AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« La première marche » - 1er badge
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Mar 29 Nov 2016 - 14:20

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
L'arène de Creshendia. Une des grandes merveilles de Capella, en terme d'architecture. Particulièrement bien construit, l'endroit a été bâti à l'intérieur du grand arbre surplombant toute la citée. Là où certains pourraient y voir une attaque directe à la flore, c'était en réalité tout le contraire. Assez étrangement, le réceptacle de l'endroit accepta particulièrement bien les murs et autres aménagements, fusionnant petit à petit, donnant un aspect boisé agréable à tout l'endroit. Souvent visité par les touristes, c'est bien lors des matchs d'arène que le plus de monde se rassemblait à l'intérieur, pour y découvrir un combat terrible entre un challenger et la championne en titre du badge fée. Cette dernière était une jeune fille, une petite femme courageuse qui avait décidé de remplacer sa mère malade. En tout cas, c'était ce que disaient les informations récupérées par Vocruen durant sa visite de Creshendia, accompagné de Murphy.

Aujourd'hui, l'endroit peuplé. Pas énormément, non, mais quelques personnes venaient voir un affrontement entre la petite championne et un parfait étranger. Pourquoi l'endroit n'était-il pas rempli ? Eh bien ce n'était que le premier badge du challenger et étant donné que la gardienne du badge devait adapter son équipe au niveau de la personne en face, l'affrontement risquait de manquer de tonus. Mais malgré cela, l'endroit n'était pas vide, certains adorant assez les combats pokémons pour voir les premiers pas d'un potentiel participant à la ligue pokémon.

Et ce potentiel participant était Vocruen. Il y était arrivé. Après les suppliques de ses amis à Hoenn, après les quelques rencontres ponctuant son avancée, le voilà au pied de la première marche menant à la ligue. C'était un moment important. Sans réellement réussir à le comprendre, son cœur battait la chamade. Légèrement hésitant, le scientifique commença alors à s'avancer sur le futur champ de bataille, accompagné par Miraï.

Le starter était, à l'inverse de son partenaire, particulièrement excité. Son regard allait rapidement de spectateur à spectateur, avant de tomber sur Murphy qui était, bien sûr, dans les gradins, prête à encourager son amant. Une fois tombée sur elle le pokémon spectre commença à tapoter violemment la tête de son dresseur pour lui signaler la présence de la jeune femme. L'homme grogna un peu, mettant une légère pichenette à son compagnon de route avant de poser son regard sur la rousse. Un léger sourire s'étira sur ses lèvres, la remerciant de sa présence d'un regard qui en disait long. À sa vision, son cœur se calma doucement, sans même qu'il le remarque. Plus il restait avec elle et plus il l'appréciait.

Mais aujourd'hui n'était pas un jour à discuter de ses sentiments envers elle. Aujourd'hui était un jour où il devait se battre et tenter d'obtenir son tout premier badge. Fermant les yeux, le protagoniste prit une profonde inspiration pour totalement se calmer et mettre ses idées à plat. Il n'allait surement avoir le droit qu'à deux pokémons. Ces derniers étaient déjà choisis : Boya, tout d'abord, le jeune moustillon héroïque récupéré sur la route 14, et bien sûr son très cher Skelenox. Le pokémon eau était encore dans sa pokeball mais savait d'avance le sort que lui réservait son dresseur et l'impatience envahissait déjà tout son être. Il avait envie d'en découdre, lui qui n'avait presque pas combattu depuis sa capture.

Liam et Alma, quant à eux, étaient aux côtés de Murphy, dans les gradins. Ils observaient le jeune homme, la Chlorobulle attendant avec impatience l'apparition de son sauveur pour l'encourager alors que le Etourmi semblait presque vexer de ne pas pouvoir se joindre à l'affrontement. C'était le tout premier combat d'arène et le premier pokémon capturé par le jeune homme ne participait même pas ! Mais qu'importe. Ce n'était pas une question de pokémon capturé mais juste qu'il désirait tester les capacités du petit être qui venait de rejoindre la partie.

De ce qu'il savait, la petite était une experte en pokémon de type fée. Un type relativement récent, découvert dans la région de Kalos. Résistant à pas mal de types, il avait la chance de n'avoir personne particulièrement faible face à eux, mais aussi la malchance de n'avoir personne qui était bon là-dedans non plus. Par conséquent, c'était bien sa technique et la puissance de ses pokémons qui allait déterminer s'il allait partir d'ici victorieux ou alors déprimer dans un coin suite à une défaite plutôt humiliante.

Mais l'homme ne comptait pas perdre. Il était motivé, déterminé. La jeune femme participant ses nuits l'encourageait, ses pokémons étaient tout autant prêt à combattre que l'était son esprit. Il ne comptait pas perdre ce match. Il ne pensait pas perdre ce match. Non, plutôt...

Il n'allait pas le perdre. Quoi qu'il en coûte.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Mar 29 Nov 2016 - 16:21

Vocruen VS Hikari
Hikari s’était rendue à l’arène. Elle imaginait que son établissement allait être vide, encore une fois. Peu de monde venait depuis que c’était la jeune fille qui avait pris la suite de l’arène. Elle soupira, se répétant la même chose, comme à chaque matin.

« Comme d’habitude, personne ne vient…Je ne suis pas aussi forte que ma maman, mais bon… »

Mais elle se trompait. Rapidement, quelques personnes, sous sa stupeur, s’étaient précipités dans les gradins, clamant qu’un nouveau challenger venait tenter sa chance pour un premier badge. Prise de panique, Hikari s’empressa de prendre ses deux pokémons les plus jeunes avec elle, les mains tremblotantes. Elle allait faire face à son premier défi depuis longtemps.

Une fois retournée à sa place, celle-ci fut immédiatement intimidée par le bonhomme de deux bons mètres en face d’elle. Elle balbutia alors son discours de championne.

« B…B…Bonjour e-e-e-e-t bienbvenu à toi…Challenger… ! »

Quelle honte. Elle inspira un grand coup afin d’évacuer son stress et reprit alors, plus sérieuse, mais néanmoins adorable.

« Je sais que c’est ton premier combat d’arène, mais je ne te ferai aucun cadeau…Et ne te retiens pas parce que je suis jeune ! »

Elle se mit à sourire tendrement.

« Je veux que le public soit content du match…Es-tu prêt ? »

A sa réponse, elle s’exclama haut et fort.

« Que le combat commence ! Je compte sur toi, Moski-chou ! »

Aussitôt, elle lança sa pokéball, et le Bombydou en sortit. Le public fit un « ooooh ! » de surprise. C’était la première fois qu’elle sortait le pokémon d’Alola en combat d’arène.

Le combat avait commencé.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Mer 30 Nov 2016 - 18:29

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
Les gens parlaient. Un léger brouhaha s'élevait doucement des gradins. Vocruen, toujours un peu tendu, était néanmoins concentré. C'était la toute première arène, logiquement l'affrontement ne devrait pas être trop difficile. Les champions ont beau avoir comme but de défendre leurs badges, cela ne voulait pas forcément dire qu'ils iront automatiquement à fond contre les jeunes dresseurs se lançant dans cette épreuve qu'est de vaincre les arènes, hein ?

C'est à ce moment que la jeune enfant qui servait de gardienne féerique arriva finalement sur le champ de bataille. Merde. Elle était vraiment... jeune. Le scientifique haussa un sourcil, s'attendant à une adolescente plutôt qu'à une gamine, avant de se rappeler que l'habit ne faisait pas le moine. Son air s'effaça rapidement, aussi facilement qu'un comédien masqué retire l'objet cachant son faciès, avant de se tenir prêt à envoyer son pokémon au combat. Le bruit, quant à lui, s'élevait plus haut à l'arrivée de la championne, enflammant le public présent qui désirait voir comment se débrouillait Hikari.

Miraï, toujours aussi excité, s'arrêta néanmoins net pour à son tour observer la future adversaire de son dresseur. Il tenta même de la saluer de loin, agitant sa patte tout en poussant des "skeeee", cachés par les diverses discussions des spectateurs qui étaient surement en plein débat concernant le combat pokémon qui allait se dérouler à Creshendia aujourd'hui. Car selon d'autres informations recueillies durant la journée, Vocruen était un des premiers dresseurs à affronter la jeune fille.

Mais aucune rumeur n'avait par contre préparé le protagoniste au discours qui s'échappa des lèvres de son adversaire. En effet, elle balbutia du mieux qu'elle pouvait des salutations de championne, lui souhaitant la bienvenue. Un léger sourire compatissant aux lèvres, il l'étira en sourire sincère lorsque la jeune fille reprit finalement ses moyens pour lui annoncer qu'elle n'allait pas lui faire de cadeaux, non sans signaler qu'elle désirait rendre le public heureux de les voir se battre. C'était pareil de son côté.

« Merci, championne. »

Elle lança alors son premier pokémon au combat : un Bombydou. Ah. L'homme se mordit la lèvre, par simple automatisme, ne s'attendant pas à un pokémon d'Alola. Après tout, la région n'avait pas encore montrée la présence de pokémons communs à cet endroit sans ligue, il s'attendait plus à d'autres créatures de type fée. Mais qu'importe, c'était un défi de plus à relever et il allait le faire en décrochant son tout premier badge. Le jeune homme lança un léger regard à la rousse qui l'encourageait dans les tribunes avant de prendre sa pokeball, l'agrandissant avant de prendre lui même une profonde respiration.

Son premier combat d'arène commençait maintenant.

« Boya, vas-y ! »

D'un mouvement vif et rapide, le scientifique lança la balle sur le terrain, qui dans son bruit caractéristique s'ouvrit en laissant s'échapper une lumière rouge, qui révéla alors le petit moustillon ayant rejoint l'équipe du jeune homme. Ce dernier planait presque, les yeux fermés, avant de soudainement les ouvrir et exécuter une pirouette qui émerveilla quelques gamins dans les tribunes. L'être tomba finalement sur le sol puis lança un petit cri de détermination. Bordel, Boya était en feu !

Le sang du monstre de poche bouillonnait en effet dans ses veines. Un léger sourire en coin, l'heure était venue pour lui de briller et d'enfin participer à un affrontement. Devant une foule en plus ! L'ancien solitaire releva ses yeux vers son adversaire, non sans être légèrement déçu par l'apparence plutôt mignonne de celui qu'il devait vaincre. Passer du Mateloutre sadique qui lui avait volé un œil à une mini-créature volante bizarre de type fée, c'était une expérience plutôt étrange à vivre.

Son regard fut attiré par le public, avant de s'arrêter quelques secondes sur Alma, la petite chlorobule qui était toute excitée à l'idée de voir son sauveur combattre, alors qu'à côté l'étourmi boudait littéralement, ne daignant même pas accorder un regard au duel terrible, déclenchant un léger ricanement de la part du pokémon eau. Et sans réellement savoir comment, cette moquerie fut entendue par la première capture de Vocruen qui commença à piailler violemment à l'intention de l'épéiste qui l'ignora complètement, faisant rager un peu plus l'oiseau.

« C'est maintenant que tout commence Boya. Vas-y, tu vas les impressionner ! Pistolet-a-O ! »

Le nommé laissa s'échapper un simple "tss" signifiant qu'il savait déjà tout ça, avant de s'élancer en direction du pokémon de la championne. En même temps, il prit une profonde inspiration, commençant à rassembler de l'eau avant de cracher un jet en direction de l'adversaire. Selon ses informations, la relation entre le type eau et le type fée était neutre, il n'allait pas souffrir d'une quelconque résistance au moins.

Néanmoins, il ne fallait pas crier victoire trop vite. Bien que jeune, c'était une championne et pas seulement grâce à sa position de fille de l'ancienne gardienne. Non. Elle avait de la bouteille et Vocruen allait devoir faire preuve d'intelligence pour la surprendre.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Jeu 1 Déc 2016 - 0:19

Vocruen VS Hikari
La championne regardait Vocruen sortir son premier Pokémon, qui était un Moustillon borgne. Elle ne comprenait pas vraiment le choix du dresseur, qui se mettait lui-même en désavantage. Et la jeune fille comptait bien lui montrer pourquoi.

Le Moustillon, semblant bien déterminé à en découdre, s’élança vers le petit Bombydou qui eut un mouvement de recul. Mais il ne s’attendait pas à recevoir une attaque Pistolet à O, et ne fit son battement d’ailes sur le côté que trop tard, l’attaque le frappant très légèrement sur le flanc, ce qui lui fit pousser un petit « Douuu ! » de douleur. Hikari, elle, ne semblait pas perdre son sang-froid, et décida même de s’adresser au Challenger.

« Moustillon est un très mauvais choix. Tu pensais n’avoir aucune faiblesse avec ce Pokémon, n’est-ce pas ? Laisse-moi te prouver le contraire... »

Après ce petit speech presque condescendant, venant de la part d’une gamine, elle perdit à nouveau ses moyens.

« A…Après, je…je…Je ne veux pas paraitre méprisante, hein ! Je veux juste donner des conseils… »

Le Bombydou reprit du poil de la bête, et sa maitresse également. Celle-ci pointa du doigt le Moustillon, et donna son ordre à son pokémon.

« Bombydou, attaque Vol-Vie ! »

Le Bombydou vola à toute vitesse pour tenter de planter son nez dans le Moustillon pour aspirer sa vie.

« C’est un mauvais choix parce que les Pokémons Insectes sont souvent affiliés au Type Plante, d’une manière ou d’une autre. »

Comment Vocruen allait-il se sortir de là ? Réussira-t-il à gagner ce match ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Jeu 1 Déc 2016 - 15:14

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart

La foule était enflammée. Tout cela avait beau n'être qu'un combat contre un dresseur débutant, une ambiance électrique s'était installée. C'était un peu ça, la force d'un combat pokémon. Quel que soit le niveau, qu'importe les pokémons utilisés, les affrontements entre deux adversaires déterminés étaient toujours une chose que les spectateurs appréciaient de voir. Et concernant Vocruen, il appréciait d'enfin le vivre. Voilà que le scientifique vivait en chair et en os un duel similaire aux nombreux déjà observés à la télé ou bien écoutés à la radio lors des longues heures de recherches dans les différents laboratoires où il avait travaillé.

Désormais, c'était à son tour de se tenir droit, fier. Il devait être fort, pour lui et pour ses pokémons. Ils avaient confiés leurs avenirs au jeune dresseur. C'était un devoir pour lui de répondre à leurs exigences et d'être capable de tirer le meilleur d'eux, qu'ils arrivent à utiliser le maximum de leurs forces, de leurs potentiels. Voilà son but, outre celui de réussir à obtenir les différents badges pour avoir une chance de remporter la ligue pokémon.

Et tout cela allait commencer par la victoire contre cette jeune championne. C'était la première marche vers le sommet.

Et cette marche, c'était Boya qui allait l'enjamber, lançant son puissant jet d'eau en direction du pokémon fée de la gamine. Malheureusement pour cette dernière, le petit être n'arriva pas à totalement esquiver l'attaque, recevant quelques légers dégâts suite à un mouvement d'aile un peu en retard, déclenchant en totale symbiose un léger rictus de satisfaction, apparaissant autant chez Vocruen que chez son pokémon.

Néanmoins, Hikari lui fit hausser un sourcil en expliquant qu'elle allait lui prouver que malheureusement, son choix n'était pas forcément le bon et qu'une faiblesse était toujours présente. Quoi ?! Son raisonnement serait erroné ? Non, ce n'est pas possible. Les données sont pourtant formelles. Bombydou possède certes un double type, mais rien n'est efficace face à Moustillon, comment pouvait-elle prouver le contraire ?

Il fut perturbé dans sa réflexion par cette même championne qui tenta de rattraper son air un peu méprisant en expliquant qu'elle souhaitait simplement donner des conseils, décochant un sourire en coin compatissant du dresseur, qui attendait toujours la preuve de son erreur, tout comme Boya qui était totalement impassible face aux paroles de la gamine. Son regard était vif, concentré, observant les mouvements de son adversaire pour pouvoir esquiver au cas où.

C'est à ce moment qu'elle annonça son attaque : vol-vie. Vol-vie, vol-vie... Merde ! C'était donc ça qu'elle voulait dire ? Arrivant rapidement, le Moustillon n'arriva pas à esquiver, se prenant le coup et sentant sa vie légèrement drainée par la créature. Bordel, une erreur d'inattention. Comme la championne l'expliqua peu après, le type du pokémon ne déterminissait pas par avance la nature des attaques utilisées. Et malheureusement, les insectes pouvaient apprendre des capacités liés aux plantes, qui sont elles très efficace face à un pokémon eau comme Boya Ce qui décocha d'ailleurs un ricanement du étourmi qui aurait été un meilleur choix, au fond.

Vocruen baissa légèrement les yeux avant d'afficher un sourire. Un sourire... confiant.

« J'ai en effet commis une erreur. Mais au fond, ce n'est pas grave. »

Au même moment, le pokémon eau, qui semblait perturbé par cette attaque, se ressaisit d'un coup, avant d'attraper le Bombydou entre ses pattes, l'empêchant de s'échapper.

« Parce que Boya... »

Déchaînant toute sa rage et sa détermination, le combattant tenta d'envoyer violemment le pokémon fée au sol. Ce n'était pas une capacité, non. Une simple prise de combat, sans effet particulier, sans puissance réelle, une attaque née des années passées dans un gang de combattants. Le regard de la créature de poche de Vocruen était encore plus sauvage qu'avant. Son sang bouillonnait. Son instinct de guerrier refaisait surface.

La victoire valait désormais la peine d'être prise des mains d'Hikari.

« ... Ne montre toute sa force que lorsqu'il est désavantagé ! »

Profitant du moment d'après-prise, Boya sauta en l'air avant de reprendre une profonde inspiration, sachant déjà ce qu'il devait faire.

« Pistolet-a-o ! »

Un nouveau jet puissant s'échappa alors de sa bouche, prêt à toucher le pokémon de la petite.

Vocruen souriai. Bien plus que d'habitude. Lui-même ne l'avait pas remarqué. Cet affrontement était quelque chose d'agréable, bien plus que ses autres combats. Était-ce la difficulté, liée au grade de Hikari ? Était-ce la foule, hurlant à chaque action ? Ou bien était-ce la belle rousse, qu'il souhaitait impressionner ?

Le scientifique se sentait renaître.

L'homme se sentait vivre.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Jeu 1 Déc 2016 - 20:28

Vocruen VS Hikari
Le dresseur en face d’Hikari arborait un sourire confiant, ce qui rendait la championne d’autant plus joyeuse : Le combat s’avérait palpitant.

« Qu’est-ce qui te fait rire comme ça ?
- J’ai en effet commis une erreur. Mais au fond, ce n’est pas grave. Parce que Boya…Ne montre toute sa force que lorsqu’il est désavantagé ! »

Quand la jeune dresseuse comprit ce qui se passait, elle fut stupéfaite. Le Moustillon avait pris le Bombydou et le balançait au sol dans un violent German Suplex. Le petit moustique rebondit sur le sol dans un petit « Bydou ! » adorable, qui le fit revenir à sa place. Sans plus attendre, un jet d'eau vient asperger douloureusement le Bombydou de plein fouet, pris par surprise. Elle sentait que le challenger se sentait revivre, et se laissait porter par la foule en délire. Hikari se mit à sourire, fermant les yeux.

« Creshendia est bon public…Il y a peu de gens, mais je me sens comme si j’étais à la Ligue Pokémon…C’est génial non ? »

Elle se claqua les joues un petit coup et reprit sa pose. Le combat allait devenir encore plus ardent dès à présent. Après tout, ce n’était pas parce qu’elle était la première arène du monsieur qu’elle devait se relacher.

« Trèves de bavardages, reprenons ! »

Le Bombydou était d’autant plus déterminé à en découdre avec ce Moustillon insolent, et se préparait à tout donner.

« Vas-y Moski-chou ! Survinsecte !! »

Une attaque puissante, que les Bombydou apprenaient presque à leur naissance. Celui-ci commença à s’agiter, libérant des petites boules vertes autour de lui, qui se dirigeaient à toute vitesse vers le Moustillon. Que comptait-il faire en réponse ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Ven 2 Déc 2016 - 14:54

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
Voilà ce qu'aimait Boya. C'était ce genre de combats qu'il appréciait, qu'il adorait faire. Un affrontement où la victoire était incertaine, où son adversaire avait des cartes qu'il ne possédait pas, des possibilités plus nombreuses. Des duels où le petit pokémon était au pied du mur, l'obligeant à surpasser ses propres capacités pour s'élever au-delà du commun. Le Moustillon le savait désormais. Suivre ce jeune dresseur, cet homme qui jongle entre la solitude et la vie de groupe, c'était un choix judicieux. Un choix qui lui permettrait d'obtenir une force nouvelle.

Ce n'était que son premier combat à ses côtés, et pourtant, il était déjà épique. Certes, il fallait remettre les choses dans son contexte, ce combat restant tout de même une simple rencontre entre des pokémons de bas niveau, la première étape d'un tout jeune dresseur qui avait commencé son aventure pokémon il n'y a que quelques jours, mais tout de même. Les efforts mis-en-place et les stratégies adoptées valaient le détour, et même si elles n'étaient pas aussi développées que lors des combats de plus grande envergure, on sentait que les deux adversaires utilisaient leurs atouts et techniques pour se défaire l'un l'autre. Et c'était ça le plus important. C'était ça le plus beau. C'était ça, un combat de pokémon.

Outre le plaisir que prenaient les deux dresseurs, le public semblait tout autant prendre son pied. Bien qu'assez peu, les quelques personnes motivées hurlaient à chaque action. Un grand nombre de personnes encourageaient la championne à défendre son badge, mais d'autres, bien moins nombreux mais présents, étaient surtout en train de crier le nom du Moustillon ou bien celui du jeune scientifique, désirant voir une nouvelle âme s'élever au-dessus des autres potentiels participants à la ligue pokémon.

Ces cris, ces encouragements, tous ces gens formaient désormais un seul et unique bloc, dont l'attention était entièrement tournée vers le combat. Et même s'ils ne désiraient pas la victoire de la même personne, tout restait dans la bonne humeur.

Voilà donc ce qu'il avait raté. Putain, que Vocruen se sentait con désormais.

Mais le combat était loin d'être terminé. Boya, de par son expérience et ses capacités, semblait dominer actuellement l'affrontement. Mais rien n'était joué d'avance et les deux partenaires le savaient. Le dresseur, dont le regard était toujours rivé sur la scène, imaginait déjà des plans et des possibilités, avant d'écouter la championne qui expliquait que les gens de cette ville formaient un bon public et que malgré le nombre restreint de spectateurs, on se sentait comme à la ligue.

« En effet, c'est la première fois que je ressens ça. »

Il semblerait que la petite était tout autant déterminée que lui. Un bon point. Et en totale symbiose, le bombydou ressentait la même détermination, faisant étirer un rictus de satisfaction au pokémon eau qui ne désirait que continuer le combat.

Hikari lança alors une attaque qui surprit le jeune homme. Survinsecte ? De tête, c'était une capacité de type insecte qui augmentait la puissance de l'utilisateur à chaque utilisation. Merde. C'est ainsi qu'il observa les petites boules vertes s'échapper du Bombydou pour arriver rapidement vers le Moustillon, qui recula sous la surprise.

Vocruen devait réfléchir. Réfléchir, réfléchir. Trouver une solution... Trouvé !

« Boya, fonce ! »

Le pokémon eau lança un regard étonné à son dresseur, ne comprenant pas tout de suite, mais décida d'obéir à la vue de son sourire confiant. Lançant un petit "tss", le sourire aux lèvres, il s'élança alors rapidement en direction de l'attaque, presque à deux doigts de se faire toucher.

« Pistolet-a-o, sous toi ! »

Comprenant la suite, le pokémon lança un nouveau jet d'eau sous ses pieds, lui permettant de se propulser en l'air, assez pour ne pas être touché par l'attaque. Mais il allait retomber, et ça ne risquait pas forcément d'être agréable. Mais de là haut, le petit être avait une vue imprenable sur l'arène et surtout sur le fameux combattant de la championne.

« Recommence, mais derrière toi et enchaîne avec charge ! »

Le monstre de poche tourna alors sa tête, avant d'utiliser une seconde fois sa capacité. Le jet, tout aussi puissant que le premier, le propulsa alors à toute vitesse en avant, filant directement... Vers le bombydou ! Se préparant à l'impact, le pokémon de type eau lança alors en même temps son attaque charge, histoire de combiner l'efficacité à la puissance, se servant de cette simple attaque normale apprise par un grand nombre de pokémon comme d'une suite logique à un combo préparé à l'avance.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Sam 3 Déc 2016 - 0:02

Vocruen VS Hikari
Hikari resta médusée face à la façon que le Moustillon avait eu de contrer l’attaque de Bombydou. Utiliser Pistolet à O sous lui, pour ensuite combiner deux capacités, que c’était astucieux. L’homme en face d’elle était très intelligent, et elle devait alors redoubler de prudence si elle souhaitait gagner. Le moustique, lui, avait été pris par surprise et n’avait pas pu éviter l’attaque du pokémon eau, qu’il se prit alors de plein fouet.

« Naaaan ! Moskichouuu ! »

Le Moskichou, il était KO. L’attaque l’avait mis hors d’état de combattre. La jeune championne, déçue de s’être fait battre son premier pokémon ainsi, le rappella dans sa Pokéball.

« Tu t’es bien battu, ne t’en fais pas… »

Malgré tout ça, elle garda le sourire, et sautilla, surexcitée par le combat qui était bien plus complexe que tous ceux qu’elle avait pu effectuer auparavant. La petite championne se devait de faire de son mieux, pour elle et pour sa maman. Hikari sortit alors une seconde pokéball de son sac, toujours souriante. Elle prenait son plaisir à combattre, autant que la foule à regarder ce qui se passe.

« Bien ! Tu auras plus de problèmes avec celui-ci ! »

Aussitôt dit, aussitôt la capsule fut lancée, libérant dans son rayon vermillon un…Sucroquin. Oui, une petite boule toute douce, en sucre, qui tirait la langue constamment. Bien que « petite » n’était pas tellement le mot. Le pokémon semblait vouloir en découdre avec le Moustillon qui avait dégommé son ami.

« Bonbon, je compte sur toi ! Lance Doux Parfum ! »

La boule sucrée se concentra et laissa échapper de sa fourrure un gaz rose, qui prit toute l’arène. Les effluves étaient enivrantes, et aussi légèrement étourdissantes pour le pokémon de Vocruen. Et ces volutes roses permettaient au Sucroquin de se faire plus discret dans l’arène, par sa couleur similaire. Il en avait profité pour se cacher dans les vapeurs.

« Maintenant ! Utilise Charge !! »

Sur les mots de la championne, le pokémon sucré, qui en avait profité pour se déplacer dans l’angle mort du pokémon eau, chargea à toute vitesse vers le flanc du Moustillon. Restait à espérer pour lui qu’il allait être suffisamment réactif…
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Sam 3 Déc 2016 - 14:19

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
Le combo avait fonctionné. Putain, au fond, le scientifique n'y croyait pas réellement. C'était une stratégie inventée sur le tas, utilisant la vitesse relativement bonne du pokémon eau et ses multiples capacités de combat. Et voilà qu'il s'était élancé héroïquement contre le combattant de la championne, la frappant de toutes ses forces dans une attaque charge dévastatrice. Oui, charge. Comme quoi avec un peu de travail et d'imagination, même l'attaque normale la plus faible de tous les temps pouvait se montrer utile. Mais maintenant, la question qui menaçait de s'échapper de ses lèvres était simple : comment s'en étaient-ils sorti ? En effet, un nuage de poussière s'était élevé suite au choc entre les deux pokémons, empêchant quiconque de voir la finalité de la scène.

Le public était silencieux, observant avec attention le champ de bataille, tentant de discerner des formes à travers l'épais nuage qui cachait le Moustillon et le Bombydou. Vocruen se mordit la lèvre, impatient. Et c'est ainsi qu'après de longues secondes interminables, la poussière retomba au sol, dévoilant un Boya debout bien que blessé, alors que le pokémon de la championne était... K.O. ! Au sol, presque inanimé, le guerrier du protagoniste observait le guerrier qui lui avait donné tant de mal. Les spectateurs se levèrent alors, criant et applaudissant le vainqueur du premier round, qui leva sa patte en signe de réponse et de fierté. Même Alma, la petite chlorobule, était particulièrement heureuse de voir son sauveur remporter son match, là où le étourmi grommela simplement en cachant sa tête entre ses plumes pour se reposer.

« Bravo Boya. Je savais que tu pouvais le faire. »

Mais quelque chose n'allait pas. Bien qu'il semblait en forme, le pokémon eau était particulièrement essoufflé. Sa respiration était irrégulière. Peut-être que ?... Il était tout à fait possible que l'attaque charge, vu la manière dont il l'a utilisé, ait entraîné des dégâts de son côté aussi. Après tout, l'ancien solitaire est retombé brutalement sur le Bombydou et malheureusement, le Moustillon s'est peut-être blessé dans l'équation. Attrapant la pokéball de son compagnon, le jeune dresseur s'apprêta à le ramener et envoyer Miraï, qui était tout bonnement excité et se languissait de combattre.

Comme s'il le sentait, Boya tourna sa tête et lança un regard déterminé à Vocruen. Non. Il ne voulait pas s'arrêter maintenant. Le Moustillon le sentait. Il pouvait continuer, il voulait continuer et il allait continuer. Étirant un simple sourire, légèrement de fierté, le protagoniste observa son compagnon, lui montrant d'un regard qu'il avait sa totale confiance. Hochant la tête en signe de compréhension, le guerrier observa de nouveau la petite championne, attendant son prochain adversaire.

C'est à ce moment que Hikari lança son second et dernier pokémon. Un sucroquin. Plissant légèrement les yeux, le jeune dresseur tenta d'analyser un peu le pokémon. C'était un type fée pur, donc il ne devrait pas avoir d'attaque super-efficace contre Boya, bon point. Mais il ne le sentait pas quand même.

Elle lui montra alors son propre combo, lançant une attaque doux-parfum pour commencer. Servant d'écran de camouflage, le Moustillon perdit alors de vue le combattant adversaire, tentant de le repérer à travers l'attaque. Mais le temps ne suffit pas, la championne enchaînant rapidement sur une attaque charge. Repérant l'origine de la capacité, Boya se prépara à esquiver en sautant. Prenant appui sur ses jambes, il tenta de s'élancer avant qu'une douleur violente ne le lance au niveau de sa patte droite, l'obligeant à rester au sol.

Malheureusement, lors de sa propre attaque charge contre le Bombydou, le guerrier de type eau s'était blessé. Et c'était plus grave que ce qu'il pensait. Incapable de bouger rapidement ou de sauter, il se prit alors l'attaque de plein fouet, l'envoyant valser à quelques mètres, sortant alors du doux-parfum pour tomber K.O. à quelques pas de son dresseur qui s'élança le récupérer, sous l'étonnement général et les cris apeurés de la chlorobule qui l'encourageait.

« Boya... Tu t'es bien battu, repose-toi. »

Il déposa alors la balle sur son front, dont s'échappe un rayon écarlate qui ramène le petit être dans sa maison de repos. Se relevant, il rangea alors l'objet à sa ceinture avant de lancer un regard au champ de bataille.

« Miraï, c'est à toi. »

Le skelenox était particulièrement motivé à venger son ami, débarquant rapidement en face du pokémon adversaire. Criant de sa petite voix mignonne à souhait, il fixa finalement le sucroquin de son œil unique, vif et déterminé.

« C'est parti. Ombre nocturne ! »

Débordant d'énergie, un puissant rayon spectral s'échappa alors du pokémon spectre, partant en direction de l'adversaire.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Lun 5 Déc 2016 - 19:41

Vocruen VS Hikari
L’attaque de la petite championne avait été un succès, mais elle avait senti que c’était un coup de chance. Du coup son sourire n’était que de courte durée. Le coup avait bien frappé le Moustillon qui avait été expulsé plutôt loin, et l’avait mis aux fraises. C’était donc pour le moment, une égalité entre l’enfant qui défendait son arène, et le challenger.
La petite le regardait récupérer son Pokémon, avait un peu de fierté. Le Sucroquin, lui, s’en voulait un peu d’avoir été aussi brutal. La jeune fille le réconforta alors.

« Ca va aller…C’est ça les combats Pokémon, Bonbon. »

Le pokémon redevint alors aussi déterminé qu’avant, alors que le ténébreux lança sa seconde créature : Un Skelenox. Tout allait se jouer sur ce combat, le Sucroquin comme sa dresseuse le savaient. Et Mirai comme Vocruen le savaient aussi. Il ne pouvait pas y avoir de relâchement.
Le combat était lancé, dès lors que le colosse annonça son attaque.

« C’est parti. Ombre nocturne ! »

Aussitôt, un rayon puissant et noir de jais se précipitait vers la boule sucrée. Alors il combattait au loin ? C’était la déduction qu’avait eu la jeune fille. Et elle ne le laisserait pas garder sa distance.

« Bonbon, saute vite ! »

Le pokémon fée sauta de toutes ses forces, vers l’avant histoire de gagner du terrain. Le rayon obscur passait donc en dessous de la barbapapa sur pattes. La dresseuse profita alors du gain de terrain pris pour utiliser son arme secrète.

« On y va Bonbon, utilise Photocopie !! »

Le Sucroquin se concentra, et d’un coup, un rayon obscur semblable à celui du Skelenox fonça en direction de celui-ci. Oui, la boule sucrée avait copié l’Ombre nocturne de Mirai. Le pokémon Fée avait utilisé la faiblesse du Type Spectre afin de l’utiliser contre la créature noire qu’il affrontait. Comment Vocruen réagirait à un tel coup ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Mer 14 Déc 2016 - 14:15

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
Le combat en était à la dernière étape. Il était temps que cet affrontement se termine, qu'une conclusion s'élève et qu'un des deux combattants remporte la victoire. Mais au fond de lui, Vocruen voulait faire durer le plaisir. Son cœur battait à tout rompre, encouragé par les actions de son pokémon comme par les cris du public. Le regard de la rousse, qui l'observait dans les gradins, lui donnait encore plus envie de se défoncer et de dépasser ses limites. Il n'osait même pas lever la tête, par peur de croiser son regard. Non. Il gardait ses mirettes sur la petite championne qui lui donnait énormément de fil à retordre.

Malgré son âge et son expérience assez légère pour un poste aussi haut, ses dons naturels étaient bien suffisants pour faire d'elle une dresseuse difficile à vaincre, malgré les pokémons limités qu'elle devait utiliser. Avec sa réelle équipe, le scientifique devinait déjà que cette jeune fille devait être une combattante d'exception.

Néanmoins, le protagoniste devait se concentrer. La moindre seconde où sa pensée n'était pas tournée vers le combat pourrait mener le tout à une défaite !

Se giflant mentalement, son attention revint ainsi sur le duel entre le sucroquin, cette petite boule rose et le spectral Miraï, qui venait tout juste de lancer un puissant rayon sombre, l'attaque la plus destructrice de son panel actuellement. Une capacité basique qui augmentait en puissance via le niveau de son utilisateur. Et pour cause : la puissance du jeune skelenox ayant augmentée récemment, son attaque était encore plus redoutable désormais !

Malgré la rapidité et la force de l'ombre nocturne, le pokémon adverse réussit à l'esquiver à l'aide d'un saut. Bordel. Il allait avouer que son assault avait la faiblesse d'être relativement facile à anticiper et esquvier. La suite fut pire, car à la grande surprise du scientifique, la championne lança une attaque nommée... photocopie ? C'est les yeux écarquillés qu'il découvrit cette capacité copiant la dernière utilisée, qui était ombre nocturne ! Ainsi, un rayon sombre semblable à celui utilisé par le starter s'échappa de Bonbon, venant frapper avec force le pokémon du protagoniste qui recula et grogna sous la douleur. Merde. Heureusement pour lui, cette attaque avait une propriété propre : les dégâts infligés étaient fixes, et les faiblesses comme les résistances n'influaient en rien sur la puissance de la capacité. C'était visible : bien que blessé, le Skelenox lança un cri de détermination.

« On continue Miraï ! Ombre nocturne, de nouveau ! »

Durant quelques secondes, de l'énergie s'accumula dans l'œil du pokémon avant qu'il ne lance une nouvelle fois son actuelle attaque signature. Dans un bruit caractéristique, le rayon noir de jais s'échappa du globe oculaire unique du combattant, traversant rapidement la zone de combat pour tenter de toucher pokémon adverse.

Le starter semblait déborder d'énergie. C'en était presque étonnant. Jamais le jeune dresseur n'avait vu son pokémon dans un tel état. C'était presque comme s'il brillait. Deux minutes, deux minutes. Il brillait vraiment ? Le jeune homme cligna des yeux, avant de voir que non. Bizarre. C'était peut-être une simple illusion d'optique, ou quelque chose du genre. Mais au fond de lui, il sentait qu'une chose commençait à changer chez le petit Miraï, ce pokémon qui permit à Vocruen de remonter tant de fois la pente. Il lui devait beaucoup, lui qui était encore présent pour l'aider à monter. À la base simple pokémon sauvage vagabond, voilà qu'il combattait maintenant dans l'arène.

Et ces sentiments, ils étaient partagés par le dit pokémon. Il se sentait si bien, si puissant. Le skelenox voulait rendre son partenaire fier, il voulait le voir vivre une réelle vie, de nouveau. Depuis l'arrivée du duo à Capella, tout allait mieux, tout s'arrangeait. Devant son œil unique heureux, le protagoniste s'ouvrait de nouveau aux relations humaines, il reprenait goût à la vie. C'était son souhait le plus cher, lui qui le vit tant de fois déprimé, déboussolé, martyrisé par une vie dure et cruelle, ne laissant que peu de chances à une jeunesse qui devait apprendre à mûrir de plus en plus tôt.

Il allait donc le faire. Vaincre ce pokémon fée et rapporter à son partenaire son tout premier badge. Cette idée, elle était gravée dans sa tête, supportant tout son être. De ce simple but naissait une détermination sans faille, qui lui apportait une énergie qu'il n'aurait jamais pensé avoir un jour. Il se sentait débordant de puissance. Il se sentait différent. Quelque chose se passait en lui, mais le petit pokémon ne savait pas quoi.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Lun 19 Déc 2016 - 0:32

Vocruen VS Hikari
Le rayon noir filait à toute vitesse sur l’adversaire du Sucroquin, qui n’avait su l’éviter. Le petit pokémon était alors parti valser sous la puissance du coup. Petit détail cependant que la championne avait omis. Elle qui avait pensé que l’attaque serait super efficace, ce n’était pas le cas pour Ombre Nocturne qui ne prenait pas en compte les attributs des petites créatures qui s’affrontaient. Mais qu’importe, le résultat était là. Et pour le Skelenox, ça devait tout de même piquer un peu. Hikari, qui n’y croyait plus, lança un adorable petit « Yes ! » avec le petit mouvement du bras, tout aussi mignon, qui allait avec.

Malgré ça, elle savait que si son attention se relâchait, ne serait-ce qu’un seul instant, c’était fichu et la défaite la frapperait en pleine figure. La jeune fille se devait de gagner. Ce n’était pas seulement pour elle, que la victoire était la seule option possible. L’honneur de l’arène était en jeu. Et par extension, celle de sa mère. Beaucoup de pression pesait sur ses petites épaules, mais elle n’en avait cure. Car aussi ardu était-il, ce combat lui procurait un immense plaisir. La gamine se sentait vibrer à travers ce combat. Et il en était visiblement de même pour le challenger et son pokémon.

Et l’ombre Nocturne fusa à nouveau, venant du globe oculaire d’un Skelenox furieusement déterminé. Le pauvre Sucroquin n’avait pas eu le temps de réagir à l’attaque, et le rayon couleur ébène le frappa de plein fouet pour l’envoyer au sol quelques mètres plus loin.

« Bonbon, non ! Pas maintenant… ! »

La petite championne était inquiète. Elle aimait certes combattre, mais on pouvait la voir déborder d’amour comme jamais pour ses petites bêtes roses. Elle y tenait, comme elle tenait à sa maman, et à son arène. Fort probable que si, dans le futur, elle venait à devenir plus puissante, bien plus que maintenant, ce serait sur la bonne voie. Une voie aimante et altruiste envers ses pokémons.

Le Sucroquin savait très bien cela. Et il se releva, presque sans peine. Il fallait penser que la petite boule sucrée, après tout, était du genre robuste. Le visage d’Hikari s’illumina alors d’un doux et adorable sourire radieux. Et dans le même temps, elle avait une idée. La championne tendit sa main vers le Spectre du challenger qui lui faisait face, avec une étincelle de détermination dans le regard.

« Ok, on y va Bonbon ! Utilise Spore Coton ! »

La bestiole en sucre utilisa sa queue pour se propulser, et tournoya sur lui-même pour diffuser une série de minuscules boules cotonneuses presque envoutantes, mais surtout étourdissantes. Pourquoi faire ça dans ce cas ? Ne valait-il mieux pas primer sur l’offensive, pour en finir au plus vite ? Elle allait y venir.
Les spores, elle misait dessus. Elle voulait sécuriser son coup, et espérer en finir sur l’attaque de son Sucroquin, en priant pour que son attaque avait eu l’effet escompté, pour être sure, ou presque, que sa stratégie fonctionnerait.

« Maintenant ! Vent Féérique ! »

La voilà. La fin de sa stratégie, et peut-être celle du combat. Le pokémon rosé envoya, d’un puissant coup de queue, une bourrasque rose jonchée de paillettes, qui se dirigeait de toutes ses forces vers Mirai. Le duo comptait en finir ici, et maintenant.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Mar 20 Déc 2016 - 18:26

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
Le combat arrivait petit à petit à son terme. C'était inévitable. Lentement mais surement, les deux pokémons commençaient à se fatiguer, à atteindre leurs limites. La suite était plutôt facile à deviner : si les attaques ne les terminaient pas, le manque d'énergie s'en occuperait et ils tomberaient surement au sol, K.O. En même temps, ce combat commençait à être long et éprouvant. C'était ça, un match d'arène. Cela n'avait rien à voir avec un simple duel contre un pokémon sauvage. Tout était plus violent, les actions fusaient et la réflexion était de mise. Après tout, c'était un dresseur bien plus expérimenté que lui qui lui faisait face, malgré le jeune âge de cette dernière.

Un rictus de satisfaction s'afficha sur les lèvres du challenger lorsque le rayon spectral frappa de plein fouet la créature adverse, l'envoyant quelques mètres plus loin. Le Skelenox, haletant, poussa un hurlement de victoire qui ne dura que peu de temps, étant donné que l'adversaire réussit quand même à se relever. Merde. Le regard du scientifique s'arrêta sur son partenaire, remarquant son vol légèrement irrégulier, preuve de sa fatigue. Ils devaient en terminer ici et maintenant. Ils devaient prendre l'avantage. Ils devaient les battre.

Ils allaient le faire.

Mais malheureusement pour eux, la championne ne comptait pas simplement se laisser vaincre. Avant que le duo de protagoniste ne tente de reprendre le rythme de l'affrontement, Hikari lança une nouvelle attaque. Le Skelenox recula brusquement, se préparant à encaisser une nouvelle copie de sa capacité, mais non. Spore-coton ? C'était un nom qui ne lui revenait pas vraiment. De multiples spores s'échappèrent alors du pokémon adverse, commençant à envahir la surface de combat. Tentant au départ de les esquiver, le starter entra tout de même en contact avec certains, l'étourdissant légèrement, l'obligeant à se tourner et l'occupant assez pour ne pas remarquer la nouvelle attaque.

Nouvelle, car un puissant vent fut alors envoyé en direction de Miraï. L'attaque le toucha malheureusement, l'envoyant au sol dans un nouveau nuage de poussière qui le cacha. Les dégâts étaient réels, et il était à deux doigts de tomber K.O. Blessé, fatigué,la créature ferma lentement son œil unique, se disant qu'au fond il n'était peut-être pas fait pour ça. Dans sa tête, le spectre demandait pardon à Vocruen, à son partenaire de toujours. Ils allaient devoir retenter une autre fois, le petit pokémon n'étant peut-être pas assez bon pour gagner. Liam aurait surement fait du meilleur boulot. Tant pis.

Bonne nuit.


« Miraï ! Tu peux y arriver, relève-toi ! »

La voix de Vocruen raisonna à travers l'arène, faisant frissonner celui qui allait tomber dans les bras de Morphée. Cette phrase était dite avec une détermination réelle, mais aussi une confiance absolue envers lui. Il ne pouvait pas le décevoir. Il ne pouvait pas perdre maintenant. Il n'allait pas perdre maintenant !

Son œil s'ouvrit soudainement, et dans un dernier hurlement de détermination, un dernier "ské" retentissant, le nuage de poussière fut balayé par une lumière qui éblouit la scène. Une lumière blanche, pure, puissante, qui s'échappait du starter. Les bruits cessèrent, la totalité des spectateurs ne faisant qu'observer cet événement qui, même s'il n'est pas aussi rare que ça, avait toujours son petit effet.

L'évolution.

Petit à petit, le corps du spectre grandissait, faisant écho à l'énorme détermination qui le faisait bouillonner. Sa voix devenait plus grave, et le ské commença à se transformer en clope. Bordel, Miraï n'allait pas se laisser battre par une putain de barbe-à-papa ! Il devait être à la hauteur de son dresseur, il devait l'emmener en haut, lui redonner le moral, le sourire, l'envie de vivre !

La lumière cessa, dévoilant alors un Miraï changé. Adieu le petit fantôme noir, et bonjour à la forme humanoïde grise, aux mains blanches. Bonjour à l'espèce de légère fumée s'échappant du crâne du starter. Adieu Skelenox. Bonjour Teraclope.

« Eheh. Je le savais. »

Vocruen était fier. Putain. C'était donc ça, cette satisfaction de voir ses efforts récompensés ? De voir que ces heures d'entraînement n'étaient pas faites en vain ? Miraï était différent physiquement, mais c'était toujours le même. Il le sentait. Il le voyait. L’œil toujours unique du pokémon pétillait, alors que ce dernier commença à légèrement sautiller, en se regardant, appréciant cette nouvelle forme.

C'était lui. Son partenaire de toujours. Son tout premier ami pokémon. Voilà avec qui il allait faire sa route, voilà avec qui il gagnerait cette putain de ligue. Baissant légèrement les yeux, un merci raisonna dans la tête du jeune dresseur, un merci non-oral, mais que perçu néanmoins l'intéressé, qui regarda directement le protagoniste, comme s'il le sentait. Merci. Merci vieux frère. Mais les remerciements oraux attendront, désormais, ils avaient un combat à gagner.

« On y va Miraï ! Testons tes nouveaux pouvoirs ! Attaque ! »

Directement, le starter reprit un air sérieux et déterminé, le regard fixé sur son adversaire. Il était temps de tester cette nouvelle forme, de voir ce qu'elle réservait. De voir enfin ce qu'il avait réellement dans le ventre. N'ayant aucune capacité en tête à lancer, étant donné qu'il ne savait pas encore ce qu'il valait, le pokémon spectre s'élança avec une rapidité totalement différente de sa sous-évolution, fonçant vers la créature de poche de la championne.

Concentrant son énergie, l'être serra soudainement son poing. Une attaque physique ? C'était ça, ce qu'il allait faire ? Lui qui attaquait toujours à distance normalement ?! Analysant quelques secondes la situation, Miraï eu un léger rire. C'était amusant. Et excitant. Il se sentait s'approcher brusquement de son adversaire, il allait le voir de très près, sentir sa présence et surtout lui faire sentir la sienne.

En réaction à sa détermination brûlante, le poing du Teraclope s'enflamma aussitôt, surprenant son dresseur. Poing-feu ! Une attaque élémentaire, totalement différente d'ombre nocturne ! C'est ainsi qu'avec une surprise réelle, montrée par le soudain écarquillement des yeux du pokémon qui ne comprenait pas vraiment pourquoi son poing flambait, l'attaque fonça sur le Sucroquin.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Lun 26 Déc 2016 - 20:56

Vocruen VS Hikari
Le combat était terminé. Le vent féérique avait touché Skelenox, et il ne se relevait pas. Au contraire même, son œil se fermait petit à petit. Il s’était résigné, et Sucroquin sortait vainqueur de l’affrontement. Alors que celui-ci affichait un air fier, Hikari observait calmement Vocruen. Elle savait que le dresseur avait de la détermination à revendre, que le combat ne serait certainement pas terminé. Pas encore, en tout cas.

« Mirai ! Tu peux y arriver, relève-toi ! »

La salle était silencieuse. Seuls les mots du challenger résonnaient dans l’arène, pour finalement toucher le petit spectre droit au cœur. Celui-ci, contre toute attente, se releva pour pousser un cri de détermination, quand une grande lumière avait envahi tout le stade. La petite championne savait très bien ce qui était en train de se passer à ce moment. Le petit Skelenox allait devenir un grand Teraclope. Et avec ça, elle voyait ses chances de victoire s’abaisser petit à petit : Elle n’avait rien préparé face à cette éventualité. Elle, qui était si proche du but, savait pertinamment que sa barbapapa bien amochée allait avoir du mal face à un Teraclope, aussi blessé soit-il.

« On y va, Miraï ! Testons tes nouveaux pouvoirs ! Attaque !! »

Hikari regardait le fantôme d’argile s’élancer. Cette fois, elle avait prévu son coup, et pourrait probablement s’en sortir et finir le match. Le Sucroquin était préparé à encaisser une dernière attaque Spectre avant de donner sa riposte finale. Ça allait se passer comme ça.

« Bonbon ! Riposte avec Vent Féerique dès qu’il est suffisamment près !  »

Le pokémon adverse s’élançait, concentrant son énergie. Bonbon allait surement prendre un coup, mais ça n’allait pas le blesser plus qu’il ne l’était déjà de toute façon. Du moins c’était ce qu’elle croyait. A peine le Teraclope était à portée qu’il était trop tard : C’était une attaque Feu, et ça allait faire très mal. Et ça a fait très mal. Le poing heurta violemment le visage de la petite boule sucrée, qui fut envoyée dans le mur.

« Bonbon ! »

Hikari accourra auprès de sa créature, qui était hors d’état de combattre. C’était fini. Aussi intense ce combat fut-il, elle avait au final perdu. La jeune fille sortit sa pokéball, et rappela son Sucroquin.

« Tu t’es bien battu, Bonbon…Merci.  »

Puis, alors qu’elle eut rangé sa pokéball, ce fut le silence total pendant quelques instants, jusqu’à ce qu’on entende un « clap clap clap » venir des gradins. Puis un autre. Et encore un autre, jusqu’à l’applaudissement général, où tout le monde était debout pour acclamer le combat qui s’était déroulé sous leurs yeux.

« C’était génial !! »
« Ils gèrent, tous les deux !!! »
« C’est bien la fille de sa mère, celle-là ! »

La fillette leva les yeux vers les gradins. Son regard s’embua de larmes, qu’elle s’empressa d’essuyer pour les remplacer par un large sourire empli de gratitude. Elle se retourna ensuite vers Vocruen pour mimer une moue des plus adorables, les poings sur les hanches et les joues gonflées.

« Roh, dire que j’ai failli gagner, c’est pas juste ! »

Elle s’avança, avec douceur et légèreté, vers le gagnant de la joute, pour lui offrir un petit sourire.

« Enfin, tu as bien combattu…Tu l’as bien mérité ! »

De son sac, elle sortit le Badge Nymphe. C’était un badge rose, aux contours en relief violets. Il représentait la victoire contre le champion de Creshendia.

« Voici le Badge Nymphe. Tu ne le perds pas hein, je compte sur toi ! »

Puis, elle se remit à sourire adorablement, pour s’avancer davantage et se mettre sur la pointe des pieds le plus possible, afin de poser ses lèvres sur la joue du colosse, avant de se re-poser sur ses petits pieds, souriant à pleine dents.

« Et ça, c’est un petit remerciement de ma part…Pour m’avoir aidé à faire revivre l’arène ! Merci à toi ! Et…N'hésite pas à revenir combattre, quand j’aurai progressé ! »

Dans le fond, elle n’était pas si triste d’avoir perdu. Hikari sentait que cet homme n’était pas quelqu’un de mauvais, bien au contraire. Elle avait même hâte de le revoir à nouveau, pour un combat cette fois plus complexe.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 157
Points : 964
Age : 22
Métier : Dresseur.

Sam 31 Déc 2016 - 10:37

LIVRE 1 - CHAPITRE N°6
« La première marche »
Vocruen F. Hohenhart
L'évolution. Une étape connue, reconnue. Commune même, pour certains. Mais là, elle signifiait beaucoup pour le scientifique. C'était une récompense pour ses nombreux efforts, ses entraînements, son ouverture d'esprit. Une preuve que tout ce que le jeune homme avait entrepris, tous les sacrifices et les heures à passer dans les bois, finissaient un jour par payer. Et la note devait être salée, au vu du paiement : un Miraï devenu colosse après avoir passé des années sous la forme d'un petit spectre mignon incapable d'utiliser ses mains. Adieu les attaques à distance, bonjour le corps-à-corps. Et il semblait déjà naturellement doué dans ce domaine, utilisant ses jambes comme s'il les avait toujours eu, lançant son attaque comme s'il connaissait son bras depuis sa naissance. C'était surement un savoir obtenu lors de l'étape de l'évolution, où le corps entier change, se déforme, se transforme.

Et malgré le côté commun, tout le monde était subjugué par ce miracle, qui redonnait du poil de la bête aux deux partenaires. Alors que le glas funeste de la défaite s'apprêtait à raisonner au travers de l'arbre qui servait d'hôte à l'arène, c'était comme si un vent violent l'avait arrêté soudainement, l'obligeant à se stabiliser sans émettre aucun son. Un vent violent, oui. Un vent déclenché par la détermination féroce du dresseur et de son starter, semblable à une tempête destrutrice, rasant tout sur son passage, permettant un dépassement de soi.

Une autre comparaison à la puissance de la détermination du duo était celle avec un feu de forêt transformant en cendres tout ce qu'il touche... Et ça serait de bon ton, pour le coup, en adéquation avec le poing enflammé du Teraclope. Une attaque brutale, d'un type très différent du pokémon, au point de le surprendre lui-même. En effet, une chose plutôt drôle à remarquer était qu'en même temps qu'il lançait son coup, Miraï avait son œil unique particulièrement écarquillé, ne comprenant pas du tout comment il avait fait ça. Pire : l'évolué en avait peur et était à deux doigts de détaler en pensant être brûlé, avant de remarquer que cette chaleur ne lui faisait rien. Ses neurones se connectèrent, comprenant que tout cela n'était qu'une capacité, avant de continuer à lancer son poing avec détermination.

Le coup fut brutal. Violent. À bout portant. Bonbon s'envola et s'éclata sur un mur.

Silence.

Long. Nerveux. Seule la voix douce de la championne raisonnait dans l'endroit, la petite allant voir l'état de son pokémon. Il était K.O. Bordel de merde. K.O. C'était le dernier combattant de la gardienne du badge fée. La première marche. Le premier pas.

Il s'était élevé. Le scientifique était désormais réellement sur l'escalier qui allait le mener en haut. À la ligue. Là où attendait sa nouvelle vie. Il ferma les yeux quelques secondes, repensant aux moments passés depuis son arrivée sur l'île. Sa première capture, sa rencontre avec Akiyo, le croisement de sa vie avec celle de Murphy, les combats difficiles. Ce n'était qu'un début, mais putain. C'était aussi satisfaisant qu'une bonne fin.

Des applaudissements. Voilà ce qu'il commençait à entendre. Il ouvrit les yeux, la bouche entrouverte, l'air surprit. Les gens étaient heureux ? La championne venait de perdre, la ville venait de perdre. Et pourtant, les cris et la joie remplissaient désormais l'endroit. Sans réellement comprendre pourquoi, son cœur se calmait doucement et son être se réchauffait. Il était heureux. Putain. Il était tellement heureux. Le combat était gagné, et tout le monde l'applaudissait, tout le monde reconnaissait sa victoire.

Le teraclope revint aux côtés de son dresseur, s'apprêtant à lui sauter dessus avant de voir la petite venir vers lui. Elle lui remit alors son badge, qu'il regarda longuement une fois dans sa main. Le badge fée. Son tout premier. Bordel. L'autre surprise fut alors le contact des lèvres de la championne sur sa joue, un petit bisou mignon auquel le scientifique ne s'attendait pas, le faisant légèrement sourire de gêne.

« Merci beaucoup. Bien sûr que je reviendrai, quand j'aurai mené ce badge et les sept autres devant la ligue. »

Il y croyait désormais. Bordel de merde. Il allait le faire. Comme pour rendre sa victoire plus symbolique et attiser encore plus le plaisir de la foule, il leva soudainement son bras, montrant le badge au public qui cria encore plus fort en signe de bonheur. Le regard du dresseur parcourra alors les quelques gens qui avaient assisté à sa victoire, avant de s'arrêter sur le visage de Murphy, cette rousse qui voyageait désormais à ses côtés. Son sourire s'étira. Bordel.

Et c'est à ce moment qu'il fut soudainement plaqué au sol par son Teraclope, tout aussi heureux que lui, qui commença à le serrer un peu trop fort à cause de sa nouvelle force. Le Moustillon sortit de sa balle, lui aussi avec un léger sourire aux lèvres, ne sautant pas sur son dresseur, ayant bien plus de retenue que le cyclope. Liam, lui, était toujours logé dans les genoux de Murphy, les yeux fermés, mais un léger rictus de satisfaction alors que Alma quitta sa place pour rejoindre le trio dans l'arène et sauter... sur Boya, qui fut surprit et plaqué au sol à son tour.

Voilà. C'était donc ça, ce qu'il allait vivre. Merci à tous. Merci.

Rideau.

Écrit par Heine / Vocruen © Codé par Heine / Vocruen


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première marche vers la Gloire
» Apprendre à descendre un escalier, leçon un, poser un pied sur la première marche...
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Creshendia :: Arène-
Sauter vers: