AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Deux associaux sur une route... [PV Estellise]
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 27 Nov 2016 - 8:56

« Deux associaux sur une route... - Un sac étrange»
Musique d'Ambiance (click !)

Et voilà. Le voyage avait commencé. Pour sa part, Akiyo n’osait rien dire, suite à sa phrase des plus honteuses adressée aux parents d’Estellise. Le jeune dresseur aux joues pivoines se contentait de regarder autour de lui, contemplant les arbres aux couleurs de l’arc-en-ciel. Enfin du calme et du repos. Mais ça, ce n’était pas dit, loin de là. La marche était silencieuse, mais son aventure avait été loin d’être calme. Fly’n et la ranger qui accompagnait notre bicolore pouvaient clairement en témoigner. Alors il marchait aux côtés de son amie, sur le petit chemin de terre, encerclés par la végétation multicolore de la route. L’endroit était presque féérique. Il y avait un soupçon de logique là-dedans, étant donné que le champion de Creshendia était un utilisateur prétendu du type Fée.

Mais ce n’était pas là la préoccupation du jeune homme. Celui-ci avait bien potassé sa table des types, donc il ne s’en faisait pas trop. Et puis, il avait bien plus de partenaires qu’au début. Qu’est-ce qui pourrait aller mal ? Non, le malaise ambiant était bien plus préoccupant à ses yeux. Qu’allait-il dire ? Etait-ce là ce qui les attendait pour tout le voyage ? Nan, y avait pas moyen. Alors Akiyo essaya un peu de briser la glace.

« C’est…euh…C’est joli, tu ne trouve pas… ?   »

Plus nul comme phrase d’accroche, fallait trouver. Le regard du dresseur se posa sur Hedera et Irisviel. Au moins, il n’avaient pas de mal à briser la glace, eux. Le pauvre bicolore avait souhaité, pour le coup, que les relations humaines soient aussi simples que les relations entre pokémons. Peut-être qu’il aurait moins galéré. Mais il fallait s’y attendre. Deux asociaux, ça ne fait pas l’amour entre deux arbres au premier voyage. Bien que le dresseur n’avait jamais pensé à des choses aussi lascives au regard d’Estellise. Il était bien trop innocent pour ça. Il avait juste espéré…Qu’il y aurait plus de dialogue.

Mais quelque chose allait de toute façon forcer le dialogue. Un petit bruit, et le sac d’Akiyo gigotant un peu allait faire s’arrêter le groupe de toute manière. Le dresseur exprima un « Attendez ! » au ton fort et significatif.

« Il y a quelque chose de bizarre avec mon sac à dos… »

Le groupe s’était arrêté, et le bicolore posa son sac au sol avec la plus grande prudence. Qui pouvait bien savoir ce qu’il allait y trouver, après tout ? Le sac vibrait à moitié, faisant « Scronch scronch ». Comme si le sac dévorait lui-même son contenu. Mais ça, c’était impossible. Il y avait quelque chose dedans.

Le dresseur ouvrit son sac, et son contenu le laissa pantois. Il avait face à lui un petit Mimantis pris la main dans le sac, qui regardait Akiyo d’un air ahuri, un pofflé à la main, des miettes sur les joues. Le pire, c’est que celui-ci se contenta de faire « Miiiii », en lui faisant coucou, l’air content. Le premier réflexe d’Akiyo fut de regarder si il avait mangé tous les Pofflés. Par chance, ce n’était que le premier du paquet, que le pokémon inconnu avait entre les pattes. Le second c’était de regarder Estellise, une pokéball à la main, comme s’il attendait son approbation pour attraper le pokémon vert et rose en face de lui…

Akiyo devrait remercier ce pokémon pour avoir brisé la glace aussi facilement. Les pokémons sont vraiment la situation à tout.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 27 Nov 2016 - 17:25


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


Ça y est, leur voyage avait enfin démarré. Séparée de ses parents, de sa ville et de ses proches, Estellise pouvait enfin se lancer dans l’aventure en compagnie de son nouveau et cher partenaire : Akiyo, un jeune dresseur qu’elle avait bien failli arrêter lors de leur première rencontre. Quand elle y repense, quelle bourde elle avait failli faire là. Elle avait encore un long chemin à parcourir pour devenir une Ranger digne de ce nom.
En attendant, ses nouveaux amis étaient là pour l’épauler, et elle ne ferait de même. Elle apprécia la vue idyllique qu’offrait la Route 2. Tout était grandiose, tout était féerique, tout était paisible.

Estellise appréciait le bruit du vent dans chaque branche d’arbre, le cri lointain de quelques pokémons, les chamailleries d'Hedera et Irisviel... Fly'n, le Roucool d'Akiyo, se contentait de voler à la hauteur de son dresseur et Alcéa, la petite Rozbouton chromatique, avait elle préféré profiter de sa liberté pour s’installer dans la capuche de la Ranger et observait le paysage d’un point bien plus élevé que ce que sa taille actuelle pouvait lui permettre. , qui n’avait probablement jamais quitté la route 1 sur laquelle Estelle l’avait trouvé, s’émerveillait devant la palette de couleurs fantastique qu’offrait la flore du sentier. Tout était si calme, si magnifique...

« C’est…euh… C’est joli, tu ne trouves pas… ? »

Bon. Au moins, c’était magnifique. Estellise arrêta de s’extasier silencieusement devant la forêt pour se tourner vers son interlocuteur. Elle n’avait pas vraiment osé relancer un sujet depuis leur départ précipité à Gavotte Ville. Après tout, si elle ne s’était pour une fois pas trop ridiculisé d’elle-même, ses parents s’en étaient en revanche bien chargée et elle ne l’assumait qu’à moitié.
Mais comme cette fois-ci, c’était lui qui invitait à la discussion, elle ne se fit pas prier pour répondre.

«Oui. On se croirait dans un conte de fée..»

Elle admira alors le visage de son ami étranger, et les effets de lumière qui dansaient sur ses joues à chaque fois qu’il avançait. Il s’accordait bien avec le paysage, mais elle n’aurait pas vraiment su dire si c’était pour la couleur de ses cheveux ou pour la beauté de son visage.
Et de toute façon, elle n’eut pas à se poser la question plus longtemps. En effet, c’est à cet instant que le dresseur brisa les songes de la demoiselle en criant un «attendez !» nerveux. Le calme de la forêt était désormais brisé.

«Tu as oublié quelque chose ?» s’enquit-elle.

« Il y a quelque chose de bizarre avec mon sac à dos… »

La Verte arqua un sourcil. Son sac à dos avait l’air tout à fait normal : deux sangles, un système de fermeture en état de marche, et un invité surprise qui se régalait du paquet de Pofflés qu’il contenait.


Quoi ?!

Les deux jeunes adultes restèrent stoïques un instant devant le Mimantis sauvage, dont les joues étaient recouvertes de miettes. Akiyo prépara une Pokéball et jeta un coup d’oeil interrogateur à Estellise, comme s’il demandait l’autorisation d’agir. Pourquoi ? Elle n’en savait rien. Peut-être parce qu’elle avait des airs de hippie extremiste et qu’il craignait de subir une réprimande type «ce n’est pas comme ça qu’on sympathise avec un Pokémon !»
Mais au lieu de tout ça, elle se contenta de ricaner, amusée par la situation.

«Eh bien ! Je crois que nous avons un passager clandestin !»

À moins qu’il ne l’ait acheté au magasin, mais ça elle en doutait fort. Il n’y avait pas de commerce de Pokémons à Gavotte Ville ! Elle l’aurait su, sinon.

«Il a du se glisser dans ton sac quand nous avons...» prit la fuite main dans la main ? abandonné ses parents en plein milieu de la rue ?

«Enfin tu sais, pendant ta course...»

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Mar 29 Nov 2016 - 20:39

« Deux associaux sur une route... - La nouvelle arrivante »

Un Mimantis sauvage s’était visiblement bien régalé avec le contenu du sac du pauvre dresseur encore médusé. Enfin, « le contenu » c’était beaucoup dire, le pokémon n’avait en réalité dévoré qu’un seul Pofflé parmi le paquet. Pourquoi le jeune homme regardait Estellise avec cette pokéball ? Pour la prévenir. Pour éviter de se faire réprimander, parce que la demoiselle ne semblait pas vraiment d’accord avec le concept de pokémons enfermés à l’intérieur de capsules. Mais visiblement, elle avait préféré s’amuser de la situation. Tant mieux pour lui.

« Eh bien ! Je crois que nous avons un passager clandestin ! Il a du se glisser dans ton sac quand nous avons…Enfin tu sais, pensant ta course… »

Akiyo jeta un regard effaré à Estellise. Pendant SA course ?! Devait-il lui rappeler que c’était ELLE qui avait décidé de fuir ses propres parents ? Pas la peine, elle le savait très bien. Le bicolore ne lui en tenait donc pas rigueur, et avait préféré à la place rire doucement. Ce rire avait alors laissé un sourire sur le visage du dresseur, qui répondit à sa partenaire.

« Eh bien, il ne va pas être clandestin longtemps. »

Vu à quel point le pokémon était pacifiste, et semblait déjà apprécier le jeune homme, le combattre et l’affaiblir n’était pas nécessaire. Lui lancer la pokéball en pleine face non plus, d’ailleurs. Akiyo opta pour la solution la plus simple : Lancer la boule rouge et blanche en l’air, avec une certaine nonchalance. Aussitôt, celle-ci s’ouvrit, et projeta un rayon écarlate sur le pokémon qui en fit vite partie, afin de se faire aspirer par la capsule. Celle-ci tomba alors au sol tel un poids mort, comme si la bestiole à l’intérieur se faisait lourde. Même si la Mimantis (parce que oui, c'tait une femelle) semblait non-hostile, la pokéball oscilla légèrement de droite à gauche. Ça devait être une tradition, ou bien dû à la surprise du pokémon à l’intérieur, qui s’était fait enfermer. Mais pas de stress cette fois : Akiyo était sur de son coup. Et il avait raison, la pokéball s’arrêtant rapidement de bouger, pour laisser place à cette petite lueur rouge sur le centre de la sphère. Le jeune dresseur prit alors la capsule dans sa main, regardant Estellise avec un sourire sincère.

« Allez, on sort notre nouvelle amie, faut que je réfléchisse à un nom ! »

Le jeune homme à la coiffure de tomate appuya sur le bouton de sa pokéball, la Mimantis en sortant devant lui, ravie. Elle semblait attendre. Soit à manger, soit son nouveau nom. Mais on voyait alors notre cher dresseur en pleine réflexion existentielle. Il fallait un joli nom à cette pokémon un peu trop gourmande. D’un coup, ses yeux s’ouvrirent. Il avait trouvé.

«  Tu vas t’appeler…Sakura ! Ça te va ? »

La Mimantis sautilla. Elle semblait ravie de son nom. La voir ainsi ravie remplit son dresseur de fierté. Celui-ci se releva, présentant toute la troupe qui observait la nouvelle arrivante. Tous étaient curieux.

« Bienvenue dans la famille, Sakura. »

La petite Tarsal fut la première à s’approcher, curieuse. Elle tendit sa petite main pour poker la joue de la Mimantis, qui lui répondit d’un « Miii », engageant et rieur. Les autres pokémons d’Akiyo vinrent à leur tour chahuter avec la nouvelle. Le dresseur, pour sa part, se mit à sourire avec douceur à la demoiselle aux cheveux de jade.

« Eh bien…La famille s’agrandit de jour en jour, il semblerait. »

Il offrit un sourire sincère à son amie. Peut-être, au passage, cherchait-il à prouver que la pokéball n’entachait pas le lien avec son dresseur, mais ça, elle était déjà assez intelligente pour le comprendre.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Mar 29 Nov 2016 - 22:21


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


Sans plus de préliminaires, Akiyo lança sa Pokéball et cette dernière aspira le Pokémon, le transformant en une forme lumineuse, puis un simple faisceau scintillant de plus en plus fin avant de le faire disparaître entièrement. La boîte rouge et blanche rebondit sur le sol et gigota un peu avant de se verrouiller sur la petite créature qui s’était montrée trop imprudente, et surtout trop gourmande.

« Allez, on sort notre nouvelle amie, faut que je réfléchisse à un nom ! »

Sitôt ceci fait, le jeune homme aux cheveux dont le mélange de couleurs rappelait celles d’une pastèque la ramassa et délivra le Mimantis. Cette dernière se trémoussa, observant ses nouveaux compagnons. C’est que tout ceci devait lui paraître bien différent, vu d’en dehors du sac...

« Tu vas t’appeler… Sakura ! Ça te va ? Bienvenue dans la famille, Sakura.»

Elle répondit en sautillant sur elle-même, et Akiyo prit ça pour un «oui», le tout sous l'oeil amusé de la Ranger. C’est qu’il était Chou, avec ces cheveux en bataille et son air attendri. Il lui apparaissait un peu comme un père devant un nouveau-né, et ça la fit sourire. Elle le voyait, gaga, penché sur un berceau un hochet à la main...




WAIT. What ?



Alors que ses joues prirent un teint cramoisi à la vitesse du son, elle secoua vivement la tête, propulsant toutes ses idées loufoques qui n’avaient pas lieu d’être loin, très loin dans la forêt. L’heure n’était pas aux hochets mais aux Pokémons.

« Eh bien… La famille s’agrandit de jour en jour, il semblerait. »

Elle sentit le rouge de nouveau envahir ses pommettes et se retourna brusquement, tournant le dos au dresseur et à toute leur ‘progéniture’.
Derrière elle, elle sentait que son comportement allait réveiller chez le jeune homme une certaine curiosité ou même de l’inquiétude mais tant pis. Elle ne voulait pas avoir à expliquer pourquoi elle était passé de blanc arum à rouge coquelicot en un temps-record.

«Tu n'as pas...? Il faut... Je reviens !»

Et hop, avant que le dresseur ne puisse dire quoi que ce soit, la demoiselle prit la poudre d’escampette et s’enfonça dans la forêt en deux temps trois mouvements. très vite, Héder aet Alcea se jetèrent à la poursuite de leur partenaire, bien que les petites pattes du Rozbouton ne lui permettaient pas de tenir le rythme du Vipélierre.

Akiyo se retrouva donc seul, lui et ses pokémons, en plein milieu du sentier. Qu’allait-il faire ? Personne n’en savait encore rien, peut-être ne savait-il même pas lui-même. Néanmoins, il était certain que plus il perdrait de temps et plus il aurait de mal à rattraper la jeune femme.

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Mer 30 Nov 2016 - 14:31

« Deux associaux sur une route... - A la recherche d'Estellise »
La demoiselle aux cheveux de jade était passée au rouge en un temps record. Celle-ci s’était retournée, et le jeune dresseur se demandait bien pourquoi. Puis elle partit. Laissant ainsi son ami médusé en plant. Akiyo ne savait pas vraiment quoi faire, si ce n’était de retrouver sa partenaire, mais elle devait être déjà loin…Il se mit alors à réfléchir, jusqu’à avoir une idée. Dans un premier temps, le jeune dresseur rappela sa Feunnec et sa Mimantis dans leurs pokéballs respectives. La Tarsal, elle, retourna dans le sac de son dresseur, qui se tournait vers son Roucool.

« Fly’n, tu peux survoler la forêt et essayer de retrouver Estellise, s’il te plait ? Reviens ici ensuite et amène moi à elle. »

Le volatile doré était fier, mais obéissant. Il se contenta d’acquiescer et de prendre son envol pour slalomer entre les arbres. Les Roucool étaient rapides, mais loin de la vitesse d’un d’un Roucarnage. Cependant, son expérience en avaient fait un pokémon suffisamment rapide et réactif pour retrouver une personne, aussi loin pouvait-elle être. Le jeune homme comptait exploiter ces atouts pour pister la ranger.

Après un certain temps, le petit piaf revint, émettant un petit piaillement pour signaler qu’il l’avait retrouvée. Il se mit donc à le suivre, courant à toute vitesse pour tenir la cadence à côté de son pokémon qui ne voulait pas ménager son maître. Soit il le suivait, soit il se débrouillait. Oui, parfois le Roucool avait un sale caractère.

Une fois une petite escapade passée, où le dresseur était retenu par une Laporeille en colère qui s’appellait maintenant Fluffie, il parvint malgré tout à retrouver Estellise dans une petite plaine, déjà un peu plus éloigné des arbres. Il s’approcha alors de celle-ci, à la fois en colère et soulagé de l’avoir retrouvée.

« Eh bien, on peut dire que tu causes pas mal de soucis…J’ai dû affronter un Laporeille, pour arriver jusqu’à toi.  »

Akiyo préférait prendre toute cette mésaventure à la rigolade, et sourire. Bien que son teint passait de normal à pivoine, ce qui le forçait à fuir le regard de son amie à la chevelure émeraude.

« Enfin…Tu es quand même une idiote, un peu…Je me suis inquiété, moi…  »

Il redressa le regard, les joues couleur coquelicot. Décidément, Estellise était magnifique, baignée ainsi dans le soleil. Ses yeux azur brillaient magnifiquement, comme s’ils étaient faits en tanzanite. Akiyo avait décidément bien du mal à ne pas succomber à sa partenaire. Et là encore, il se retenait de la prendre dans ses bras, comme pour la punir.

« Bref… ! On devrait faire une pause, non ? Allez hop, tout le monde dehors ! »

Le dresseur se mit à sourire, avant de sortir sa troupe au complet. Ainsi, Tarsal, Mimantis, Roucool, Feunnec, et maintenant Laporeille ne tardèrent pas à venir chahuter avec les pokémons d’Estellise. Akiyo quant à lui ouvrit son sac, demandant ainsi à son amie.

« Tu as faim ? Ça fait un petit moment qu’on est sur la route. »

Son sempiternel sourire ne se perdait jamais, quand bien même il en voulait un peu à la demoiselle de s’être sauvée ainsi. Il avait, au fond, peur d’avoir dit ou fait quelque chose de blessant.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Mer 30 Nov 2016 - 15:25


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


Elle avait couru. Couru à en perdre haleine, couru à en attraper des vertiges, couru à s’en bousiller la cheville.


Pourquoi ?


Elle même l’ignorait. Elle avait paniqué. Elle avait tout gagné.
À bout de souffle, elle observa l’environnement dans lequel elle se trouvait désormais, seule. Seule ? Non. Elle ne l’était jamais vraiment. Au creux de ses mains, la petite Rozbouton frissonnait, fragile bouton de fleur que cette expédition avait esquinté. Elle avait tout donné dans ce combat qui l’avait opposé à ce Grenousse.
Agenouillée seule dans la terre et la boue, elle contemplait ce petit Pokémon qui avait fait preuve d’un grand courage, un sentiment mêlant fierté et remord la prenant au corps. À ses côtés, Hedera la câlinait tendrement en guise de félicitation. C’était lui qui aurait dû combattre, pas sa petite protégée.

Un buisson, immense et rosé, derrière elle, craqua. Aussi craintive qu’un animal perdu, Estelle se retourna vivement, prête à éventrer quiconque oserait la défier. Elle avait besoin de souffler, et ses Pokémons aussi.
Néanmoins, elle comprit assez rapidement que ce qui tentait de se frayer un chemin entre les branches n’étaient pas une menace. Le premier à retrouver Estellise fut Fly 'n, un Roucool chromatique impétueux. Son dresseur déboula quelques secondes plus tard, essoufflé lui aussi.

« Eh bien, on peut dire que tu causes pas mal de soucis… J’ai dû affronter un Laporeille, pour arriver jusqu’à toi. Enfin… Tu es quand même une idiote, un peu… Je me suis inquiété, moi…»

Elle crut qu’elle allait éclater en sanglots d’un instant à l’autre mais ravala ses larmes. Trop d’évènements, trop d’émotion, trop de fatigue. Trop de trop.

«Je...»

Elle mâchouilla sa lèvre, se rappelant soudainement pourquoi elle avait pris la poudre d’escampette. Pourquoi la présence de cet homme réveillait en elle tant de sentiments contraires ? Elle aurait voulu l’étrangler en punition de tout ce qu’il faisait subir à son petit crâne fragile sans le savoir, mais n’en fit rien. Lui, il la regardait, de son air innocent si attendrissant, la faisant se sentir ridicule, assise ainsi dans la terre fraichement remuée.

«Je suis désolée... J’ai...»


« Tu as faim ? Ça fait un petit moment qu’on est sur la route. »

Elle soupira. Avait-elle parlé d’une voix trop faible ? Ou avait-il préféré détourner immédiatement la conversation, préférant s’occuper du contenu de son sac. Le dresseur commença à sortir quelques bricoles de son barda, dont le paquet de Pofflés qu’avait entamé son Mimantis un peu plus tôt dans la journée. Estelle, elle, se contenta alors de s’emmurer dans un silence qui ne lui plaisait pas particulièrement, mais c’était ça ou un flot d’explications hasardeuses sur le pourquoi du comment...

Dans ses bras, la Rozbouton se lovait, fière d’elle et heureuse d’avoir enfin pu faire ses preuves. Estellise ne la verrait plus comme une petite créature fragile désormais, mais comme une battante.


«Un Laporeille, hein ?» finit-elle par oser demander, après un calme plat.

L’émotion commençait à passer, et elle voulait se racheter auprès du garçon qui avait dû courir un marathon pour la retrouver. Seulement, elle ne savait pas par où commencer...
Ne préférant pas soutenir son regard tout de suite, elle prit son propre sac et l’ouvrit pour en sortir une bouteille d’eau. Elle remarqua au passage un balle rouge et blanche pleine dont elle ignorait encore le contenu...

C’était le cadeau de son père... Le cadeau qu’il lui avait lancé alors qu’elle fuyait... Que pouvait-elle bien contenir ?
Après quelques secondes d’hésitations, elle l’extirpa du sac et l’examina.

«Tu crois que c’est quoi à l’intérieur ?»

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Mer 30 Nov 2016 - 22:38

« Deux associaux sur une route... - Cette idiote... »

« Une Laporeille hein ? »

Akiyo se mit à rire doucement. La façon dont il l’avait eue, c’était une sacrée histoire. Et indirectement, il ne l’aurait pas capturée si Estellise n’avait pas pris la poudre d’escampette comme ça. Comme pour la remercier de cette rencontre impromptue, le jeune homme sortit deux sandwichs de son sac, et en tendit un à la Ranger qui semblait épuisée, toujours avec son sempiternel sourire.

« Oui…Je l’ai rencontrée en partant à ta recherche…Je lui avais marché dessus sans faire exprès. Elle s’appelle Fluffie. »

La Laporeille semblait d’ailleurs toujours bouder un peu son nouveau maître qui lui avait écrasé la queue quelques minutes plus tôt. Celle-ci avait beau être une femelle, à l’instar de Sakura, elle semblait avoir un caractère plutôt trempé, et ne comptait pas mener la vie à son dresseur…Ou, selon son point de vue, au tortionnaire qui lui avait écrasé sa délicate queue cotonneuse.
Concernant Akiyo, celui-ci avait perdu son sourire, mais pas sa chaleur. Son regard vermillon se posa sur la dresseuse assise, pour lui demander de finir sa phrase qu’il avait honteusement interrompue.

« Du coup, excuse-moi, je t’ai coupée…Tu as quoi, au juste… ? »

Les autres pokémons, insouciants, chahutaient entre eux, ravis de se retrouver. Une vraie petite ribambelle d’enfants qui ne pensait qu’à une chose, s’amuser, et par moments effectuer de prodigieuses démonstrations de force. Bien qu’Akiyo trouvait toute cette petite famille amusante et attachante en temps normal, une petite chose faisait tiquer le dresseur. Il savait reconnaître une cheville foulée, et ne voulait absolument pas que ça s’aggrave chez son amie aux cheveux de jade. D’ailleurs la blessure ne semblait pas tant l’inquiéter que ça, vu que sa seule question était de savoir ce que contenait la pokéball de son père. Le dresseur posa son sandwich, pour s’asseoir face à Estellise, la fixant dans les yeux.

« Je ne sais pas, surement un pokémon auquel il tenait beaucoup…Mais ta cheville m’inquiète davantage. Je vais essayer d’arranger un peu ça, jusqu’à ce qu’on soit arrivés à Creshendia. D’accord ? »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le dresseur s’approcha alors de sa partenaire pour lui retirer sa chaussure, et poser ses mains sur la cheville de la ranger, afin de commencer doucement à la masser, espérant calmer la douleur de celle-ci. Les joues du jeune homme étaient maintenant aussi rouges que ses yeux. Il n’en revenait pas qu’il était en train de faire ça. Même si rien que se promener aux côtés d’Estellise provoquait en lui une déferlante de sentiments, il espérait qu’elle ne se ferait pas de mauvaises idées sur la situation actuelle.
Il continuait alors son massage, en espérant qu’il ferait son effet. En espérant aussi qu’il n’allait pas prendre une droite pour son attention. Après tout, le pauvre Akiyo ne faisait qu’utiliser le peu de compétences qu’il avait, et voulait juste calmer les ligaments traumatisés par une vilaine entorse.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 4 Déc 2016 - 21:02


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


La présence du jeune homme avait un effet positif sur les nerfs de la Ranger. Plus il parlait, et plus elle sentait ses soucis s’évanouirent. Plus grand-chose n’avait d’importance. Il lui expliqua sa rencontre avec la prénomme Fluffie, ce qui la fit doucement sourire. La Laporeille, elle semblait avoir cet évènement encore coincé dans la gorge et peut-être même ruminait-elle une sorte de vengeance.

« Du coup, excuse-moi, je t’ai coupée… Tu as quoi, au juste… ? »


Estelle ne se sentait plus d’humeur à faire des aveux sur sa fuite qui, de toute façon, ne semblait pas être quelque chose d’impardonnable aux yeux de son compagnon.

«Ce n’est rien, laissons tomber.» déclara-t-elle dans un sourire poli.

Pour changer de sujet, elle reporta son regard sur sa Pokéball.

« Je ne sais pas, surement un pokémon auquel il tenait beaucoup…»

D’un geste, elle libéra le Pokémon inconnu de sa prison ronde et l’analysa de son oeil perçant. C’était un Pitrouille, une sorte de croisement entre une citrouille et une chauve-souris, de type spectre. Elle l’admira rencontrer ses nouveaux compagnons, paisible. La petite créature s’émerveilla devant la beauté du Tarsal d'Akiyo qui semblait lui avoir tapé dans l’oeil.

« Ta cheville m’inquiète davantage. Je vais essayer d’arranger un peu ça, jusqu’à ce qu’on soit arrivés à Creshendia. D’accord ? »

Estellise sortit de son observation, son attention étant réquisitionnée par le dresseur de Pokémon qui s’approchait dangereusement de son pied endolori. Elle eut un léger mouvement de recul, par reflexe, mais se laissa faire en comprenant qu’il allait s’y prendre avec délicatesse.

Le jeune homme lui retira sa chaussure et, ne nous mentons pas, elle pria pour que leur longue marche n’ait pas eu un effet néfaste sur l’odeur qui allait se dégager de la chausse. Heureusement, Akiyo n’eut aucun signe de dégout et elle supposa que l’odeur ne devait pas être trop insoutenable. Ouf.

Elle ne se sentait pas vraiment à l’aise devant une telle proximité avec le dresseur étranger. Après tout, rares étaient les fois où ils avaient un tel contact physique...
Néanmoins, il fallait avouer qu’il savait y faire question massage et Estellise appréciait le passage des mains de l’homme sur sa peau, et la chaleur qu’il y déposait.
Elle sentait peu à peu la douleur s’atténuer et sa cheville désenfler.
Après un léger massage qu’elle aurait aimé éterniser, Akiyo dut considérer que sa tache était terminée et ralentit la cadence. Elle en profita pour briser le silence qui c'était une nouvelle fois installée.

«Le champion de Creshendia, il utilise quel type de Pokémon ?»

Maintenant qu’ils s’approchaient de la ville, une crainte commençait à l’envahir lentement : Akiyo était-il assez expérimenté pour défier un champion d’arène ?
Elle se releva vivement, bousculant un peu maladroitement son ami au passage.

«Akiyo ! Battons-nous !»
s’écria-t-elle, soudain en pleine forme.

Par combat, elle ne sous-entendait bien évidemment pas un crêpage de chignon dans la boue mais bien un combat Pokémon en bonne et due forme. Elle n’allait tout de même pas le laisser partir à l’abattoir sans avoir jugé de son talent de dresseur dans un duel singulier !

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 4 Déc 2016 - 21:26

« Deux associaux sur une route... - Drôle de demande »
Akiyo avait terminé son doux massage, et il avait vu dans les yeux de son ami qu’elle en voulait encore. Peut-être un autre jour qui sait, et le dresseur espérait que le massage serait simplement, au prochain coup, dans le but de lui faire plaisir plutôt qu’à visée médicale. Mais bon, on pouvait toujours espérer pour que ça se fasse un jour, après tout. Celle-ci releva la tête et avait posé son regard saphir sur le jeune dresseur.

« Le champion de Creshendia, il utilise quel type de Pokémon ? »

Alors elle s’inquiétait à ce point pour lui, qui allait affronter ce premier challenge ? Il n’avait jamais pensé qu’elle pouvait se ronger les sangs pour des choses qui le concernaient à lui seul. Quelque part, le dresseur trouvait ça adorable que son amie se préoccupe de lui ainsi. Et d’un autre côté, il était vrai que le bicolore devait commencer à envisager son combat. Après tout, Creshendia approchait pas à pas, et la joute contre le champion également.

« En fait c’est une championne…C’est une jeune fille je crois. Elle utilise le Type fée dans un combat à deux pokémons.  »

Ouaip, on pouvait dire qu’Akiyo avait potassé le sujet. Mais la réaction d’Estellise, il ne s’y attendait pas vraiment. Celle-ci s’était relevée, en pleine forme contrairement à tout à l’heure. Boueuse certes, mais en forme. Décidément, la boue n’était pas un problème pour les femmes. Une fois, Akiyo avait trouvé une cassette à son père où des femmes presque nues se battaient dans la boue, et…Enfin, trève de digressions. La ranger émeraude fit une demande qui surprit violemment le dresseur pris de court.

« Akiyo ! Battons-nous ! »

Et les discours à la Greenpeace sur les combats, la souffrance des pokémons etc, elle en faisait quoi ? Enfin peu importe, Akiyo n’était pas du genre à refuser un défi. Celui-ci se releva à son tour, et fixa Estellise, avec un petit sourire, à la fois doux et confiant.

« Je ne comprends pas vraiment pourquoi, mais si tu veux. Deux contre deux, comme à l’arène ? Ça me fera un bon entrainement. »

Le dresseur réfléchit un seul instant à quel pokémon envoyer. Ca semblait totalement naturel, dans cette situation. C’était celui que la ranger voulait voir combattre. Le premier avec qui il avait déjà combattu, et le seul duo qui pouvait réellement être indissociable. Irisviel. Elle regardait son maître avec détermination. Elle voulait se battre et montrer la force de leur duo. Akiyo hocha la tête en réponse, et dès lors la jeune Tarsal passa devant son maître.

« Irisviel aime bien tes pokémons, mais elle leur fera pas de cadeaux. Es-tu prête, Lise ? »

Lise, c’était le petit surnom affectueux qu’il lui avait trouvé. Pas sûr que ça colle à la situation, ceci dit.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 4 Déc 2016 - 21:58


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


Ainsi donc, le champion était en fin de compte une championne et son type de prédilection était les pokémons fée... Estellise n’avait jamais assisté à un combat d’une telle envergure et appréciait assez ce type de Pokémons, elle se demanda donc si elle pourrait s’inviter dans l’arène à ce moment et assister au combat... Mais si Akiyo perdait... Comment réagirait-elle ? Ne risquait-elle pas de sauter das l’arène et défier l’ennemi pour venger son compagnon ? Ou crier au scandale, à la triche ? Elle se connaissait, et connaissait surtout son côté mauvais joueur, et craignait un peu que ça n’influe sur la vie du dresseur aux cheveux bicolores...
Lui, ne comprenait pas pourquoi la Verte avait soudainement envie de l’affronter et ça, ça se comprenait. Elle qui n’aimait pas utiliser ces Pokémons comme des objets, elle voulait leur faire affronter leurs propres amis. C’était assez surprenant en soi mais après tout pourquoi pas ?

«Je n’ai pas de Pokémons type fée à te faire combattre, mais nous allons donner notre maximum.»

Elle lança un regard complice à Hedera qui piailla de joie. Il aimait bien se dépenser et voyait ceci comme un combat amical où il ne pouvait en tirer que des avantages. Estellise ne savait pas si c’était la meilleure façon pour se rendre utile avant le combat d’Akiyo. Et puis, ça allait peut-être renforcer leurs liens et ceux de leurs Pokémons.

«J’espère que ta tactique est au point pour le championnat, car le combat sera surement d’un tout autre niveau.»


D’un bond, Hedera se plaça devant sa partenaire et croisa le regard de sa future adversaire : Irisviel. Narquois, il lui décocha un clin d’oeil malicieux et fit signe à la Ranger qu’il était pret.

«Donnes tout ce que tu as, Hedera.» lui murmura-t-elle.

Les deux combattants étant en place, leurs dresseurs respectifs également en position, les autres Pokémons s’éloignèrent de la piste et laissèrent place au combat.

«Hedera ! Attaque fouet-lianes !»

Suite à la demande de sa partenaire, le Pokémon plante fit pousser deux lianes verdoyantes de sa collerette et les fit claquer en direction de son adversaire. Allait-il toucher sa cible ? Estellise avait déjà vu la Tarsal danser entre les coups de griffes de son adversaire, mais Hedera aussi. De ce fait, il connaissait déjà un peu sa technique. Allait-il s’en souvenir et, de ce fait, viser un peu plus juste ? Ou peut-être qu’Irisviel n’avait encore rien montré de ses talents...

Dans tous les cas, une fois son attaque portée, il se tint prêt à affronter une possible contre-attaque, à esquiver ou à parer.

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 4 Déc 2016 - 22:44

« Deux associaux sur une route... - Akiyo VS Estellise, Irisviel VS Hedera »
Alors que la petite Tarsal se plaça devant Akiyo, celui-ci comprit les motivations de la Ranger. Celle-ci voulait voir ce qu’il valait avant son premier combat d’arène. Avait-elle peur de le voir perdre ? Souhait-elle simplement le tester ? Le dresseur n’avait aucune idée de tout ça, mais il savait que la demoiselle d’émeraude faisait ça pour lui. Pour le préparer avant son duel. Et pour la remercier, le dresseur lui offrit son sourire le plus sincère. Celui qu’elle aimait tant. Il se sentait flatté qu’elle se démène ainsi pour lui, qu’elle combatte ses principes les plus chers pour l’aider. Il allait en faire bon usage.

« J’espère que ta tactique est au point pour le championnat, car le combat sera surement d’un autre niveau »

Ah…Akiyo grimaça un peu. Une tactique ? Il n’en avait pas une seule. A part si envoyer ses pokémons au combat pour qu’ils s’amusent un maximum et se donnent à fond étaient une tactique. Là, il aurait été rodé. Le dresseur connaissait bien sa table des types, mais il n’avait aucun pokémon capable de surpasser le type Fée. Il ne pouvait que l’égaler. Mais après tout, « wait and see ». Eux seuls verront bien ce qui se passera quand le jour-J arrivera.

« Une tactique ? Hmm…J’en ai pas vraiment, j’espère juste qu’on s’amusera bien ! »

Encore une fois cet adorable sourire ornait le visage du dresseur, qui avait une conception bien naïve de son combat contre l’arène de Creshendia. Réussira-t-il à obtenir son premier badge avec ce mode de pensée ? Impossible à prédire, mais une chose était sure : Il y avait de grandes chances pour qu’Estellise prenne peur face à la candeur du jeune homme, et ne se fasse qu’un plus grand sang d’encre pour lui. Ce combat était là pour lui montrer qu’il n’y avait pas de raison de s’en faire.
L’adversaire d’Irisviel allait être Hédéra, le petit Vipelierre aux côtés de qui elle avait combattu quelques temps plus tôt. Akiyo réunissait tout ce qu’il savait sur lui. De type plante, il était aussi agile et rapide que la Tarsal. En somme, il allait être un adversaire redoutable, comme il pourrait en rencontrer en arène. Si le dresseur ne donne pas tout ce qu’il a, il perd. Les faits étaient aussi simples que ça.
Maintenant, la mise en situation. Tout se passait en un éclair dans la tête d’Akiyo. Les forces, les faiblesses du Pokémon, le terrain, comment ça pourrait éventuellement se passer. Le modus operandi du dresseur se basait sur les probabilités que telles choses arrivent, s’il connait bien le dresseur. Sinon, il allait toujours tenter d’anticiper les mouvements de son adversaire pour combattre le mieux possible. Les combats Pokémon, c’était avant tout une bataille de stratégie pour les deux dresseurs, et un grand spectacle pour le public.
Au vu de la distance, Hédéra n’allait certainement pas prendre de risques, et faire Fouet-Lianes. C’était ce qui allait finalement arriver. Estellise annonça son attaque, et très vite les deux lianes se précipitaient vers Irisviel. Le dresseur donna alors rapidement son contrordre.

« Irisviel ! Saute pour esquiver !  »

Aussitôt la Tarsal s’exécuta, et fit un bond dans les airs pour que les lianes frappent finalement la boue. Si elle était restée par terre, elle aurait été touchée voire aveuglée par la boue, et ses mouvements en auraient été entravés.
Le regard du dresseur avait changé du tout au tout. Du jeune homme enjoué et un peu naïf sur les bords, il était devenu calme et concentré, presque froid. Mais c’était la façade, ça. En lui brulait une ardeur indescriptible, une complicité avec tous ses amis qu’il avait obtenu durant sa route. Un autre Akiyo, totalement différent, se montrait aux yeux de la Ranger. C’était de même pour Irisviel. Elle n’était plus joueuse et curieuse. Elle était extrêmement concentrée et combattive. Les deux êtres avaient un lien puissant qui les attachaient l’un à l’autre, et c’était dans les combats qu’ils se comprenaient le mieux.

« Maintenant Irisviel, utilise Reflet ! »

D’un coup, la jeune pokémon se concentra pour créer des illusions d’elle tout autour. Ainsi, même dans les airs, elle ne serait pas une cible facile à attaquer, ou à anticiper. Et surtout, Hédéra aurait bien du mal à savoir d’où viendrait la prochaine attaque, que le dresseur annonça.

« Très bien ! Choc Mental maintenant !  »

Les commandes du dresseur étaient exprimés d'une voix forte, presque autoritaire. Dénués de toute sorte d'agressivité, mais la voix employée donnait envie d'y obéir, comme s'il commandait une armée. Et pourtant, il y avait cette teinte de complicité...Comme si malgré des ordres aussi distincts, les pokémons restaient ses amis. Et c'était bien le cas. En réponse, toutes les Tarsal présentes se concentrèrent. Et il s’avérait qu’au final, l’originale n’avait pas changée de place. Très vite, la vague mauve générée par la petite Pokémon se précipita vers le Vipelierre. Allait-être suffisamment rapide ou réactif pour l’éviter ? Ou bien le plan d’Akiyo était-il réellement sans faille ?
Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Sam 10 Déc 2016 - 11:30


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


« Une tactique ? Hmm… J’en ai pas vraiment, j’espère juste qu’on s’amusera bien ! »


Akiyo était d’une innocence surprenante. N’avait-il donc aucune inquiétude, aucun doute vis-à-vis de ce combat déterminant contre le champion de Creshendia ?
Si c'était le cas, alors Estellise stressera à sa place, en bonne amie soucieuse du bien-être de ses proches.
Néanmoins, cet aveu la fit sourire sur le coup. Il avait une attitude très positive, sereine, qui déteignait sur la jeune femme.

Le combat commença vraiment, enfin. La Tarsal chromatique évita l’attaque d’Hedera, comme le craignait la Ranger. Elle se propulsa d’un mouvement de patte et passa par-dessus les lianes du Vipélierre avec une grace certaine. Si les pokémons pouvaient se réincarner en êtres humains, Irisviel serait sans aucun doute une grande danseuse étoile.

Dans les airs, la Tarsal tourna sur elle-même et sembla se décupler en plusieurs pokémons similaires, suite à l’emploi de sa technique «reflet». Hedera, déstabilisé, observa successivement les différentes représentations de son amie en tentant tant bien que mal de distinguer la vraie des fausses. Il savait que seule une était réelle, mais comment la distinguer ? Pouvait-il ainsi se mélanger les pinceaux face à un Pokémon qu’il commençait à fréquenter de manière régulière ?

Irisviel attaqua une seconde fois, profitant de l’hésitation du Pokémon plante, et lança un faisceau mauve en direction de son adversaire. D’où venait vraiment l’attaque ?
En proie au doute, il ne put rien faire pour éviter et se contenta de parer grossièrement l’attaque avec ses petites pattes robustes.

Il avait la tête qui tourne, les sens sans dessus-dessous. Était-ce le contrecoup de cette attaque ? Probablement. Brièvement, le Vipélierre plaqua sa patte sur sa tempe comme l’aurait fait un psykokwak et chercha à se remettre les idées en place. Après quoi, il fut prêt à reprendre le combat.

«Allez, Hedera. Gros'Yeux !»


Se prendre l’attaque de plein fouet lui avait au moins permis de situer un peu la zone d’où le choc mental émanait. Ainsi, au lieu d’hésiter entre toutes les copies, il n’en avait plus que deux dans le viseur. Laquelle était la bonne ? Il ne le savait pas encore exactement, mais avait une chance sur deux. Avant de faire quoi que ce soit, il lança un regard transperçant à son adversaire, espérant le déstabiliser avant d’attaquer.

«Ligotage, maintenant !»

De nouveau, il lança ses lianes à l’assaut et enserra l’un des deux Tarsal avec force, lui lacérant les zones qui entraient en contact avec ces cordes vertes et feuillues, mais aussi tranchante qu’un rasoir. Vous êtes vous déjà coupé avec un brin d’herbe . Il est impressionnant de voir que quelque chose d’aussi inoffensif peut vous entailler les doigts de la sorte... Mais, pour cela, il fallait que sa cible soit la bonne, et non pas une vulgaire illusion.
Son instinct était-il plus affûté que celui de sa Ranger ? On allait le découvrir bien vite....

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 11 Déc 2016 - 22:21

« Deux associaux sur une route... - Akiyo VS Estellise, Irisviel VS Hedera, Partie 2 »
Hedera, le petit Vipelierre, avait paré grossièrement l’attaque, en se prenant quelques dégâts, qui l’avaient tout de même rendu plutôt confus. Les sens de la pauvre bestiole étaient troublés. C’était le signe que le Choc Mental avait fonctionné. Irisviel était fière, et son dresseur l’était également. La petite Tarsal, ainsi que ses clones, se posèrent sur le sol d’un petit pas gracieux et adorable propre à la créature.
Toutefois, le petit pokémon plante avait fini par reprendre ses esprits et lança un regard perçant à la bleue. Celle-ci se sentait troublée d’être fixée aussi méchamment par celui qu’il pensait être son ami. Sauf que ses illusions, imparfaites, étaient restées stoïques. En même temps, il était difficile de la blâmer : Comment peut-on maitriser parfaitement des techniques, alors qu’on débute tout juste le combat ?
Cette erreur lui coûta cher. Hedera avait compris qui était la vraie Tarsal, et elle avait compris trop tard qu’il avait compris. Suffisament tard pour se faire ligoter et lacérer légèrement par les lianes du starter, qui le tenait fermement. Elle était à la merci du pokémon.

« Irisviel !!  »

Le dresseur ne savait pas quoi faire. La Tarsal étaient en proie aux prochaines attaques du Vipelierre. Il devait réfléchir à une solution, et vite. Elle était ligotée, le pokémon vert était trop loin…Vraiment si loin ? Peut-être pas. Akiyo avait trouvé son idée, il fixait le sol, un air grave.

« Tu penses surement que tu as gagné ce combat, et que je devrais abandonner. Abandonner le combat, abandonner mon objectif de conquérir les arènes. Tu as peut être raison, après tout. Je n’ai surement pas le niveau… »

Puis il releva la tête, un air déterminé sur le faciès, son regard vermillon directement planté dans le bleu saphir d’Estellise.

« Mais je refuse. »

Il se pointa du doigt, un fin sourire aux lèvres. Le dresseur n’avait perdu ni confiance en lui, ni en Irisviel. Bien au contraire.

« Une chose que moi, Akiyo Harukaze, aime faire, est dire « Non » à ceux qui pensent avoir l’avantage. Irisviel, Choc Mental sur les lianes !! »

Dans « Choc Mental », il y avait surtout « Choc ». Et si les lianes étaient bien une extension d’Hedera, alors il ressentirait le coup, d’une manière ou d’une autre. Au fond, en tentant de piéger la Tarsal, le pauvre Vipelierre s’était piégé lui-même.

« Je ne compte pas échouer ici, même si je t’a…apprécie beaucoup. Je veux gagner. Je veux vaincre les champions, et je veux t’impressionner toujours plus, Estellise ! »

Akiyo était de plus en plus déterminé à chacun de ses mots. Il désirait réellement devenir plus fort, et épater la ranger. La protéger, également… La petite bleue se concentra pour envoyer une nouvelle attaque. Au fur et à mesure que la petite vague mauve avançait, le dresseur priait pour que ça fonctionne.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 11 Déc 2016 - 23:08


Deux associaux sur une route..

.feat Akiyo Harukaze


Estelle avait craint, Estelle avait espéré, et ses voeux avaient étés exaucés. Les lianes de Vipélierre enserrèrent le petit Pokémon adverse et l’emprisonnèrent, tel un serpent sauvage cherchant à étouffer sa proie. Hedera ne s’était pas trompé de cible, et la Tarsal qu’il avait attrapé était bien Irisviel. À croire que son instinct était meilleur que celui de sa partenaire !
« Irisviel !! »
Estelle eut un frisson sous le poids du remords. Ils étaient amis, leurs Pokémons aussi. Et pourtant, ils les forçaient à s’affronter et à se déchirer pour leur plaisir, leur gloire. Elle se mordit la lèvre, désolée de faire subir pareil châtiment à son compagnon.

«Akiyo...»

« Tu penses surement que tu as gagné ce combat, et que je devrais abandonner. Abandonner le combat, abandonner mon objectif de conquérir les arènes. Tu as peut-être raison, après tout. Je n’ai surement pas le niveau… Mais je refuse. Une chose que moi, Akiyo Harukaze, aime faire, est dire « non » à ceux qui pensent avoir l’avantage. Irisviel, Choc mental sur les lianes ! »

Tandis que les lianes resserraient toujours un peu plus leur emprise sur le Tarsal chromatique, ce dernier tourna la tête vers elle et les fixa fermement, leur projetant alors une attaque de type Psy redoutable. De nouveau, un rayon violacé s’étendit sur la zone de combat et frappa le Vipélierre qui fut touché et lâcha immédiatement sa prise, surpris et blessé.

À une vitesse folle, ses lianes retournèrent sous sa collerette et le Vipélierre dut une nouvelle fois se tenir le crâne. La répétition des attaques d’Irisviel avaient une influence néfaste sur sa santé mentale, à ce moment-là. Une fois de plus, il sentit ses sens se confondre. Il entendait les sons, voyaient les couleurs, sentait le vent lui mordre la chair et des racines de la forêt l’agripper, la sensation de se faire ensevelir et la planète qui tournait à une vitesse folle.

«Hedera ?!»

Le petit Pokémon ne répondit pas. Avait-il seulement entendu la Ranger ? Il semblait totalement confus, perdu, isolé dans les méandres de ses pensées.

Délaissant totalement le combat et tous les principes qui en découlaient, Estellise quitta sa place pour rejoindre en vitesse son compagnon de toujours, ignorant sa cheville encore quelque peu douloureuse ou de l’avis que pourrait avoir un dresseur face à un tel comportement. Elle refusait tout simplement d’en faire plus subir à celui qui se rapprochait le plus d’un meilleur ami.

Se ruant sur lui, la Ranger aux cheveux verts saisit le Vipélierre et tenta de le ramener parmi eux en le secouant légèrement et en continuant de l’appeler. Inlassablement.

«Le combat est fini. Considère que tu as gagné, Akiyo.»

Lentement, le Pokémon Plante revint à lui et fixa le visage d’Estellise avant de se lover un peu plus dans ses bras. Il savait d’ores et déjà qu’il avait perdu et s’en fichait. Hedera était le compagnon d’une ranger, pas d’un dresseur. Il était même plutôt satisfait de voir à quel point Irisviel était déterminée à gagner.
Rassurée, Estelle se releva et fit face au jeune dresseur.

«Tu te débrouilles bien, espérons que ça soit suffisant contre un champion d’arène... Nous ferions mieux de reprendre la route avant que la nuit ne tombe, à moins que tu ne veuilles camper !»
déclara-t-elle en ponctuant sa phrase d’un petit rire narquois.

Elle imaginait mal Akiyo en train de planter sa tente et cueillir du bois pour le feu, ou même partir à la recherche de baies. Non, ça, c’était plus son domaine, à elle.
Hedera toujours dans ses bras, elle fit signe aux autres Pokémons de la suivre et s’empara de son sac mais s’arrêta une fois au niveau d’Akiyo pour le dévisager.
Elle n’aimait pas vraiment s’avouer perdante, mais il fallait admettre qu’il s’était bien débrouillé. Et puis, la santé d’Hedera passait avant tout.

«Dépêche-toi, ou on va encore une fois devoir se courir après...»
lui murmura-t-elle, un sourire malicieux sur le coin des lèvres.

Et sans plus attendre, elle reprit la route vers le sentier, sa cheville se portant beaucoup mieux après le massage du jeune homme. On peut dire qu’il l’avait tout de même impressionné, pour le coup.

© Cheshire Cat sur Epicode



Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Lun 12 Déc 2016 - 0:27

« Deux associaux sur une route... - Akiyo VS Estellise, La culpabilité »
Le choc mental, par répercussion via les lianes, avait touché le Vipelierre. Et de manière plutôt sale, vu sa confusion apparente. Irisviel s’en voulait et se sentait plutôt mal en voyant le pauvre Hédéra dans cet état, et Akiyo également. Ils y étaient peut-être allés trop forts, et le dresseur avait peur que sa Estellise adorée lui en veuille. Après tout, elle était proche de ses pokémons, et ce que le petit Vipelierre avait subi s’approchait légèrement du supplice mental.
Lorsqu’il vit le petit Starter tomber, le dresseur accoura en même temps qu’Estellise auprès de la petite créature. La Tarsal fit de même, et s’inclina maintes fois pour s’excuser. Elle était décidément plus douée socialement que son maître.

« Ca va aller… ? Je suis vraiment désolé…Je me suis un peu emporté, pour un simple combat amical… »

Akiyo baissa la tête. Son but était juste de montrer à Estellise qu’il savait être fort. Pour lui, pour elle…Peut-être davantage pour lui-même ? Pour prouver qu’il n’était plus le petit Akiyo fragile, qui se faisait malmener à Hoenn ? Qu’Irisviel n’était plus la pauvre chromatique différente, brimée et frappée par ses pairs ? Il était fort possible que les vieux démons ressurgissaient, et que le duo tentait tant bien que mal de les vaincre. Mais tous deux avaient compris que les combats amicaux ne servaient pas à ça. Et dès lors, ils étaient rongés par la culpabilité, d’avoir fait subir ça à leurs amis respectifs.

« Le combat est fini. Considère que tu as gagné, Akiyo. »

Le dresseur se mordit la lèvre sous le poids des remords. Il marqua un temps de silence avant de répondre. Ça n’aurait pas dû se passer comme ça. Il n’aurait pas dû être aussi violent. Pas avec elle…

« Je n’ai pas gagné…Ce n’était pas loyal. Je n’aurais pas dû être aussi excessif…Excuse-moi Estellise… »

Le petit Starter parvint quand même à retrouver ses esprits, et à se lover contre sa maîtresse. Le jeune homme bicolore était rassuré de le voir en bonne santé. Si jamais les séquelles avaient été graves, qui sait ce qui serait arrivé…Akiyo s’en aurait voulu toute sa vie. Irisviel, elle, se contentait de continuer à se répandre en excuses auprès du pokémon vert.
Le jeune dresseur se releva, et la ranger lui fit face.

« Tu te débrouilles bien, espérons que ça soit suffisant contre un champion d’arène…Nous ferions mieux de reprendre la route avant que la nuit ne tombe, à moins que tu ne veuilles camper !»

Elle ricana, Akiyo se contenta de hocher la tête en approbation. Il se sentait vraiment mal pour ce qui s’était passé. Il se contenta alors de rappeller ses pokémons sortis, un à un, et Irisviel remonta dans le sac, après s’être inclinée une dernière fois pour s’excuser. Puis, la jeune femme murmura à l’oreille du dresseur, avec un sourire malicieux, légèrement lascif qui fit rougir le jeune homme.

« Dépêche-toi, ou on va encore une fois devoir se courir après…»

Les joues du bicolore étaient devenues rouges comme sa tignasse. Il se contenta de se ramener jusqu’à Estellise, et marcher à ses côtés, pour faire route jusqu’à Creshendia où il aura son premier vrai combat.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau compagnon de route
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Routes :: Route 2-
Sauter vers: