AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Premiers pas, premiers ennuis. [PV Estellise]
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Sam 12 Nov 2016 - 16:12

Visiblement, les omissions d’Akiyo eurent leur effet escompté. La jolie Ranger le regardait en coin pour le remercier, avant de compléter les informations qu’il avait donné. Cette fois c’était sur, ils étaient ce qu’on appelle communément « Partenaires dans le crime ». Enfin en l’occurrence, du mensonge. Ils n’avaient rien fait de trop grave, non plus…Les policiers répondirent à leur tour.

« Vous avez fait du bon travail, tous les deux. On va s’occuper de lui, maintenant. Vous n’avez plus rien à craindre. »

Mesdames et messieurs, Ladies and Gentlemen. Voici là un frappant exemple d’incompétence policière. Dans un premier temps, forcément qu’ils n’avaient plus rien à craindre, étant donné qu’ils avaient fait tout le travail. Et parlons de ça aussi, en effet. Ou étaient-ils pendant qu’Akiyo et sa partenaire se démenaient pour sauver leur peau ? Quoi qu’il en soit, le dresseur à la tête de tomate ne disait rien, mais sa Tarsal fronça les sourcils inapparents, comme pour exprimer les pensées de son maître. Les agents de la paix se dirigèrent par la suite près de la victime.

« Eh, pourquoi est-ce qu’il est amoché comme ça ? »

Akiyo ne répondit pas, encore une fois, pour ne pas créer d’ennuis à son amie. Celle-ci avait décidément intérêt à la remercier plus tard, le dresseur n’en étant pas à sa première fleur à son égard. Mais son alliée en avait visiblement rien à faire, et avait commencé à reprendre sa route, laissant le jeune homme totalement hébété face au type à moitié mort à coté. Ou presque.

« Tu viens ? Je dois passer au centre Pokémon. »

Le jeune dresseur ne se fit pas prier pour la rattraper. Après tout, il était temps pour Irisviel d’y faire un tour, vu qu’elle avait pris également un coup. Ils marchèrent alors, en direction du centre pokémon de Bourg-Prélude.

« Eh, c’était mon idée d’aller au Centre Pokémon, si tu te souviens bien… »

Il esquissa un petit sourire taquin. Au cas où elle n’avait pas compris, il faisait référence au calin qui les avait fait rougir. Et rien que d’y repenser fit s’empourprer un peu les joues du dresseur pendant leur marche.

Les deux comparses et leurs pokémons parcouraient lentement les petites rues de la bourgade devenue paisible. Les foules s’étaient dispersées à travers les routes, comme si cette région n’était au final que le terrain d’un énorme jeu de piste, où les arènes seraient les relais. Akiyo n’allait pas s’en plaindre, préférant la tranquillité à l’ambiance étouffante d’une ville noire de monde. Quoiqu’il en soit, ils étaient enfin arrivés devant le centre pokémon, là où le dresseur eut une question fatidique qu’il aurait du poser depuis le début.


« Au fait…Comment tu t’appelles ? Tu connais mon nom, mais je ne connais pas le tien. »



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Sam 12 Nov 2016 - 16:43

Premiers pas, premiers ennuis.
Côte à côte, les deux comparses prirent donc la route vers le Centre de soins pour y guérir les quelques blessures de leurs Pokémons respectifs.

« Eh, c’était mon idée d’aller au Centre Pokémon, si tu te souviens bien… »

Estelle l’observa du coin de l’oeil, le menton relevé comme si elle s’était accaparé cette idée et qu’elle y avait déposé un copyright. Elle était trop soulagée que cette histoire se termine bien pour lui répondre de façon sérieuse. Ou peut-être que la présence du jeune homme la mettait assez à l’aise, désormais. Son air malicieux ne trompait personne, elle commençait à apprécier le dresseur.

«Ce n’est pas parce que tu es le premier à en avoir parlé que tu es le premier à y avoir pensé, tu sais ?»

Elle accéléra légèrement le pas pour dépasser le garçon et poursuivit sa route, se doutant qu’il lui collait malgré tout aux basques de près.
Il leur fallut quelques minutes de marche avant d’arriver au Centre Pokémon. Pendant ce temps, Estelle observait la ville avec intérêt. Une fois libérée de toute la foule de visiteurs, Bourg-Prélude retrouvait son charme de petite ville côtière. Le calme étant revenu, on entendait alors le cri des Goélises, les marchands réorganiser leurs commerces dépouillés par les dresseurs pressés ou compter la recette de leur journée. Estelle, chez qui la bonne humeur s’était visiblement installée pour la journée, apprécia le côté rustique de certaines maisons, un demi-sourire aux lèvres. C’était la première fois qu’elle se promenait dans les rues de Bourg-Prélude et personne ne pouvait dire quand elle y reviendrait. Alors il valait mieux pour elle en profite.

« Au fait… Comment tu t’appelles ? Tu connais mon nom, mais je ne connais pas le tien. »

La Ranger stoppa sa marche et jeta un oeil au Centre Pokémon devant eux avant de déporter ses prunelles cyan sur le garçon aux cheveux bicolores. C’est vrai qu’avec tout ça, elle ne s’était pas présenté. Elle n’aimait pas vraiment l’idée de donner son nom à quelqu’un qu’elle connaissait finalement peu mais, après tout ce qu’il avait fait pour elle, elle ne pouvait pas jouer les rabats-joies.

«C’est vrai que je ne me suis pas présentée, avec tout ça...» Elle fit brièvement la moue. Allait-elle lui donner son vrai prénom ? Si elle lui mentait, elle préserverait cette barrière qu’elle s’efforçait de maintenir pour se protéger...

«Je m’appelle Estellise Curtis. Mais, en général, on m’appelle juste Estelle.»

Elle hésita un instant de plus avant de lui tendre la main. C’est comme ça qu’on faisait connaissance, lors d’une première rencontre, non ? Elle trouvait son propre comportement étrange, surtout que cette poignée de main qu’elle réclamait était assez superflue après leur étreinte dans la ruelle. Mais bon, elle et les relations humaines, ça faisait deux...

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Sam 12 Nov 2016 - 19:30

Première chose rassurante, la belle ranger avait bien pris les petites taquineries de son partenaire. Akiyo soupira discrètement de soulagement. Son entrejambes allait rester intact, et il n’allait pas se faire méchamment dégommer par cette demoiselle. En clair, il n’avait pas tout gaché, et ça c’était une bonne chose. Au contraire, elle se faisait plus taquine que lui, en allant plus vite que lui, bien qu’il n’eut aucune peine à la rattraper. Le dresseur avait cependant peur de paraitre un poil lourd, en la suivant ainsi. Et ça, c’était un peu dangereux. Après tout, elle ne l’appréciait peut être pas à ce point…

La foule était partie, et la ville côtière était à nouveau calme. Akiyo surprit sa nouvelle amie à apprécier le charme pittoresque de l’endroit autant que lui, ce qui le fit sourire. Il ne l’avait pas calmée pour rien, et semblait même lui avoir transmis sa bonne humeur. Quelque part, le dresseur se sentit fier d’avoir réussi une telle chose. Leur marche ne se faisait pas dans le malaise le plus total, bien qu’ils ne dirent pas un mot. Ils contemplaient simplement la ville, avec un semblant de bonne humeur.

Au final, ils ont fini par arriver devant le centre Pokémon après avoir bien profité. A ce moment là, Akiyo avait demandé le nom de la ranger qui l’accompagnait. Celle-ci se stoppa, et posa son regard cyan sur le jeune dresseur qui eut un frisson désagréable. Il fallait dire que le regard de la demoiselle n’était pas des plus engageants. Mais celle-ci, à la place, tendit sa main au lieu de la lui mettre dans la figure.


« C’est vrai que je ne me suis pas présentée, avec tout ça…Je m’appelle Estellise Curtis. Mais en général, on m’appelle juste Estelle. »

Estelle. Un nom des plus simples, ni des plus jolis. Mais le dresseur aux cheveux bicolores n’était pas du genre à juger sur le nom, et s’abstenait de toute remarque. La violence dont son amie a fait preuve plus tôt montrait déjà qu’il ne fallait pas trop l’embêter. Akiyo se contenta alors de serrer la main d’Estelle avec douceur, et de lui sourire tendrement.

« Enchanté, Estelle. J’espère qu’on aura l’occasion de voyager davantage ensemble…enfin…Si tu veux… »

Encore une fois, il avait bafouillé. Que voulez-vous, on ne devient pas un champion de la communication en seulement quelques heures…Pour se rattraper, le garçon ouvrit alors la marche dans le centre Pokémon. Tarsal avait bien besoin de soins, Vipelierre aussi, et leurs maîtres le savaient très bien.

Un Centre Pokémon, c’était un mélange entre un hôtel et un hôpital. Une grande salle, aux tons jaunes, blancs, et roses, avec un comptoir où se tenait une infirmière. Des gens peuplaient déjà l’endroit. Il n’y avait pas une grande foule, juste quelques dresseurs qui avaient d’ores-et-déjà voulu démontrer qui avait la plus grosse entre eux et avaient mis leurs pokémons KO dans des combats inutiles. Akiyo avait très bien compris cela, et jeta un regard blasé vers sa comparse, comme pour appuyer l’absurdité des gamins inconscients.

Il s’approcha alors du comptoir, sans problèmes, et vient sourire à l’infirmière pour formuler sa demande.


« Bonjour, ce serait pour soigner nos pokémons s'il vous plait. »

Akiyo avait parlé au nom d’Estellise en même temps. Mais cela était-il vraiment un souci ?



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Sam 12 Nov 2016 - 20:29

Premiers pas, premiers ennuis.
« Enchanté, Estelle. J’espère qu’on aura l’occasion de voyager davantage ensemble…enfin… Si tu veux… » répondit-il en lui serrant la main.

Ne sachant pas quoi lui répondre de plus et ne pouvant rien lui promettre de plus tant qu’elle n’avait pas eu de nouvelles de son supérieur, elle lui adressa un sourire ingénu avant d’entrer. Estellise admira la pureté du lieu qui inspirait au repos. Assis sur un sofa blanc et rose, un homme câlinait son roudoudou avec amour et, plus loin, quelques enfants avec leurs Pokémons totalement raplapla, épuisés par trop de combats inutiles. Les deux jeunes adultes s’échangèrent un regard entendu et, voyant qu’Akiyo s’avançait jusqu’au comptoir, la Ranger le suivit sans rien dire de plus. Ils s’étaient déjà tout dit, en un simple échange de regards.

« Bonjour, ce serait pour soigner nos pokémon s'il vous plaît. »

Une infirmière s'interessa à leur cas. Bien qu'elle fut un peu surprise, Estelle ne réagit pas physiquement au fait qu'Akiyo avait parlé en sa parole, comme s'ils formaient une équipe. Sur son épaule, emmitouflé dans ses cheveux, Hedera poussa un bâillement assez bruyant.

«Bonjour et bienvenue au Centre Pokémon de Bourg-Prélude. Je vais m’occuper de vos Pokémons.»

«... Toon»

Alors qu’elle déposait Hedera sur le comptoir et écoutait les consignes que donnait l’infirmière, une petite créature qui ne lui était pas inconnue sauta sur le comptoir et se trémoussa jusque devant la jeune femme aux cheveux verts, l’air ravi au visage. Estelle fut surprise de cette retrouvaille assez inattendue, elle qui pensait que le Rozbouton qu’elle avait apporté un peu plus tôt avait déjà été relâché dans la nature...

«Elle est à vous ? Elle n’a pas bougé depuis que vous l’avez déposé, il y a deux heures.»

La jeune résidente de Gavotte-ville fut aussi surprise qu’émue par cet aveu. Elle regarda attentivement le petit Pokémon chromatique et lui caressa la joue du bout du doigt.

«Vous avez dit "elle" ?» s'étonna-t-elle

«Oui ! C’est une fille !»

Un poil gênée par la situation, Estelle se retourna vers Akiyo et haussa discrètement les sourcils, d’un air de dire «poses pas de question, j’en sais pas plus que toi». Pendant ce temps-là, l’infirmière s’occupait des pokémons à soigner, et le Rozbouton chromatique qu’elle avait sauvé d’un tas de ronce semblait déterminée à ne plus rester derrière. À croire qu’elle venait d’obtenir un nouveau compagnon de route...
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Sam 12 Nov 2016 - 23:07

« Premiers Pas, Premiers Ennuis - Centre Pokémon »
L’infirmière prit le cas des deux comparses. Aussitôt, celle-ci donna ses consignes, et Akiyo vit Estelle répondre à ces directives en posant son Vipélierre sur le comptoir. Le dresseur fit de même avec sa Tarsal qui semblait un peu triste de devoir laisser son Maître. Mais cette tristesse disparut bien vite chez-elle, quand un Rozbouton se trémoussa sur le comptoir. Celui-ci avait des couleurs inhabituelles pour son espèce, comme la Tarsal curieuse qui le regardait gigoter. Aussitôt l’infirmière posa la question à la Ranger.

« Elle est à vous ? Elle n’a pas bougé depuis que vous l’avez déposée, il y a deux heures. »

Akiyo haussa un sourcil, son amie fut également surprise. Visiblement, elle ne s’attendait pas à ce que le Rozbouton l’aie attendue. Elle caressa celle-ci du bout du doigt, semblant gêné. Elle jeta alors un regard au dresseur, montrant qu’elle ne savait pas ce qui se passait. Par la suite, l’infirmière prit les deux pokémons avec elle pour aller les soigner, laissant le dresseur bicolore seul avec sa « sœur de cheveux ». Celui-ci se mit à sourire, taquin.

« Eeeh… ? Alors comme ça, on a deux pokémons ? Tu m’avais caché ça… »

Il savait très bien qu’elle n’était pas du tout au courant de ce fait, mais Akiyo préférait s’en amuser plutôt que d’exprimer sa légère jalousie de voir que celle-ci avait de l’avance sur lui avec deux partenaires à son actif. Le dresseur regarda autour de lui, un peu mal à l’aise de ne pas avoir son seul compagnon de route avec lui. Il désigna alors une des rares tables libres de l’établisement, regardant la ranger.

« On pourrait, euh…Se mettre là, pour patienter… »

En effet, même si les blessures des pokémons étaient légères, les deux petits monstres n’avaient pas de pokéballs, et ne bénéficiaient donc pas des soins automatisés via les petites capsules. Donc, ça allait prendre un peu plus de temps que des traitements classiques. Le jeune dresseur prit les devants, pour s’asseoir, et sortit la carte de la région de Capella qu’on lui avait donné. Il fallait qu’il voie où aller par la suite. Il leva alors la tête vers sa nouvelle amie, et lui demanda.

« Tu sais où aller ensuite...? »

Le dresseur avait perdu son sourire, un peu triste à l’idée de devoir quitter sa partenaire d’ici peu.
Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 13 Nov 2016 - 10:40

Premiers pas, premiers ennuis.
« Eeeh… ? Alors comme ça, on a deux pokémons ? Tu m’avais caché ça… »

Estelle sourit devant cette affirmation. Elle avait donc désormais deux Pokémons... Elle prit alors la Rozbouton au creux de sa main , songeuse.

«Il semblerait bien...»

Elle n’en revenait pas encore tout à fait, mais sa surprise laissait peu à peu une place à une joie immense en voyant le petit bourgeon trépigner de joie.

« On pourrait, euh… Se mettre là, pour patienter… »

Estellise regarda la pièce de droite à gauche et repéra la place qu’avait déjà repéré Akiyo.

«Oui, allons-y !»

De toute façon, ils allaient en avoir pour un moment. Même si les blessures de leurs Pokémons étaient minimes, Estelle aimait imaginer que son Hedera chéri se faisait chouchouter. Et puis, de toute façon, elle n’était pas vraiment pressée de quitter cet endroit car, qui disait partir, disait reprendre sa route seule. D’ailleurs, c’est le sujet qu’Akiyo aborda une fois les deux jeunes gens assis en dépliant la carte de la région. Elle semblait neuve, ce qui fit sourire la Ranger. Était-il minutieux au point de prendre tant soin de ses affaires ? Elle supposa plutôt qu’il avait dû l’acheter dans la matinée, avec pourquoi pas un porte-clef à l’effigie de Girantina. Cette pensée la fit ricaner.

«Tu sais où aller ensuite...? »

Elle releva la tête de la carte et déposa sa nouvelle amie sur le bord de la table d’une propreté impeccable. On voyait bien qu’ils n’y allaient pas de main morte avec le ménage. En face d’elle, Akiyo semblait avoir étrangement égaré sa bonne humeur. Elle baissa de nouveau la tête, ne comprenant pas pourquoi son ami semblait d’un coup si lunatique.

«...De toute façon, quoi qu’on fasse, il faut passer par Gavotte-Ville. Mes parents habitent là-bas, et ma base Ranger s’y trouve aussi...»

Elle jeta un bref coup d’oeil discret à son nouvel ami, pour voir sa réaction. Pour le moment, une seule route s’offrait à eux et, au fond, ça l’arrangeait assez. Elle ne le réalisait pas encore vraiment mais repousser leur séparation la satisfaisait assez.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 13 Nov 2016 - 12:43

« Premiers Pas, Premiers Ennuis - Autour d'une table »
Akiyo semblait un peu triste de perdre Estellise après avoir passé Bourg-Prélude, sans aucune garantie qu’il la retrouverait par la suite. Celle-ci ne semblait pas comprendre pourquoi le dresseur avait ainsi perdu son sourire. Celle-ci releva la tête de la carte, et lui répondit.

« De toute façon, quoiqu’on fasse, il faut passer par Gavotte-Ville. Mes parents habitent là-bas, et ma base Ranger s’y trouve aussi. »

Akiyo retrouva direct son sourire habituel, et le coup d’œil d’Estelle lui avait permis de le remarquer. Une route de séparation, c’était finalement pas grand-chose. Mais malgré ça, il ne voulait pas se séparer d’elle de suite. Plus l’échéance était repoussée, et mieux c’était, dans sa tête. Le dresseur jeta un autre coup d’œil à sa carte, et releva la tête pour répondre.

« Alors…Le premier badge est à Aubade…On pourrait se retrouver à Gavotte-Ville, et y aller ensemble…Tu en penses quoi ?  »

Le jeune homme bicolore n’était vraiment pas sûr de sa demande, et encore moins de la réaction de son amie. Vu sa froideur naturelle, ce n’était pas dit qu’elle accepte. Akiyo se mit alors à rougir de honte, et reposa les yeux sur sa carte, ne sachant plus quoi dire. Au fond, peut-être qu’il craignait un peu la jeune demoiselle avec qui il avait dû faire son bout de chemin à Bourg-Prélude…Il bredouilla alors, d’une petite voix.

« A…Après, c’est comme tu veux… »

Le pire ? C’est qu’il avait l’impression de s’enfoncer dans des sables mouvants, avec ses phrases. Comme si chaque mot qu’il osait prononcer lui creusait sa propre tombe. Le jeune dresseur regardait autour de lui, cherchant rapidement à changer de sujet. Il se souvint alors du nouveau pokémon de la Ranger.

« On devrait trouver un nom à ton Rozbouton ! Qu’en penses-tu ? Genre, euh…  »

Changement de sujet, fait. Plus c’est gros, plus ça passe, elle n’y verra que du feu. Maintenant, il fallait réfléchir à un nom, au plus vite. Réfléchir, vite !

« Genre, Dahlia ! C’est pas mal, non ?   »

Ah ok…Le petit rire gêné d'Akiyo montra que lui aussi, avait honte de son choix de nom. Quelle allait être la réaction d'Estelle ?
Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 13 Nov 2016 - 13:33

Premiers pas, premiers ennuis.
D’après ce qu’elle en comprenait, la prochaine destination de son nouvel ami -était-ce vraiment un ami ? Elle le considérait un peu comme tel, mais n’aurait pas osé l’affirmer à haute voix pour autant, après tout, il ne se connaissait pas si bien que ça. Pourtant, elle se sentait bien en sa compagnie.

Bref, la prochaine destination d’Akiyo semblait être Aubade, et ce n’était pas temps pour le paysage que pouvait offrir cette ville que pour l’arène qu’elle hébergeait. Estelle baissa les yeux. Elle ne comprenait pas vraiment ce ‘sport’ qui consistait à faire combattre des Pokémon pour un simple bijou à épingler dans son veston ou à ajouter à sa collection. Il y avait tant de meilleures façons de s’occuper des pokémons, et de passer du temps avec eux. Pour autant, elle ne dit rien. C’était le rêve de jeune Harukaze et elle n’avait pas à le juger pour ça.

Ce qui la chagrinait au moins autant, c’est qu’il parlait de se rejoindre à Gavotte-Ville. Ainsi, ils ne feraient pas la route ensemble... Cette nouvelle lui pinça le coeur, bien qu’elle ne comprît pas tellement pourquoi. Après tout, ils n’étaient pas si proches, et elle avait bien réussi à vivre sans sa compagnie avant. Alors pourquoi savoir qu’elle allait reprendre la route seule la déboussolait de la sorte ? Peut-être n’était-elle pas tant d’un naturel solitaire qu’elle aurait pu le prétendre.
Elle soupira, les yeux rivés sur cette carte, sur cette route 1 qu’elle avait déjà traversé une fois. C’est même là qu’elle avait rencontré sa nouvelle amie, la Rozbouton.
À cette pensée, elle dévia son regard sur la petite créature qui la contemplait amoureusement. Décidément, c’était le coup de foudre.
Entendant qu’Akiyo continuait de bredouiller son discours, elle reposa finalement son regard sur lui. Un regard fixe, pensif, qui déstabilisa le garçon qui vira pivoine.

«A…Après, c’est comme tu veux… »


«Hm...» marmonna-t-elle, toujours dans ses pensées.

Pourquoi ne faisaient-ils pas la route ensemble ? Elle ne le savait pas et, bien que cela la perturbait, elle ne poserait pas la question. Elle n’avait pas envie de montrer que cette séparation l’atteignait plus qu’elle ne l’aurait voulu.
Voyant que chaque mot qui sortait de sa bouche l’enfonçait un peu plus dans le bleu océan des yeux d’Estelle dans lesquels il semblait se noyer, Akiyo finit par changer de sujet. Heureusement que le petit Pokémon bourgeon était là pour lui servir de bouée !

« On devrait trouver un nom à ton Rozbouton ! Qu’en penses-tu ? Genre, euh… Genre, Dahlia ! Ce n'est pas mal, non ? »

Elle arqua un sourcil et dévisagea l’homme, puis le Pokémon. Pourquoi l’appeler Dahlia alors que tout la destiner à ressembler à une Rose ? C’était quelque chose qui dépassait son sens logique.

«Hm... Je pensais plus à Alcea. Tu sais, comme les Alcea Rosea...»

Elle considéra son regard hébété. Avait-il compris la référence ?

«C’est le nom ancien d’une espèce de roses, les roses trémières. C’est très joli quand ça fleurit, en été...»

Elle se sentait aussi ridicule que lui, à proposer des noms et à devoir assumer ses idées devant quelqu’un d’autre qu’Hedera. Les deux compères s’échangèrent alors un regard, pendant leur concours du "qui virera le premier couleur tomate ?".

«Ou bien... humpf...»

Elle soupira. Avoir un préposé "juge des prénoms de Pokémon'" en face d’elle coupait net son imagination...

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 13 Nov 2016 - 14:59

« Premiers Pas, Premiers Ennuis - Autour d'une table »
En réponse au petit nom qu’il avait trouvé, Estelle arqua un sourcil d’incompréhension, qui lui fit réaliser que décidément, il était vraiment nul en prénoms…Akiyo se résigna et baissa la tête de honte. En plus, elle avait évité la question de continuer leur aventure ensemble…Le malaise était bel et bien présent, cette fois, il n’était décidément pas près de la revoir. Qui voudrait revoir un type qui pouvait provoquer un tel malaise ? Personne, évidemment.

Comme pour abréger les souffrances du dresseur, la ranger proposa un nom.

« Hm…Je pensais plus à Alcea. Tu sais, comme les Alcea Rosea… »

Akiyo n’avait rien compris. Il fallait dire, il ne s’y connaissait absolument pas en fleurs, par rapport à sa collègue qui semblait avoir raté sa vocation en horticulture. Le jeune homme se contenta de cligner des yeux bêtement sans rien dire. Grosse erreur. En effet, Estelle se sentit obligée de lui préciser la référence. Ca y est, elle le voyait déjà comme un bon inculte.

« C’est le nom ancien d’une espèce de roses, les roses trémières. C’est très joli quand ça fleurit, en été... Ou bien…humpf »

Elle semblait manquer d’imagination. La teinte rosée présente sur ses joues rendait la demoiselle aux cheveux verts très mignonne, ce qui suscita une réaction chez le dresseur en face. Celui-ci écarquilla les yeux et rougit facilement autant qu’elle, ses méninges fonctionnant à plein régime pour trouver quelque chose à dire. Et la seule chose à faire était de la rassurer sur ses idées, qui étaient, il fallait le dire, bien meilleures que celles du bicolore qui faisait preuve de manque sérieux d’imagination, et d’originalité.

« Moi j’aime bien Alcea ! C’est une super idée je trouve. Et puis, tu as l’air de plutôt bien aimer les fleurs.  »

Remarque des plus idiotes. Bien entendu qu’elle aimait les fleurs, elle était Ranger après tout.. Probablement le métier le plus proche de la nature qu’il soit. Mais au moins il était rassuré. Estellise était un peu comme lui, du point de vue de la nature. Il se voyait bien se promener sur les routes à ses côtés. Il aimerait ça, même. On pouvait même dire que c’était tout ce qu’il attendait. Dommage qu’ils devaient se séparer pour la route allant à Gavotte-Ville. Akiyo prit tout de même le temps de la rassurer sur son occupation. Histoire d'augmenter ses chances d'un jour refaire de la route à ses côtés...

« Tu sais…Si je suis dresseur, c’est parce qu’Irisviel veut se battre, aussi…C’est un peu une revancharde…Je l’ai sauvée quand ses confrères la frappaient sur sa différence, et maintenant elle veut devenir plus forte. J’ai donc décidé qu’on le deviendrait ensemble.  »

Le jeune dresseur ne savait pas trop pourquoi il étalait sa vie à sa nouvelle amie. Il ne la connaissait pas depuis si longtemps, après tout. Mais il se sentait le besoin de rassurer la demoiselle aux cheveux verts qui se tenait à ses côtés. Pour une raison qu’il ignorait, il ne voulait pas faire mauvaise impression auprès d’elle.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 13 Nov 2016 - 16:33

Premiers pas, premiers ennuis.
« Moi j’aime bien Alcea ! C’est une super idée je trouve. Et puis, tu as l’air de plutôt bien aimer les fleurs. »

Estellise releva vivement la tête, les joues toujours rougeoyantes. Elle était assez étonnée qu’on puisse trouver son idée bien. Et qu’il en avait conclu qu’elle aimait les fleurs, avec rien qu’un nom. Elle sourit tendrement, ne sachant pas s’il était sincère ou s’il voulait juste la rassurer. Dans tous les cas, ça la touchait.
Estelle aimait les fleurs. C’était un fait. Elle aimait la nature, les plantes, marcher en forêt et apprécier les paysages vierges de toute trace d’humanité. Mais ce n’étant pas temps pour ça qu’elle s’acharnait à appeler ses pokémons avec des noms rappelant les plantes. Fille de scientifiques, elle ne pouvait s’empêcher d’appeler un chat, un chat. Du coup, un Rozbouton était condamné à avoir un nom en rapport avec les Roses. D’ailleurs, Hedera signifiait "lierre" dans cette même langue.

«.. Merci.»

« Tu sais… Si je suis dresseur, c’est parce qu’Irisviel veut se battre, aussi… C’est un peu une revancharde… Je l’ai sauvée quand ses confrères la frappaient sur sa différence, et maintenant elle veut devenir plus forte. J’ai donc décidé qu’on le deviendrait ensemble. »

Elle garda le silence tout le long de son récit, flattée qu’il se confie à elle de la sorte. C’était une preuve de confiance, même si ça la surprenait qu’il avoue tout ça si facilement.

«Je vois...»

Elle commençait à mieux le cerner. Il n’était que le partenaire de la Tarsal, et c’était un peu elle qui tenait les rênes, au final. Elle trouva touchant qu’il agisse ainsi pour son Pokémon, et non pas pour son propre intérêt. Elle sourit une nouvelle fois, amusée. Dans ses yeux, une lueur de malice scintilla un instant avant de s'envoler.

«Aubade, hein ?»

Elle réfléchit un instant, posant son index sur son menton d’un air soucieux. Tant qu’elle n’avait pas de nouvelle mission, elle était plutôt libre de ces déplacements et, pour parler franchement, elle n’était pas si pressée de retrouver la maison de ses parents. En quelques jours, elle avait tellement découvert ! Elle avait rencontré Alcea, Akiyo et Irisviel... Et puis, elle avait combattu un malfrat et avait aidé la police à le capturer ! Et en plus, Hedera semblait apprécier la compagnie de la Tarsal, autant qu’Estellise appréciait celle de son dresseur. Il lui paraissait soudain plein de mystères, sous son air insouciant.

«Il paraît que c’est une ville intéressante à voir. Ma base Ranger est plutôt calme en ce moment, mais d’autres auront peut-être plus besoin de moi... Après tout, avec tous ces voyageurs, un peu de renforts ne seront pas de trop...»

Sa décision était donc prise. Elle n’allait pas rentrer chez elle, pas déjà. Trop de nouveautés s’offraient à elle pour ça.

Au comptoir du centre Pokémon, une infirmière tout de blanc vêtu revenait avec deux pokémons parfaitement soignés.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 13 Nov 2016 - 19:28

« Premiers Pas, Premiers Ennuis - Autour d'une table »

« Aubade, hein ?  »

Akiyo regardait la Ranger réfléchir. Peut-être que sa proposition de voyage jusque là-bas n’avait pas débouché sur un « non » catégorique. Du moins, il l’espérait. Entre ses regards malicieux par moments, et son malaise constant, le dresseur ne savait jamais sur quel pied danser avec elle. Cependant, sa réponse fut sans équivoque, bien qu’un peu quand même.

« Il paraît que c’est une ville intéressante à voir. Ma base Ranger est plutôt calme en ce moment, mais d’autres auront peut-être plus besoin de moi... Après tout, avec tous ces voyageurs, un peu de renforts ne seront pas de trop...  »

La réponse positive était clairement sous-entendue, Akiyo n’avait pas rêvé. Le visage du dresseur s’illumina d’un sourire. Celui-ci était tout simplement ravi à l’idée de faire un vrai bout de chemin à travers la région en compagnie d’Estelle. Non seulement elle était la première personne qu’il avait rencontrée (bien que ça aurait pu être en de meilleures circonstances), mais aussi, pour une raison inexplicable, il se sentait bien à ses côtés. C’est pour cela que par ailleurs, le jeune homme bicolore était légèrement peiné à l’idée de faire sa route jusqu’à Gavotte-Ville seul. Mais il le devait.

En levant la tête sur le comptoir, histoire de voir où en était l’infirmière, et il se trouvait que les deux pokémons attendaient leurs dresseurs respectifs, chahutant joyeusement sur le comptoir du centre pokémon, sous le regard hébété de l’infirmière. Le jeune dresseur se leva et posa son regard vermillon sur sa partenaire.

« Nos petits monstres sont soignés, on va les chercher ?   »

Il esquissa un doux sourire, et partit récupérer sa Tarsal, qui, une fois le dresseur face à elle, se jeta dans les bras de celui-ci. Même s’ils ne s’étaient séparés que pendant une demi-heure, il lui avait visiblement déjà manqué.

Le dresseur perdit cependant sa joie assez rapidement. Car en effet. Son pokémon étant soigné, cela signifiait également les adieux avec Estelle. Ceux-ci n’allaient pas se revoir avant Gavotte-Ville. Cette idée eut le résultat d’une pique au cœur pour le jeune dresseur qui, étrangement, même si elle avait failli le coller aux fers, ne voulait pas se séparer d’elle. Celui-ci laissa les deux êtres verts célébrer leurs retrouvailles, avant de prendre la parole.

« Bon, eh bien voilà…Que fait-on maintenant ?  »

La question fatidique était là. Akiyo comme Estellise pouvaient sentir que les adieux approchaient petit à petit.

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 13 Nov 2016 - 22:34

Premiers pas, premiers ennuis.
Une fois avoir parlé, Estelle observa le visage de son interlocuteur et fut ravie de le voir s’illuminer suite à ce qu’elle avait dit. Ainsi, elle n’était pas la seule à apprécier leur escapade en duo.
Enfin, si l’on ne compte pas les Pokémons !
Akiyo se releva brusquement, ce qui fit intérieurement sursauter la Ranger.

« Nos petits monstres sont soignés, on va les chercher ? »

«petits monstre». Elle sourit à l’entente de ce terme, imagina la petite bouille trognonne d'Hedera et se leva.

«Tu viens, Alcea ?» murmura-t-elle en tendant sa main au Rozbouton.

Ce dernier piailla de joie avant de s’installer sur son moyen de transport attitré, et Estelle put donc rejoindre le dresseur D’Hoenn au comptoir. Là-bas, Hedera tapait du pied, aussi remonté qu’un jouet à manivelle, et Irisviel trépignait de voir son maître qui n’accéléra pas assez le pas à son goût pour la rejoindre. Elle ne put retenir un nouveau sourire en voyant toute cette petite équipe complice, les deux Pokémons se chamaillant légèrement pour faire passer le temps. On aurait presque pu y voir une petite famille, unie et aimante.
Cette idée la fit violemment rougir. Estellise secoua alors vivement la tête pour se débarrasser de tout ce mot écrit en majuscules qui s’imposait dans son esprit et rejoignent les autres pour penser à autre chose. Heureusement qu’Akiyo était devant et qu’il n’avait probablement rien vu de la scène.

Enfin à son niveau, Hedera s’empressa de l’escalader comme un singe monterait un tronc d’arbre et se lova contre sa joue de manière affective.

« Bon, eh bien voilà… Que fait-on maintenant ? »

Elle se tourna vers le jeune homme aux cheveux bicolores. Était-il pressé de reprendre la route ? Elle aurait aimé repousser encore un peu plus l’échéance, mais elle n’aurait probablement fait que se répandre en excuses bidons et se ridiculiser une nouvelle fois. Aussi, bien que cela lui serrait un peu la gorge, elle parla.

«Eh bien... Je suppose que c’est l’heure de se dire au revoir...»

Elle regarda par la fenêtre et remarqua que le soleil commençait à peu à décliner. S’ils traînaient plus, Akiyo serait obligé de traverser la forêt en pleine nuit. Ou de rester jusqu’au lendemain...

Quant à Estelle, bien qu’elle ait voulu prendre la route avec lui, il lui fallait retourner à la base Ranger de Bourg-Prélude pour faire son rapport de la journée. C’était le contrecoup de sa vie de Ranger, et elle aurait surement de la paperasse à remplir. Devait-elle parler de tout ce qui s’était passé dans sa journée ? Elle en doutait un peu, mais improviserait une fois devant son dossier. En tout cas, si Akiyo partait maintenant, elle espérait bien pouvoir l’escorter jusqu’aux portes de la ville. Que leur séparation ne se passe pas comme ça, dans un centre Pokémon. C’était assez peu spectaculaire.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 21
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 13 Nov 2016 - 23:30

« Premiers Pas, Premiers Ennuis - Autour d'une table »

Akiyo regardait le Vipelierre escalader sa maitresse, alors que la question fatidique avait été posée : « Et maintenant ? Que faire ? » Cette question lui pinçait le cœur. Non pas qu’il ne savait pas quoi faire, au contraire. Il devait aller à Gavotte-Ville, puis à Esidi-City, puis récupérer les badges un à un…L’origine de son pincement venait surtout de la belle Ranger face à lui. Partir de Bourg-Prélude signifiait forcément la quitter…Et jusqu’à quand ? Ni l’un ni l’autre ne le saurait. La belle famille qu’ils formaient, entre eux, leurs pokémons, et Alcea la petite nouvelle, allait bientôt se rompre, et ce pour une durée indéterminée. Comme pour confirmer ce fait, Estelle prit la parole.

« Eh bien…Je suppose que c’est l’heure de se dire au revoir…  »

Le dresseur regarda par la fenêtre en même temps que son amie. La nuit commençait à déposer son voile. Il ne devait alors pas tarder si il voulait rejoindre rapidement Gavotte-Ville. Décidément, même le temps se mettait à vouloir le séparer de sa comparse. Celui-ci la regarda dans les yeux, la gorge nouée, pour lui répondre.

« Je…Tu pourrais peut-être m’accompagner jusqu’aux portes de la ville…  »

Une fois son sac bien vérifié, pour bien voir que rien n’avait été perdu ou oublié, le jeune dresseur sortit du centre pokémon, et se dirigea vers le bout de la ville, lentement. Chacun de ses regards, chacun de ses pas signifiaient un « au revoir » à la petite ville cotière et pittoresque de Bourg-Prélude. Le silence de la ville, l’absence totale de monde dans les rues contrastait avec la foule et le brouhaha de quand il était arrivé.

Pendant cette marche, où il était suivi d’Estellise, il se souvint de tout ce qu’il s’était passé. Son débarquement, ses petits achats, le moment où il a été arrêté à tort par la personne qui est au final devenu sa première amie à Capella, et sa première véritable amie humaine. Au final, rien qu’à cette journée, il avait fait des progrès. Il était déjà devenu quelqu’un de meilleur, et avait hate de voir les résultats de son parcours intégral.

Sauf qu’au final, après la phrase fatidique, le moment fatidique. Akiyo était là, en compagnie d’Estellise, à l’approche du crépuscule, devant la Route 1. Le dresseur déplorait le fait de devoir y aller seul, et son regard triste adressé à son amie en témoignait. Tarsal secoua simplement sa petite patte pour dire au revoir à Vipelierre. Elle semblait sûre de le revoir, pour sa part, alors les adieux étaient joyeux. Pour l’humain, c’était compliqué.

« Nous y voilà…Eh bien…merci pour tout, Estelle…Et à la prochaine…  »

Sur ces mots, la gorge du dresseur était noué. Il ne voulait pas partir sans elle, bien qu’il le fallait. Mais un problème plus important se posait. Poignée de main ? Bise ? Etreinte… ?

Codé par Vocruen / Heine Rammsteiner



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Lun 14 Nov 2016 - 18:29

Premiers pas, premiers ennuis.
Et voilà. L’heure des au revoir avait sonné. Face à face, les yeux dans les yeux, chacun d’eux cherchaient quoi dire pour conclure leur épopée d’une journée. Il s’était passé tant de choses, en si peu de temps, Estelle n’en revenait pas encore de tout ce qu’elle avait accompli en une journée. Une journée hors des portes de Gavotte-Ville.
Elle contempla le visage d'Akiyo, se demandant comment lui dire au revoir, et imaginant déjà leurs retrouvailles. Se retrouveront-ils vraiment ? Elle n’en savait rien, mais elle gardait espoir. L’espoir que cette journée avait été aussi éprouvante et épanouissante pour lui que pour elle, et que sa proposition de voyager ensemble n’était pas que des paroles en l’air.
Elle l’avait raccompagné jusqu’aux portes de la ville, et plus rien ne pouvait l’excuser à pousser un peu plus sa route. Elle aurait pourtant aimé qu’il lui propose de l’accompagner directement à Gavotte-Ville, mais tant pis. Le jeune homme semblait avoir d’autres projets...

« Nous y voilà… Eh bien…merci pour tout, Estelle… Et à la prochaine… »

Estellise baissa les yeux, ne sachant trop comment réagir. Devait-elle intervenir et l’obliger à l’escorter jusqu’à la prochaine ville ? Ou faire semblant de s’évanouir pour le retenir ? Elle envisagea toutes les possibilités, mais chacune d’elles n’aurait fait que la ridiculiser davantage. Qu’elle joue les asociales ou qu’elle se montre trop pot de colle, son image en prendrait pour son grade. Elle releva la tête. Qu’attendait-il d’elle ? Pourquoi n’avait-il pas simplement tourné les talons? Elle n’en savait rien, et peut-être que c’était à elle de le faire, en fait. Elle réfléchit à la meilleure façon de le quitter. Devait-il se serrer la main, se faire la bise ? S’enlacer en pleurant à chaudes larmes ?

Ou tout simplement se saluer d’un revers de la main. Craignant qu’il ne s’impatiente, elle finit par le prendre dans ses bras. Mais ce n’était pas un câlin passionné ou fougueux, non. Cela ressemblait plus à une accolade régie par la politesse et la timidité, la peur d’empiéter sur l’espace de vital de l’autre. Aussi, après cette étreinte distante où leurs corps ne s’étaient presque que frôlés, elle se recula vivement, analysa sa réaction, et brisa immédiatement cette ambiance à la fois mielleuse et pathétique, où le soleil offrait une lumière tamisée et où un vent léger faisait chanter les feuilles des arbres.

«Et essaye d’être paraître moins louche à l’avenir, ouje serais obligé de revenir pour t’arrêter !»

N’était-il pas trop tôt pour rire de cet événement ? Elle n’en savait trop rien mais foutue pour foutue... C’est sur ces sages paroles qu’elle tourna les talons, et qu’il en fit de même. Chacun reprit donc la route de son côté, en attendant le jour où ces dernières se rejoindront au même carrefour...


avengedinchains

Fin




Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» les premiers réels ennuis
» Premiers pas, premiers clashes
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Bourg-Prélude-
Sauter vers: