AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Plénitude [Pv Murphy]
avatar
Messages : 30
Points : 47
Age : 20

Lun 28 Nov 2016 - 20:57

Plénitude- Se poser un instant au calme -

Ethan Eisherz

Murphy A. O'Hara

J’étais arrivé à Creshendia ce matin à peine.  Aussitôt que le village fut en vue j’ai signalé la fin de mon service et suis directement rentré chez moi en compagnie de Blade et de nos nouveaux camarades.

J’ai passé une bonne partie de la journée à faire le ménage et l’autre à me reposer, si bien que, maintenant que la lune commençait à se lever, je ne ressentais pas particulièrement de fatigue. Assis dans l’encadrement de la porte fenêtre de mon domicile, j’observais l’astre lunaire s’élever dans le ciel… En resongeant encore à ma frustration de ce matin. À l’exception près que, actuellement, cela me donnait plus envie de pleurer que de m’énerver.

Non… Je ne devais pas pleurer… Je risquerais de déranger mes trois compagnons qui dorment paisiblement sur mon lit. Au lieu de ça, je décidai de prendre l’air. Je n’avais pas pris la peine de bien m’habiller car, après tout, il y avait peu de personne debout à cette heure. Mon jean était négligemment placé au-dessus de mes bottes, j’étais mal coiffé et portait juste un tee-shirt blanc à manche longue.

C’est ainsi que je marchais paisible, bien que déambuler hasardeusement fut plus approprié comme terme. Donc… Déambulant hasardeusement dans les rues de Creshendia, je gardais le regard fixé sur le ciel. Lorsque je revins à la réalité, mes pas m’avaient mené jusqu’à un parc aménagé. Je crois que je suis déjà venu ici lors de ma première visite de Creshendia… Y suis-je retourné par instinct ? Je pense que oui. M’enfin… Qu’importe… Me posant sur un banc, je me contentai de savourer le silence et la fraîcheur nocturne.

Soudain me vint une idée. Tournant la tête à gauche et à droite, je m’assurai qu’il n’y avait personne. Ce que je m’apprêtais à faire, même Blade n’en avait pas connaissance, c’est pour dire. Me levant, je fermai les yeux et posa une main contre mon torse tandis que je dressais l’autre vers l’astre argenté.

Soldiers
Lyrics:
 

Ah… Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de chanter. C’est une passion secrète pour moi, je n’aime pas vraiment la partagé à autrui comme tout le reste. C’est le genre de passe-temps que l’on préfère garder pour soi, sans que personne n’en sache rien et si même Blade n’en sait rien, c’est vraiment que je fais attention à ce que personne ne me surprenne à chanter.

Au vue de l’heure, je ne risque rien sur ce point, au pire, des personnes feraient allusion à mon chant sans jamais savoir que j’en suis à l’origine et c’est tant mieux.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Mar 29 Nov 2016 - 20:48

Larmes & supplices
pv ethan| creshendia | musique

 



Ah Creshendia, ville de lumière et de nature, ville doucereuse où flottait un parfum bienséant. Le décor semblait lumineux, un peu ancien, boisé. C'était original, du moins, ça me ressemblait pas à Unys ou aux précédentes villes que tu avais visitée.

M'enfin, tu étais arrivée ce matin, et Vocruen avait ab-so-lu-ment voulu aller se friter à la championne d'arène, alors tu n'avais pas trop eu le temps de visiter la petite bourgade. Et puis bon, vous n'étiez que de passage, et la ville en elle-même ne 'intéressait pas tant que ça.

Mais ce soir, c'était différent. Vocruen avait gagné son combat, et tu avais donc décidé de lui faire une petite surprise ... Ravie, un sac de sous-vêtements à la main, tu chantonnais gaiement, pressée de rentrer dans la chambre que tu avais prise en commun avec le dresseur. Par souci d'argent, avait-il dit, mais tu n'étais pas dupe, et tu savais que lui tout comme toi ne cracherait pas sur une autre nuit de passion.

Bref, perdue dans tes pensées, pensant au beau vainqueur que tu avais laissé pour lui concocter une jolie surprise, tu n'avais guère fait gaffe à ton chemin. Et merde.

Te voilà perdue.

Poussant un long soupir, tournant sur toi-même pour essayer de reconnaître les bâtiments, tu  réfléchissais à toute vitesse. Est-ce que tu étais passée par cette rue-là ? Est-ce que ce bâtiment si ne te disait pas quelque chose ... ?

Au final, tu optas pour la droite. Au bout de quelques secondes de marche dans la rue sombre, tu entendis une douce chanson, comme un guide dans la clarté qui envahissait le petit village. Ce soir, Creshendia avait revêtu un manteau de crépuscule nuageux, et seul la doucereuse lune veillait sur les habitants endormis après cette journée riche en émotions.

Suivant la voix qui te rassurait inconsciemment, tu te hâtais, le froid te mordant la peau. S'il y avait quelqu'un qui chantait dans la nuit, il devait bien avoir quelqu'un qui pourrait t'indiquer le chemin vers le centre pokémon.

Et puis, au croisement d'un chemin, assis sur un banc, il y avait un garçon, probablement de ton âge, qui était assis sur un banc, tête en l'air, le regard brillant.

— Hé toi, le gars qui chante là-bas !

Tu t'approchas de lui rapidement, presque au pas de course. Puis, remarquant son regard humide, son visage dépité, plus les souvenirs de sa voix brisée lors de sa chanson, tu plantas net, embarrassé.

— T'es pas dépressif au moins ? Non parce que je veux juste que tu m'indiques mon chemin, hein, je suis pressée ! dit-elle en agitant son sac de sous-vêtements.

Remarquant que c'était presque un peu méchant, et que tu avais plus jeté le malaise qu'autre chose, tu marmonnas quelques excuses.

— Mais sinon tu chantes bien, c'était très relaxant !







 
© ANARCISS sur epicode
 
avatar
Messages : 30
Points : 47
Age : 20

Mar 29 Nov 2016 - 22:12

Plénitude- Se poser un instant au calme -

Ethan Eisherz

Murphy A. O'Hara

Ah… Il faudrait vraiment que je trouve plus d’occasion pour chanter, cela était vraiment détendant… Mais je n’avais pas prévu ce qui allait suivre.

Tandis que j’arrive presque au terme de mon chant, une voix vint casser ce moment de tranquillité et intime, dans un certain sens. Ayant un sursaut avant de me crisper, je tournai la tête vers l’inconnue qui m’avait interrompu et là, pour ne rien arranger à mon embarra d’avoir été surpris en train de chanter, il s’agissait d’une femme, d’à peu près mon âge.

Elle se dirigeait au pas de course dans ma direction. J’aurais détalé si elle ne m’avait pas interpellé. Arrivant à portée de voix, elle sembla dans un premier temps s’assurer que je n’étais pas dépressif car, étant pressée, elle voulait que je lui indique le chemin jusqu’au Centre Pokémon, tout cela en secouant son sac. Rapidement, comme pour s’excuser elle me complimenta sur la qualité de mon chant et de ses effets relaxants.

Pourquoi m’avait-elle demandé si j’étais dépressif ? Est-ce que ça ce vois tant que ça que je ne suis pas au mieux de ma forme et que je n’ai pas forcément le moral ? Il faut croire que oui. Malgré l’embarras qu’engendra l’irruption de la jeune femme, je m’essuyai les yeux par réflexe et me leva du banc.

« Tout d’abord… M-M-Merci du compliment… Ensuite… Ahem… Pour… Pour rejoindre le Centre Pokémon… Faites demi-tour… Au premier croisement, tournez à droite… À… À partir de là, la deuxième rue à gauche que vous croiserez devrait vous mener sur l’avenue principale de la ville… Le Centre devrait se trouver à gauche, à l’angle du troisième croisement… »

Voilà c’était fait. Elle n’allait pas rester plus longtemps que ça, j’attendrais donc quelque minute, histoire d’être sûr qu’elle ne puisse plus m’entendre et je reprendrais ma chanson, si j’en ai le courage. Néanmoins, après avoir reporté mon regard sur la végétation face à moi, je ne pus m’empêcher de murmurer :

« Et dire que j’espérais que la première personne qui m’entendrais chanter sera la femme de ma vie… »

Je lâchai, par réflexe, un bref et silencieux soupir. Décidément, plus grand chose ne va depuis que je me torture l’esprit avec cette question. Espérons seulement que je parviennes rapidement à y répondre. Ce serait fâcheux si je venais à faire des erreurs à cause d’elle, cela ne ferait que s’ajouter à ma frustration et je n’ai pas vraiment envie que cette frustration déjà bien présente en moi, augmente encore plus qu’elle ne le devrait.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Mer 30 Nov 2016 - 12:33

Rencontres
pv ethan| creshendia | musique

 



D'abord sur son visage passa la surprise, puis vint la réflexion profonde, ses traits se tordant sous l'angoisse, l'inquiétude peut-être. Il semblait également embarrassé, ses joues ayant pris une jolie couleur encore plus vive que tes cheveux.

Il essuya ses yeux du coin de la main. L'avais-tu surpris pendant qu'il pleurait ? Étais-ce mal ? Étais-ce bien ? Aurais-tu dû continuer ton chemin, sans faire attention à lui ?

« Tout d’abord… M-M-Merci du compliment… Ensuite… Ahem… Pour… Pour rejoindre le Centre Pokémon… Faites demi-tour… Au premier croisement, tournez à droite… À… À partir de là, la deuxième rue à gauche que vous croiserez devrait vous mener sur l’avenue principale de la ville… Le Centre devrait se trouver à gauche, à l’angle du troisième croisement… »

Ok, il était embarrassé. Ou alors n'étais-ce uniquement de la timidité. Tu n'étais pas vraiment doué pour comprendre les sentiments des gens en général. Même les tiens semblaient être une énigme en soi.

Tu tournas la tête autour de toi, regardant la direction qu'il avait indiqué... Demi-tour et puis ... quoi ? Ton cerveau avait cessé de suivre ses explications à partir de sa deuxième indication. Tu étais une idiote, mais ton visage affichait un air sûr. A l'intérieur, tu te maudissais farouchement,  car tu savais que tu allais encore te perdre sans ses précieux conseils.

« Et dire que j’espérais que la première personne qui m’entendrais chanter sera la femme de ma vie… »

Tu stoppas net, sa tirade te tirant de tes pensées, te faisant afficher un air béat sur ton visage qui auparavant semblait si imprenable. La femme de quoi .. ? Tu retins un éclat de rire. Est-ce qu'il essayait subtilement ou in-subtilement de te draguer ? Alors que tu tenais dans ta main une petit sac remplis de sous-vêtements pour aller faire plaisir à ton amant ? Alors que tout ton être était tourné vers quelqu'un d'autre ?

Tu secouas la tête. Il n'avais sûrement pas d'arrière pensée, et il te fit un peu de peine.

Lui faisant un petit sourire amical, et passant la main dans ta tignasse embrasée, tu déclaras rapidement, la voix claire et parsemée de malice.

— Si tu veux, je peux faire comme si je n'avais pas entendu ! Comme ça, tu chanteras pour la femme de ta vie lorsque tu la rencontreras enfin !

Tu lui tiras la langue. Qui sait, peut-être que l'amour se trouvait à un coin de rue ? Elle aussi, assise sur un banc à chanter sous la lune ? Peut-être qu'elle aussi désespérait de pouvoir chanter pour l'homme de sa vie.

Un peu mal à l'aise cependant, tu te grattas le front, baissant les yeux.

— Euuh ... Par contre, je n'ai pas bien retenu où se trouvait le centre ... Tu veux bien m'accompagner, je veuux pas me perdre à nouveau ..

Elle lui fit un sourire mal-assuré, croisant les bras derrière son dos.

— Ah et, je m'appelle Murphy !






 
© ANARCISS sur epicode
 
avatar
Messages : 30
Points : 47
Age : 20

Ven 2 Déc 2016 - 16:18

Plénitude- Se poser un instant au calme -

Ethan Eisherz

Murphy A. O'Hara

Alors que je l’imaginais déjà partit, la jeune femme n’avait pas bougée et m’avait même entendu. Elle me proposa de faire comme si elle n’avait rien entendue, ainsi je pourrais chanter pour celle que j’aimerais lorsque je la rencontrerais.

Le fait d’avoir été entendu en train de dire ça j’ajouta à mon embarras. Rougissant de plus belle, j’aurais voulu fourrer ma tête dans mon écharpe et dans mon manteau, mais ils m’attendaient bien gentiment chez moi, j’essayais alors de me faire le plus petit possible. C’est définitif, je suis bien trop mal à l’aise pour reprendre le chant lorsqu’elle sera partit. D’ailleurs, elle n’allait, dans un sens, pas partir tout de suite.

Elle se gratta le front tout en me déclarant ne pas avoir bien retenue mes explications, elle me demanda alors de la guider jusque là-bas. Je la regardai du coin de l’œil, apparemment, nous étions tous les deux mal à l’aise. Bon… Comment il y avait plus aucune chance que je chante ce soir, j’allais la guider jusqu’au Centre Pokémon, de toute façon je pouvais difficilement me résigner à la laisser se perdre une nouvelle fois.

Alors que j’hochai la tête tout en me dirigeant dans sa direction, elle croisa ses bras dans son dos et se présenta sous le nom de Murphy. Arrivant à son niveau, je m’inclinai légèrement et rapidement.

« Ehtan pour ma part… Suivez-moi, c’est par ici… »

Je la dépassais en indiquant la rue à droite d’où elle venait. Le chemin risquait d’être long jusqu’au Centre Pokémon… Je devais me forcer un peu car le passer dans le silence risquait de rendre le chemin long en plus de dérangeant. Inspirant un grand coup, je dû énormément prendre sur moi afin de m’adresser à Murphy.

« Vous… Vous n’êtes pas d’ici… Hein ? Q-Q-Que… Que venez-vous faire ici… À Creshendia ? »

Les scénarios n’étaient pas bien nombreux. Soit elle était une voyageuse venu admirer Creshendia et voyageant pour le plaisir, soit elle était une dresseuse venue pour l’arène. Après, il était tout à fait possible que je me trompe totalement, peut-être a-t-elle vécue ici dans son enfance et elle venait se remémorer le bon vieux temps.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Lun 5 Déc 2016 - 19:38

Rencontres
pv ethan| creshendia | musique

 


Un petit vent s'était levé sur Creshendia. Un vent glacial, frotteur, qui eut vite fait le temps de se glisser sous tes vêtements pour te frigorifier. Rapidement, le froid mordit ta peau, laissant la marque indélébile de la fraîcheur sur ta beau d’albâtre. Vite vite, il fallait retourner au centre, et arrêter de te geler les fesses sur place. De toute manière, tu avais un monsieur bien frétillant qui était prêt à venir réchauffer ta peau figée.

Le bonhomme en face de moi se présenta subtilement, disant se prénommer Ethan. Tu le regardas un instant, prenant le temps de le détailler maintenant qu'il se tenait debout en face de toi. Grand et svelte, tout comme toi, il avait un visage fin, déterminé, marqué par les traits des tourments de l'âge adulte. Ses cheveux étaient d'un brun étonnant, avec des mèches de couleur différente, qui oscillait sous la clarté de la lune. Peut-être une teinture, peut-être sa couleur naturelle, tout cela était assez perturbant. Mais après tout, qui étais-tu pour juger la couleur de cheveux de ce pauvre Ethan ? Toi, tu étais rousse. Et encore, rouge était le mot le plus adapté. Alors tu n'avais aucun commentaire à faire.

Enfin bref. Lorsqu'il te passa devant pour t'inciter à le suivre, tu plongeas ton regard dans le sien, rencontrant ses iris étrangement fauve. Ses yeux aussi semblaient refléter une tristesse infinie, peut-être une douleur non-dite. Ou peut-être juste que ces yeux avaient pris la couleur candide de la timidité.

Le silence qui s'était installé entre vous fût vite interrompue. Il s'était tourné vers toi, prenant apparemment sur lui pour te parler.

Il fallait qu'il se calme et qu'il arrête d'être timide à ce point d'ailleurs, c'est pas toi qui allait le manger, loin de là. Peut-être que tu devais un peu passer pour une folle, dans la rue comme ça, habillée n'importe comment, avec un sac de sous-vêtements coquins dans la main, mais il ne fallait pas qu'il prenne plus. Tes envies saugrenues, tu les gardais pour quand tu retournerais au centre.

« Vous… Vous n’êtes pas d’ici… Hein ? Q-Q-Que… Que venez-vous faire ici… À Creshendia ? »

Tu réfléchis un instant. Il était bien curieux, tout de même. Faisant un sourire amusé, tu passas la main dans tes cheveux.

— Tutoie moi, bon sang, je n'ai que 21 ans, je suis pas encore une vieille mémée !

Tu secouas la tête, croisant les bras sous ta poitrine, un regard fier.

— Et je ne suis pas d'ici, non ! Je viens d'Unys, et je suis ici pour devenir la meilleure dresseuse de tout les temps !

Tu laissas un petit silence s'installer, et tu pouffas de rire.

— Fin, peu de chance que j'y arrive. On va dire que je parcours Capella, et combat pour me sentir vivante. Oui, c'est à peu près ça.

Perdue un peu dans tes pensées, tu finis par lui sourire.

— Et toi ? Tu as l'air de mieux t'orienter que moi, en tout cas ... Tu habites ici ?


 
© ANARCISS sur epicode
 
avatar
Messages : 30
Points : 47
Age : 20

Mar 6 Déc 2016 - 8:17

Plénitude- Se poser un instant au calme -

Ethan Eisherz

Murphy A. O'Hara

Elle passa une main ces cheveux avant de prendre la parole, elle me demanda de la tutoyer, qu’elle n’avait que vingt et un ans, qu’elle n’était pas encore une grand-mère. Cette remarque n’arrangea en rien mon état. Elle croisa alors les bras sous sa poitrine avant de répondre à ma question.

Elle affirma ne pas être d’ici, mais d’Unys. Elle était venu en Capella avec pour but, comme beaucoup de dresseur, de devenir la meilleur. Un petit silence s’installa suite à cela, silence qui me fit presque soupirer tandis qu’elle se mit à pouffer de rire. Elle reprit la parole. Elle remettait en question ses chances de réussite, puis réarrangea sa phrase pour finalement dire qu’elle parcourait et combattait sur Capella afin de se sentir vivante, et cela semblait se rapprocher un peu plus de ce à quoi elle pensait.

J’avais presque envie de dire : « Encore un dresseur… Ils ne nous rendent vraiment pas la vie facile… » En même temps, le monde avait découvert une nouvelle « aire de jeux » pour les dresseurs, ils n’allaient pas se gêner vue qu’on leur donnait le droit. Elle me sembla perdue dans ses pensées puis, revenant à l’instant présent, elle m’adressa un sourire avant de me retourner la question.

Je savais m’orienter dans Creshendia, cela devait lui mettre la puce à l’oreille et c’était aussi par simple curiosité qu’elle me retournait le questionnement.

« Oui… Et non… Je suis originaire de Sinnoh, de Frimapic précisément et j’ai emménagé ici dans le cadre d’une mutation… Il faut bien des Rangers afin de vous gérer, vous, les dresseurs. »

Autant directement répondre à la question concernant ma présence en Capella, comme ça, nous irons plus vite.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Dim 11 Déc 2016 - 21:22

Rencontres
pv ethan| creshendia | musique


« Oui… Et non… Je suis originaire de Sinnoh, de Frimapic précisément et j’ai emménagé ici dans le cadre d’une mutation… »

Sinnoh … Sinnoh … Tu y avais été quand tu étais plus jeune, en compagnie de ton tyran de père. Pour un congrès scientifique inutile, un de plus, un de moi. C’était le genre d’évènement que tu détestais. Obligée de sourire, de saluer des gens, et de porter continuellement ce masque d’assurance sous les yeux sévères de ton père. Et si tu avais le malheur de faire un pas de travers, tu te faisais toujours … remettre en place. Et les punitions étaient toujours plus sordides les unes que les autres.
Mais maintenant, ce temps était indéfiniment révolu, tu en étais convaincue. Maintenant, tu marchais et riais à la liberté, pied nue dans l’herbe verte, cheveux flottant dans le vent frais, les yeux se remplissant de nouveaux décors et paysages multicolores.

« … Il faut bien des Rangers afin de vous gérer, vous, les dresseurs. »

Tu relevas précipitamment la tête, piquée à vif. Eh bien, le monsieur ne se prenait pas pour de la merde, apparemment. Et comment ça, de gérer les dresseurs, d’abord ? Tu ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait par-là, mais sa petite remarque t’avait plutôt agacée.
En tout cas, tu venais d’adopter une position défensive, et de croiser les bras sous ta poitrine, une moue sceptique sur les lèvres.

- De gérer les dresseurs contre nous ? Qu’est-ce que tu veux dire par là ?

Tu poussas un long soupir, pour calmer le semblant de colère qui montait petit à petit en toi. Tu étais quelqu’un de sang chaud, alors que tu devais essayer de te calmer un maximum avant de devenir agressive. Principal défaut, ou qualité un peu étrange, tu avais cette tendance à trop te laisser emporter. Alors certes, lorsqu’il s’agissait de se battre, ou de donner de sa personne, cela pouvait s’avérer bénéfique. Et dans le cas échant …. Ce n’était qu’un aimant à problème ...

- Depuis que je suis arrivée à Capella, je n’ai jamais vu de ‘Dresseurs turbulents ou nécessitant une intervention des rangers. Peut-être que je délire. Ou que je vis dans un monde utopique ?






© ANARCISS sur epicode
avatar
Messages : 30
Points : 47
Age : 20

Mar 13 Déc 2016 - 23:40

Plénitude- Se poser un instant au calme -

Ethan Eisherz

Murphy A. O'Hara

Je l’avoue… J’ai peut-être été un peu trop direct pour le coup, mais bon… Si j’ai été muté ici, c’est bien à cause des dresseurs, on ne pouvait pas dire le contraire. Lorsque Murphy répondit, cela se sentait qu’elle était clairement énervée, en même temps, je n’avais pas fait dans la dentelle pour le coup.

« Désolé… Je n’aurais pas dû faire de généralité… Après tout… Vous… Tu as l’air d’une dresseuse respectable… Ce qui n’est pas le cas d’autre dresseur… Réfléchis… Si l’afflux de nouveau dresseur n’avait pas été aussi important, sans doute ne serais-je pas là… Surtout que dans le lot il doit y avoir des membres de team, des trafiquants de chromatique… Mais les plus dangereux restent les dresseurs qui cherchent à tout prix à devenir plus fort… Certains dérèglent totalement les écosystèmes avec leurs entraînements intensifs. »

Même si elle me frappait, je ne retirais pas ce que je venais de dire. J’ai beau être relativement jeune, j’ai quand même une bonne expérience en tant que Ranger. Combien de fois nous a-t-il fallut affronter des spécialistes des Pokémons feu dans les environs de Frimapic ? Je ne l’ai pas retenu et je crois que les rapports non plus ne sont pas parvenus à suivre le compte.

Nous arrivions sur l’avenue principale. Le centre ne devait plus être bien loin… J’avouais ne pas savoir vraiment comment réagir face à Murphy… Elle semblait être une personne au sang chaud. Déjà que j’ai du mal avec les femmes en temps normal, si en plus elle venait à devenir agressive au moindre pas de travers que je fais, je ne m’en sortirais plus.

« Encore désolé si je t’ai froissée… Mais, je ne retirais pas ce que je viens de dire… Certains dresseurs sont un danger pour l’écosystème de Capella… »

Ce que je pouvais être têtu des fois… Mais on peut qualifier cela de qualité… Parfois… Le reste du temps, ce n’est rien de plus qu’un défaut comme les autres… Espérons que, cette fois, cela ne me porte pas préjudice…
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calme et plénitude. 19/12 à 14h16.
» Loi de Murphy [FB 1623 PV Adrienne Ramba] [HOT]
» (m) cillian murphy ✈ libre
» Eluveitie
» Recherche attaquants défensifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Creshendia :: La ville-
Sauter vers: