AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un départ retardé... [feat Murphy]
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Lun 19 Déc 2016 - 19:09

Un départ retardé..


Patiente et intéressée, Estellise attendit les réponses de son interlocutrice, l’observant de son regard azuré.

« Eh bien, je pensais partir demain pour Creshendia … Je … serais accompagnée, ahem.»

Estelle sursauta, surprise. Murphy semblait gêné de cet aveu, mais Estellise avait imaginé, suite aux derniers évènements, qu’elle voyageait seule...

«Ah, tu n’es pas toute seule ?» s’exclama-t-elle d’un ton un peu trop fort sous l’effet de surprise.

Mais dans ce cas, où était son compagnon de route pendant son malaise ? Et où était-il maintenant ? Devaient-ils se rejoindre à gavotte Ville pour reprendre la route ensemble ? N’étaient-ils pas arrivés ensemble, sur le même bateau ? D’où pouvaient-ils bien se connaitre ?

Estellise se sentait subitement piquée par la curiosité. Et l’air timide de Murphy la poussait plus encore à vouloir tout découvrir.

«Tu voyages avec qui ? Il est du coin .»
La femme à la chevelure ardente changea de sujet.

« Et toi, tu vas aller où ? J’espère vraiment que nos chemins se recroiseront ! Je crois que je t’apprécie plutôt bien … Enfin, je ne suis pas très à l’aise avec les sentiments et … Fin, ce serait cool qu’on se revoie, tout ça !»

Le visage d’Estellise s’illumina d’un grand sourire, décidément de plus en plus surprise.

«Je dois partir pour Bourg-Prélude... Enfin, en principe je devrais déjà y être mais c’est pas bien grave, ce n’était pas urgent !»

Elle ricana, gênée. Elle ne voulait pas que Murphy se sente responsable de son retard professionnel. Même si c’était un peu le cas, en quelque sorte.

«Et après je ne sais pas trop, je ne me suis jamais vraiment éloignée de Gavotte Ville, c’est un peu dommage... Je verrais bien où me mènera ma vie de Ranger ! Mais ce serait sympa de se revoir, oui. Je suis sure qu’on aura plein de choses à se raconter, la prochaine fois !»

Elle s’approcha d’elle et lui donna deux petits coups de coudes amicaux, se sentant d’humeur taquine

«Et puis, tu pourras peut-être me présenter ton compagnon de route, d’ici là.»


Elle ricana avant de reprendre sa place. Encore un peu et elle lui aurait fait le coup du gros clin d'oeil plein de sous-entendus. Murphy semblait avoir été gênée lorsqu’elle en avait parlé tout à l’heure, la Ranger l’avait bien vu et comptait bien découvrir quel personnage pouvait bien faire rosir de la sorte les joues de la voyageuse.
Elle se sentait un peu retombée dans l’enfance, l’insouciance. Et ça lui plaisait, de se sentir ainsi auprès d’une inconnue.

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Sam 14 Jan 2017 - 14:36

Larmes & supplices
pv estellise| gavotte-ville | musique

 

suddenly it’s all real
suddenly it’s all you feel
You’re free now, somehow.
you’re free now, you’re all you have to give.

Au fond, dire que tu voyageais accompagnée n’était peut-être pas la meilleure des choses à dire. C’est vrai quoi, après tous les évènements passés, les souvenirs marquants et les blessures qui resteraient à jamais gravée dans ta peau, n’était-ce pas un peu présomptueux ?
Pouvais-tu refaire confiance aux hommes maintenant ? Pouvais-tu lui faire confiance, à vrai dire ? Certes, il ne t’avait encore rien fait, mais tu le connaissais depuis ... quoi ? Deux jours ? Etais-tu idiote de lui accorder ta confiance si rapidement ?
C’était stupide. Ton existence entière était stupide. Et quand bien même tu trouvais quelque chose, ou quelqu’un, qui rythmait un tant soit peu ta vie, tu remettais tout en question, bousillant tes pensées, noircissant ton corps et ton cœur.
Tu baissas les yeux, regardant tes mains, te mordant les lèvres. Cœur battant, souffle court jusqu’à l’hérésie, tes pensées pervertissant ton esprit. Stupide femme. Tu trouvais enfin la paix que tu avais toujours souhaitée, tu respirais le doucereux air de la liberté et de l’allégresse, et voilà que tu te baissais les anneaux, te pourrissant l’existence avec des sentiments que tu n’avais pas l’utilité à ressentir. Bravo.
Alors, quand Este te posa cette fatidique question, tu restas quelques instants à court de mots. Que dire ? Que faire ? Comment agir ? Mentir, omettre la vérité, négliger des détails ? Ou juste être honnête, jouer cartes sur tables ? Tant que questionnements, de phrases sans réponses, et si peu de solutions. Ça avait le mérite de faire chauffer tes méninges encore dans les vapes.

« Je dois partir pour Bourg-Prélude... Enfin, en principe je devrais déjà y être mais c’est pas bien grave, ce n’était pas urgent !»

Ouf, changement de sujet. Tu pouvais respirer. Tu te mordis tout de même les lèvres, un peu coupable sur les bords. Elle aurait déjà dû y être, et à cause de toi, de tes stupidités … Tu secouas la tête. Tu étais vraiment la dernière des idiotes.

« Et après je ne sais pas trop, je ne me suis jamais vraiment éloignée de Gavotte Ville, c’est un peu dommage... Je verrais bien où me mènera ma vie de Ranger ! Mais ce serait sympa de se revoir, oui. Je suis sure qu’on aura plein de choses à se raconter, la prochaine fois !»

Tu lui fis un grand sourire, sentant ton cœur s’affoler dans ta poitrine. Elle était adorable, et cette touche de gentillesse te touchait vraiment. C’était plaisant, réellement plaisant la chaleur que procurait cette amitié. A t’en donner des ailes, qui te permettait de t’envoler et de caresser les rayons du soleil.
A vrai dire, tu avais l’impression de revivre une certaine enfance, enfance que tu n’avais jamais eue, et qui te jouissait désormais. C’était revigorant, vraiment vivifiant.
Tu te droguais à la vie, à l’air frais, à l’herbe verte sous tes pieds. Tu étais désormais dépendante à ce train-train, cette routine angoissante, qui te procurait multiples plaisirs.

La ranger te donna quelques coups de mains complices, un air enfantin et amusé sur le visage. Tu lui rendis son sourire.

«Et puis, tu pourras peut-être me présenter ton compagnon de route, d’ici là.»

Oh.

Tu viras au cramoisi. Alors que tu espérais désespérément de cacher tes pensées et émotions, voilà que ton corps te trahissait. Quel traitre !
Tu secouas la tête, chassant tes pensées obscures et mal lunées. Te levant, regardant doucement la jeune femme, tu tentas la technique du ‘’ changement de sujet subtil et absolument pas discret ‘’. Pas très concluant, bien entendu.

- Ne t’en fais pas ! Bon, et bien … Je pense que je vais te libérer, que tu puisses faire réellement ton travail.

Tu pouffas de rire, gênée.

- Encore merci pour tout … Je suis vraiment, vraiment désolée ! Et je te promets qu’on se reverra ! J’ai été vraiment heureuse de te rencontrer, même si les circonstances étaient …

Ta voix se brisa, et tu baissas ton regard vers ton Riolu.

- Enfin bref ! Merci pour tout, vraiment !

Et tu souris, avec honnêteté et reconnaissance.



[ C'est court, je suis désolée. Je suis aussi désolée du temps de réponse. J'ai de la peine à me remettre dans le truc, et je suis débordée ces temps. o/ ]




 
© ANARCISS sur epicode
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Gavotte Ville-
Sauter vers: