce soir, et bien, c'était parti. Que le Show commence.  


 
© ANARCISS sur epicode
 
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Mar 13 Déc 2016 - 20:55

Murphy VS Hikari
La championne regardait le pokémon que la challenger aux cheveux rouges avait appelé. Un Feuforêve. Ce combat, décidément, promettait d’être un peu compliqué… Envoyer un pokémon de support, avec des attaques pour la plupart de type Normal, était une mauvaise idée, et la petite Hikari, encore débutante par rapport à sa maman, l’avait compris un peu trop tard. Mais bon, elle devait faire avec. Elle allait faire avec, et s’en sortir.

Milou-chou comme sa maitresse étaient sur le qui-vive. Que leur réservait ce Feuforêve ? Son adversaire était surement débutante aussi. Savait-elle que le type Spectre fonctionnait sur les Mélofée ? Ou allait-elle le prendre pour un pokémon de type Normal ? Eh bien pas du tout.

« Bien. Commençons. Utilise Vague Psy ! »

Murphy était la première à ouvrir le bal. Déjà le petit fantôme se concentrait, avant d’envoyer une vague mauve vers le Mélofée. De suite, les réflexes restants d’Hikari allaient être mis à rude épreuve. Celle-ci tendit vers la main vers sa petite bête rose, et lui donna son ordre.

« Milou-chou, esquive ! »

La petite championne était plus douée qu’elle ne laissait le croire. Après tout, elle ne tenait pas l’arène pour rien, en l’absence de sa mère… Le Mélofée obéit, et se mit à se déplacer rapidement pour éviter la vague psy qui s’écrasa sur le sol légèrement rosé de l’arène. La petite boule rose était plus agile et rapide qu’on pouvait le penser, après tout. La petite Hikari tenait son chapeau d’une main, avant de donner son second ordre, déterminée à se battre.

« Bien ! Maintenant, utilise Voix Enjôleuse !! »

Cette attaque était encore trop peu connue, comme le type Fée par ailleurs. C’était comme un Megaphone, en moins puissant, et directement d’attribut Fée. De quoi toucher un Spectre, en somme. La championne concentrait tout le savoir que lui avait transmis sa mère dans les combats. Milou-chou profita de son déplacement pour s’approcher un peu plus du Feuforêve, histoire que celui-ci ait moins de temps pour réagir à l’attaque, et poussa la chansonnette d’une voix forte, de sorte à ce que des ondes rose pâles étourdissantes se dégageaient de sa bouche, en direction de Requiem. La petite championne semblait sautiller sur place, toute contente. C'était la première fois que l'arène avait un tel succès depuis qu'elle avait pris le relais.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Sam 17 Déc 2016 - 12:27

A moi le premier badge !
pv maitre d'arène | creshendia | musique

 

Elle était ténèbres et tu étais lumière. Ou alors, était-elle lumière, et toi ténèbres ? Il y avait tant de questions non-dits, de réponses insensées, de raisonnements sans fondement et de fous-furieux en liberté. A quoi rimez-tout ça ? Toute cette mascarade ?

A rien. Strictement rien.

Mais tu te tenais là, bien entendu, bien droite sur le terrain de l’arène, comme un soldat sur le champ de bataille. Stoïque. Le visage sérieux, le cœur battant pour une dernière valse entrainante.

Ce sentiment, qu’était-il ? L’adrénaline qui faisait battre ton cœur rapidement ? La frénésie, le désir de dévoiler au monde l’étendue de ta fureur ? Ou simplement, la peur, la peur qui te rendait fébrile, et qui emprisonnait tes pensées subtiles ? Tout cela, tous ces sentiments contradictoires au fond de toi, formait un délicieux mélange, théâtre de surprises et d’avenirs incertains.

Et dans cette arène au son étouffé, piétinant l’asphalte endormi, insouciante au carnage, tu défiais sans souci la championne, rivalisant avec les meilleurs. Tu étais la plèbe, ou, comme dans les contes de ton enfance, la fourmi qui voulait imiter la cigale.

Avais-tu des chances de t’en tirer victorieuse, de triompher de l’over-cuteness de ton adversaire ? Peut-être bien, ou peut-être pas. La question était tel, élémentaire. Hikari utilisait le type fée, et tu avais choisi comme premier combattant un type spectre. Les ténèbres écrasantes face à l’éblouissante lumière. Tout semblait contradictoire. Ce combat avait le mérite de se montrer intéressant.

Tu avais fondé tes espoirs en Requiem, et tu savais qu’elle se jetterait corps et âme dans la bataille, tout comme toi. Tu étais motivée comme jamais. Et même si tu ne gagnais pas ce combat, tu souhaitais montrer au monde entier, à tous ceux qui avaient le regard braqué sur toi, la couleur de ta détermination.

Quand le Melofée évita l’attaque, tu te mordis la lèvre. Sale bête. Plissant les yeux, tu essayas tant bien que mal de prédire les mouvements, les attaques de cette mystérieuse et intrigante championne. Lorsque le pokémon adverse s’approcha dangereusement, les yeux remplis de sous-entendus, tu flairas l’arnaque.

« Bien ! Maintenant, utilise Voix Enjôleuse !! »

Tu réagis au quart de tout, criant à l’intention de ton spectre.

- Esquive !

Pris de court, bien entendu, Requiem essaya de fuir, mais quelques rayons mélodieux le touchèrent de dos, et il resta un instant suspendu en l’air, confus.

Zut. Bon tant-pis, ce n’était pas grave. C’était juste ce qu’il fallait pour que ton monstre se réveille et se jette dans le combat. Cet instant de confusion était bénéfique, il faisait croire à ton adversaire que tu étais en mauvaise posture. Requiem avait vaillamment joué la comédie.

- Étonnement, maintenant !

Feuforêve sortit de sa confusion, et poussa un cri terrifiant, le visage déformé, proche du pauvre Mélofée. Son hurlement était abominable, aigu et déformé, un véritable cri d’horreur. Rien que de l’entendre, il te filait la chair de poule, alors tu n’osais pas imaginer la pauvre bête au milieu du combat. Après, peut-être que ce son ne lui avait rien fait, mais tu avais plutôt choisi de tenter le tout pour le tout.

- Retente, Vague Psy !

Requiem concentra son énergie, crispant son visage, et une énorme onde d’énergie émana de lui, brûlante, projetée de tous les côtés, comme une vague monstrueuse. Le fantôme s’était nourri de la peur, suite à son cri, et il s’était requinqué comme jamais. Il n’avait pas qu’un seul tour dans sa manche, et il était prêt à jouer carte sur table.

Tu levas la tête, laissant un court instant de répit à ton amie, croisant le regard de la championne. Elle semblait plutôt excitée, voir même, véritablement heureuse de se battre. C’était à se demander si elle prenait vraiment son combat au sérieux. Tu avais entendu, en écoutant un peu les ragots, et soutirant des informations à ton amant, qu’elle remplacait sa mère malade. C’était noble de sa part, mais avait-elle vraiment les épaules taillées pour assumer un travail pareil ? Elle semblait si jeune, si frêle, et innocente. Ne voyait-elle pas d’inconvénients à user ainsi ses pokémons jusqu’à la corde, juste pour un titre ?

Toi ? Tu allais mourir de toute manière. Autant vivre, profiter, et défier le monde entier avant que la mort ne te retienne par les cheveux.

Quoiqu’il en soit, tu ne la sous-estimais pas. Elle semblait, certes, fébrile et faible, mais elle avait su montrer de quoi elle était capable. Maintenant, c’était à toi de lui montrer l’étendu de ton pouvoir. Et tu étais prête à mettre tous les moyens possibles pour y arriver.

Tu étais prête. Oui. Prête. Tu dansais sous les projecteurs, te dandinant au rythme du combat endiablé. Sourire aux lèvres, le cœur rempli d’espoirs.


 
© ANARCISS sur epicode
 
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Lun 26 Déc 2016 - 23:18

Murphy VS Hikari
Hikari se mordait la lèvre. Le Feuforêve était plutôt rapide. Elle était parvenue la Voix Enjoleuse de Milou-chou, au moins en partie. Un sourire très léger se dessina sur les lèvres de la championne alors qu’elle vit l’attaque toucher légèrement le pokémon. Cependant, cette mauvaise posture n’était qu’une façade pour le spectre (encore un à affronter), et très vite, un cri à en glacer le sang vint heurter la Mélofée, qui s’attendait à ce que son adversaire attaque normalement. Et la grimace qui vint la surprendre avec violence prouva que ce n’était en fait pas le cas. La petite fille, elle, se boucha les oreilles sous le hurlement qui venait lui déchirer les oreilles. Vraiment désagréable, ce pokémon.

« Retente ! Vague Psy ! »

La championne n’avait pas pu entendre l’ordre, mais le mouvement du Feuforêve qui s’exécutait à la tâche suffisait à faire comprendre à la fillette ce qui était en train de se passer. Elle serra le poing et cria à son pokémon :

« Esquive, viiiiite !! »

Pas de chance, le Mélofée était encore sous le choc de l’attaque étonnement qu’il s’était pris en pleine face. Et alors que les rayons s’approchaient dangereusement de sa cible, c’était que trop tard que la bestiole réalisa ce qui l’attendait et daigna bouger un orteil. Dès lors, la Vague Psy vient se heurter de plein de fouet au pokémon rose, pour le faire reculer un petit coup. Il fallait dire que, contre les attaques spéciales du genre, Milou-chou était quelque peu robuste.
Et Milou-Chou, il avait plus d’un tour dans son sac. Il se mit à courir, plus que déterminer, autour de son adversaire.

« Go ! Utilise Feuillemagik ! »

Aussitôt, diverses feuilles se créèrent autour de Mélofée, qui continuait à courir, alors que celles-ci étaient tirées en rafale en direction du spectre. Voilà pourquoi la petite créature de type fée courrait : Quitte à ce que l’attaque soit moins puissante, de cette manière, la Feuillemagik couvrirait une zone plus large, et aurait plus de chances de toucher son adversaire.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mat'
» Combat des Chixx!
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Creshendia :: Arène-
Sauter vers: