AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Edeki Uryta | Organisation | Terminé
avatar
Messages : 8
Points : 13
Métier : Employé à l'Organisation

Mar 8 Nov 2016 - 18:34

Dossier n° 702064395 - « You know what I want. »
Uryta Edeki
spritedupersonnage• Sexe : Masculin
• Age : 29 ans
• Taille & poids : 1m72 - 68kg
• Région d'origine : Capella
• Métier : Employé de l'Organisation
Fly - Emolga
spritedupokémon• Sexe : Masculin
• Région d'obtention : Capella
• Nature : Jovial
• A noter : Il déteste sa Ball et préfère se poser régulièrement sur la tête d'Edeki.
Description mentale
Un des premières remarques que vous entendrez sur Edeki est son sourire. Toujours un « Bonjour » pour chacun, un sourire pour le vendeur. Jovial par nature, autant que son fidèle compagnon, les deux ont ce point commun d'être heureux. Qui a influencé lequel ? On ne saurait vraiment le dire. Mais tout ce que l'on retient est le plaisir que l'on peut lire dans les yeux d'Edeki. Chaleureux, c'est comme cela que la plupart de ses connaissances le décriraient. Premier à rire, premier à rire, l'homme est connu pour sa bonté. Il aide volontiers qui lui demande et s'impose souvent comme une bonne âme.

Vous l'aurez compris, Edeki est cet homme que, parfois, certains mettent en doute, comme s'il cachait quelque chose, comme si tout son comportement n'était qu'une prétendue façade à de plus larges secrets. En réalité ? Ils n'auraient pas tort. Pour autant, ne pensez pas qu'il est un vulgaire hypocrite. S'il agit de la sorte, c'est qu'il aime le faire ainsi. Mais l'homme a ses secrets, ses propres pensées, ses envies personnelles.

Edeki n'est pas un suiveur. S'il adopte souvent un comportement qui pourrait laisser croire cela, Edeki est profondément rebelle. Rebelle contre cette société, rebelle contre ces institutions. Extrême, il considère souvent que la première erreur fut celle de conduire quelques scientifiques sur cette île. La deuxième fut d'autoriser une première colonisation de l'île, détruisant les biosystèmes. Enfin, la dernière nouveauté est la création de ces compétitions, qui ont conduit à une nouvelle arrivée de nombreuses personnes. Grand défenseur de la cause Pokemon, il croit profondément que l'humain est un véritable danger, malgré toutes les limites qu'il peut s'imposer. D'ailleurs, il regrette profondément les ambitions financières de l'Organisation, qui s'ouvre de plus en plus aux demandes extérieures, au détriment des Pokemons.

Photographe à ses heures perdues, Edeki aime s'aventurer le soir, seul, à l'extérieur et prendre des photos. C'est dans ces moments-là qu'il se met le plus souvent à rêver d'un autre monde, d'un autre univers, un endroit où l'harmonie serait réelle. Il n'aime guère prendre les humains en photo, les trouvant hideux. La véritable beauté se trouve dans la Nature et, à son sens, l'homme ne provient plus de la nature.

Edeki a conscience de ses idées extrêmes et préfère les garder pour lui. Simpe employé, il aime vivre aussi d'une routine sécurisante. Aussi a-t-il pris de plus en plus d'habitudes durant les années et même s'il aime encore voyager, il est aussi un grand sédentaire. D'ailleurs, lorsqu'il ne travaille pas ou qu'il ne prend pas quelques photos, notre homme continue de s'instruire, passant son temps aux bibliothèques, plongé dans quelque livre intéressant.
Histoire
Qu'est-ce qu'une Histoire ? Une Belle Histoire ? Une Histoire Triste ? Après tout, ce qui fait une véritable histoire, c'est l'enchaînement de tristes moments et de moments plus merveilleux. Et c'est exactement ce qu'est l'histoire d'Edeki. Elle n'est pas vraiment grandiose, ni héroïque, elle n'est pas non plus dramatique. Elle est seulement celle d'un enfant, né à Capella. Une histoire somme toute banale.

Edeki naît dans une famille sans aucune ambition. Sa mère travaille comme fleuriste, son père travaille au sein de l'Organisation. Il a une grande soeur, de trois ans son aînée. Son premier véritable souvenir est celui d'une visite de sa grand-mère. Il avait alors six ans et, pour son anniversaire, elle s'était mis à sa hauteur, d'un sourire qui relevait ses fossettes et lui cachait la moitié du regard. Cela le faisait toujours rire car il se demandait comment une personne pouvait avoir tant de peau en trop. Elle lui avait tendu une Ball et, il se souvient encore des mots qu'elle avait prononcé. Elle lui avait dit : "Prends en soin. Voici ton meilleur ami." Il avait alors appuyé sur l'unique bouton e l'Emolga en était sorti. Encore jeune, encore frais, le bébé s'envola trop rapidement et ne put éviter l'accident. La lampe fut touchée et elle tomba bientôt au sol. Si l'enfant avait été émerveillé par le vol, ses parents furent moins heureux de la maladresse naissante de son Pokémon. Finalement, après quelques secondes d'un vol qui parut déjà être intense, Fly allait atterir en urgence sur la tête de son nouveau dresseur, lui arrachant encore un autre rire.

A partir de ce jour, aucun souvenir ne fut sans son meilleur ami, Fly. Car il donna réellement vie au jeune garçon.

C'est à neuf ans qu'ils sortirent pour la première fois, ensemble, dans un parc de la ville. A peine avaient-ils franchi la barrière que l'Emolga prit son envol, volant entre les branches, rasant les herbes avant de venir sur la tête de son ami. Ce jour-là, ils décidèrent secrètement que, chaque semaine, ils sortiraient dans le Parc. Car durant plusieurs heures, jusqu'à la tombée de la nuit, ils s'amusèrent, oubliant le temps.

C'est à l'adolescence qu'Edeki prit des distances avec sa soeur. Si elle recherchait profondément les performances et le perfectionnement, elle qui désirait devenir coordinatrice, le jeune garçon ne voyait pas cela d'un bon oeil. Ce fut aussi le temps des premières disputes avec ses parents. Ils désiraient qu'il devienne un grand, qu'il nourrisse des ambitions grandioses, comme sa propre soeur. Mais les deux étaient sensiblement différents. Elle désirait découvrir le monde en utilisant les Pokemon, alors qu'il désirait seulement découvrir le monde avec eux. Cette divergence d'opinions conduisit l'adolescent à prendre ses distances.

Ce fut à l'âge de 17 ans qu'il prit la décision de prendre son appartement. Grâce à son père, il entra dans l'Organisation. Il revit rarement sa soeur qui, à la même époque, s'était mise en quête de voyage, de découvertes, tandis qu'il continua de fréquenter ses  parents qui, souvent, tentaient de lui donner quelques nouvelles de sa grande soeur. Alors qu'il quittait la table et s'en allait, agacé par les "exploits accomplis". Il n'était pas la fierté parentale. Il ne voulait pas l'être. Et, dans son coin, il nourrissait de plus en plus de rancune envers les Dresseurs et les Coordinateurs, ces êtres humains qui usaient des Pokemon pour satisfaire leur egoïsme.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 334
Points : 443
Age : 22
Métier : Dieu.

Jeu 10 Nov 2016 - 0:22

Bonjour,

Après lecture de votre dossier, nous décidons de le valider.

Voici votre carte. Personnalisable à l'envie.


N'oubliez pas de recenser votre avatar, et de rédiger votre fiche technique.

Nous vous souhaitons la bienvenue à Capella.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» L'organisation Hellsing!
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Gestion du personnage :: Présentations :: Terminées-
Sauter vers: