AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Premiers pas, premiers ennuis. [PV Estellise]
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Jeu 3 Nov 2016 - 22:04

[ Musique d'ambiance : https://www.youtube.com/watch?v=EiobsNAKqHU ]

« Krrsht…Ici le capitaine. Nous sommes bientôt arrivés à Capella, veillez à ne rien oublier dans vos cabines. J’espère que vous avez passé un bon voyage en compagnie de notre société.
- Zzzzz…Hein, quoi ? »

Ce fut sur les mots du haut-parleur qu’Akiyo sortit de son profond sommeil. Le voyage depuis Hoenn avait été long, alors pour lui, prendre un petit temps pour se reposer dans sa cabine ne pouvait pas faire de mal…Bien que nul ne sait ce qui serait arrivé si le capitaine n’avait pas annoncé la fin du voyage.
La petite Tarsal chromatique qui l’accompagne sortit aussi de sa petite sieste. Tous deux scrutaient alors la petite cabine à l’air simple, pour voir s’ils n’avaient rien oublié. Par chance, tout était consigné dans leur sac. Ni la table, ni le petit lit moelleux de la cabine ne contenait quelque chose qui leur appartenait. Akiyo regarda alors par le hublot. Ils étaient bien au port, prêts à amarrer.


« C’est parti, Irisviel. Notre aventure commence ! »

Le monstre de poche sourit à son dresseur. Les deux sortirent alors sur le pont pour évacuer le bateau, au milieu de la troupe de voyageurs déjà agglutinés sur le pont. Le jeune dresseur perdit alors son sourire, au milieu de tous ces gens. Il se trouve que les deux compagnons n’étaient pas bien à l’aise dans les foules, et leur mal-être se faisait clairement ressentir. Malgré tout, ils parvinrent à s’extirper, et entrer dans l’embarcadère. Les chaussures d’Akiyo claquaient sur le sol métallique de l’édifice, entouré de tout ce monde, et de ces murs gris qui semblaient ne pas finir. Par rapport à ce que semblait promettre la région de Capella, rien de tout ça n’était exotique ou appelait à l’aventure, bien au contraire. Tout cela semblait, à contrario, bien austère par rapport à tous les rêves qu’il se faisait. Akiyo appela sa Tarsal, afin de l’inviter à venir à ses côtés. D’un pas timide, ils sortaient de ce grand cube de fer tous les deux.

On y était. Les premiers pas à Capella. Le duo était entré à Bourg-Prélude. Ville de début, du commencement, de la première ligne d’une grande aventure qui allait s’écrire. Ils avaient foulé le sol de leur petite présence, pour essayer de devenir quelque chose de grand. Akiyo et Irisviel se tournèrent l’un vers l’autre, pour se regarder, tout sourire.

« On y est, Irisviel ! On est à Capella ! On va devenir les meilleurs dresseurs de la région ! »

Ils sautèrent de joie, heureux d’être arrivés et de commencer leur épopée. Mais leur joie allait être de courte durée : Quelqu’un semblait déjà déterminé à calmer leurs ardeurs.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Sam 5 Nov 2016 - 19:02

Premiers pas, premiers ennuis.
«Votre mission, si vous l’acceptez -et vous n’en n’avez pas le choix- est très simple : Vous assurez qu’aucune personne mal attentionnée ne fasse partie du débarquement de cet après-midi. Comment faire pour les repérer ? Je ne sais pas, débrouillez-vous.
Contrôlez toute personne qui vous paraît suspecte, tout Pokémon isolé, bref tout ce qui vous paraît louche. Je ne veux aucun débordement aujourd’hui c’est clair ? Si tout ce passe bien, on devrait pouvoir reprendre la route pour Gavotte-ville dès demain, quand le trafic sera plus léger.»


Les paroles de son supérieur hiérarchique résonnaient encore dans sa tête.
Droite et fière, Estellise accueillait les voyageurs qui débarquaient à Bourg-Prélude par la voie maritime. Une première fois pour tous ces inconnus, mais pour elle également ! Elle n’avait, à ce jour, reçu que de petites missions telles qu'aller secourir un Skitty coincé en haut d’un arbre ou déplacer un rocher tombé dans le potager d’un retraité Des missions de secondes zones, comme il en existe des milliers dans le Monde et que les recrues se voient attribuer, puisqu’ils sont en bas de l’échelle.

En bas de l’échelle, elle l’était. Mais ce n’était que pour un court laps de temps. Il lui suffisait de faire ses preuves pour prendre du galon, et elle savait que ça serait une histoire vite réglée. Hors de question de faire les basses besognes et de récolter les «restes», comme on dit. Et aujourd’hui, c’était sa chance.
Estelle était aux aguets, l’oeil vif et les oreilles grandes ouvertes. Hedera, installé dans sa capuche, était lui aussi aux abois. Son flair aiguisé analysait toute nouvelle odeur, si bien que rien ne pourrait passer entre les mailles de leur filet. Ils faisaient la paire, pour sûr.

Malheureusement, il n’y avait pas beaucoup d’action et certains de ses voisins de rangs commençaient à baisser leurs gardes. Quels inconscients ! Il pourrait se passer n’importe quoi et pourtant, eux ricanent, s’amusent, prennent plaisir à découvrir de nouvelles têtes, à saluer les jeunes vagabonds qui assaillaient sa paisible région natale pour écraser la nature et réduire en esclavage d’innocents Pokémons qui ne demandaient rien à personne. Hors de question qu’un de ces protégés ne tombe entre les mains de personne mal attentionnée !

Alors qu’elle sondait chaque visage du regard, elle remarqua un mouton égaré dans la foule. En effet, un jeune homme venait de changer brusquement de voie. Il était suspect ! Son air d’innocent tourmenté au cœur de la foule le rendait soupçonnable, tout comme celui de son compagnon de voyage, un Tarsal qui semblait bien craintif pour un Pokémon captif.
Sans attendre l’accord d’un supérieur qui, de toute façon, n’était pas dans le coin, Estellise rompit la formation de surveillance qu’elle formait avec ses partenaires et s’élança dans la foule.

«Ne le perds pas de vue, Hedera !»

Tant bien que mal, elle finit par se frayer un passage et joua le tout pour le tout en anticipant la route de sa cible.
Coup de bol ! Son instinct -et celui de son Vipélierre partenaire- ne la trompa pas. Elle déboula alors en travers du chemin de l’inconnu qu’elle avait pris en chasse, impétueuse, et le stoppa dans sa marche par sa posture la plus menaçante -qui revenait à le pointer du doigt en fronçant les sourcils.

«Plus un geste !»

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Sam 5 Nov 2016 - 20:32

Music : https://youtu.be/c96ldc0yeYI - Déjà des ennuis...?!

Premiers pas, premiers ennuis. A peine Akiyo et Irisviel avaient pu célébrer leur arrivée que déjà, ils se retrouvaient noyés dans l'immense foule mélangeant touristes, familles en mal de nouveaux horizons, et policiers. C'était un fait, le duo ne pouvait même pas voir dans quelle bourgade il était tombé. Première chose à faire donc, s'écarter de la masse de monde au plus vite. Ce qu'Akiyo fit tant bien que mal, après avoir pris sa Tarsal sur son dos. Quelle galère en effet...Mais au moins, ils pouvaient voir, maintenant.

Cette ville, sans le bateau et tout ce qui en était sorti, ressemblait à une petite bourgade rustique, avec sa ville pokémon, ses petits parterres de fleurs, et ses petites maisons pittoresques. Au milieu du bourg, une petite pancarte indiquait le nom de l’endroit : Bourg-Prélude. Akiyo se mit à sourire doucement, pris de nostalgie. Il ne manquait qu’un lac, et l’endroit serait parfaitement similaire à Clémenti-Ville, là où vivaient encore ses parents. Ce petit sentiment lui rappelait d’ailleurs que maintenant qu’il était arrivé, il devait leur écrire assez rapidement, simplement histoire de leur dire que tout se passe bien, et que le bateau n’avait pas échoué on-ne-sait-où en route.

Après quelques pas pour regarder un peu partout, et trouver les points d’intérêt de la ville, quelque chose de plus important avait attiré le regard du duo. Un bon nombre de personnes en uniforme étaient en train de surveiller que la foule d’arrivants ne causait pas de débordements. Enfin, « surveiller », le mot était peut-être un peu grand pour la réelle signification de ce qu’il se passait. Certains rangers faisaient la fête avec des nouveaux, d’autres étaient déjà en train de draguer les nouvelles dresseuses…Akiyo ne se sentait pas bien en sécurité, si les forces de l’ordre étaient vraiment si incompétentes…Enfin, c’était ce qu’il croyait avant qu’une personne apparut directement face à lui, le pointant du doigt.


« Plus un geste ! »

C’était là les premiers mots de la jeune femme qui s’était posé face à lui. Akiyo se figea, Irisviel leva ses petites mains, les deux regardant la jeune femme et son Vipelierre, pris de stupeur. En soi, elle ne semblait pas bien menaçante. C’était une femme d’à peine une vingtaine d’années, aux longs cheveux verts qui se finissaient en tresse, et aux yeux bleus, virant légèrement vers le turquoise. Cependant, elle faisait partie du groupe de rangers arrivé un peu plus tôt avant que ceux-ci ne se dispersent un peu partout, et ça c’était plus inquiétant. Il a fallu qu’il attire l’attention de ceux qui étaient plus sérieux, d’une manière ou d’une autre. Il répondit alors par l’interrogative, ne sachant trop quoi faire.

« Euh…On a fait quelque chose de mal ? On vient juste d’arriver… »

Akiyo semblait vraiment mal à l’aise, de peur d’avoir déjà commis une bourde ou d’avoir enfreint la loi…Aussi loin qu’il puisse remonter, il n’avait absolument rien à se reprocher…A moins que regarder autour et marcher sur la pelouse était interdite, mais il n’y avait pas de pancarte contre ça…Non, vraiment, qu’avait-il fait de mal ? Là était la question.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 6 Nov 2016 - 14:18

Premiers pas, premiers ennuis.
Son apparition avait été grandiose, théâtrale ! Le genre d’entrée en matière qui subjugue les salles dans les cinémas et force à pousser des «wouah».
Enfin, à ses yeux, ça l’avait été. Et la tête décomposée de son interlocuteur suffisait à certifier son point de vue.
Estelle profita de l’effet de surprise qu’elle avait intronisé pour considérer du regard la personne face à elle. C’était un garçon plutôt jeune, de ce qu’elle devinait, peut-être avaient-ils plus ou moins le même âge. Il avait le visage de ces gens étrangers qu’on voit parfois à la télévision. Une peau pâle, qui lui paraissait en manque de vitamine D, des cheveux bicolores et de grands yeux vermillon remplis d’innocence, pour ne pas parler de naïveté.

« Euh… On a fait quelque chose de mal ? On vient juste d’arriver… »

À ses côtés, un Tarsal jouait parfaitement son rôle de coupable de méfaits encore inconnus et avait tendu ses pattes en l’air, prêt à se laisser arrêter sans causer de problèmes. Estelle et sa méfiance naturelle envers les inconnus, en déduit de façon hâtive que ce Pokémon n’était qu’une victime de plus, soumise au joug terrible de son kidnappeur. Pauvre créature inoffensive, elle semblait traumatisée, et peut-être même avait-il été transporté illégalement dans les soutes du bateau, pour finir par être jetée en pâture à d'autres Pokémons corrompus par la monstruosité humaine. La couleur de sa robe était d’ailleurs originale, pour ne pas dire unique. Le genre de Pokémon qui rapporte, si vous voyez ce que je veux dire....
Voilà ! Ce jeune garçon à l'allure sensible et sympathique était en fait un monstre esclavagiste qui vivait du trafic illégal de Pokémons ! Et ça, elle allait le prouver en quelques instants, l’enverra croupir en prison et se verra promouvoir un grade beaucoup plus affluent ! Quelle chance pour elle d’avoir un si bon instinct.

«On ne me la fait pas à moi...» marmonna-t-elle, songeuse, avant de renchérir de sa voix la plus protocolaire : « A vous de me le dire. Pensez vous avoir atteint aux lois de notre région d’une quelconque façon ?»

Son visage laissait présumer une pointe de condescendance dans ses dires. Elle ne le connaissait pas encore, mais elle l’avait déjà jugé coupable. Pourquoi ? Parce qu’elle était ambitieuse et qu’elle espérait bien tomber sur un gros poisson qui lui ouvrirait les portes d’un monde meilleur. Un monde où c’est elle qui donne les ordres.

«Papiers d’identités, s’il vous plaît. Ce tarsal est votre compagnon de voyage ?»

Elle tendit la main, espérant l’inciter un peu plus à lui donner sa T-card et son passeport. En attendant, elle retiendrait son attention aussi longtemps qu’il le faudra.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 6 Nov 2016 - 15:06

« On me la fait pas à moi… »

De quoi elle parlait ? Akiyo était on ne peut plus propre de tout délit, il venait juste d’arriver ! Le dresseur, tout comme son pokémon, étaient plantés comme des piquets face à la ranger qui semblait pour le moins surexcitée, et un petit peu trop vindicative sur de pauvres innocents qui n’avaient absolument rien fait. Leur regard était mêlé d’incompréhension, et d’appréhension vis-à-vis de la suite des évènements…Qu’est-ce qu’elle leur réservait donc ?

Il ne fallait pas céder à la panique. Reprenons depuis le début…Elle est là, le doigt accusateur pointé sur lui, le regard à la fois déterminé et ambitieux. Au vu de ses termes, elle l’avait déjà jugé coupable. De quel délit ? Vol ? Certainement pas, le peu de choses qu’Akiyo avait sur lui était un peu de nourriture qu’il avait pris à ses parents avant le voyage, et il avait acheté ses pokéballs à la boutique de l’embarcadère (à prix « spécial touriste », trois fois plus cher que n’importe où ailleurs. Plus jamais.), en bon citoyen modèle…Kidnapping ? Jamais de la vie ! Irisviel et lui se connaissent depuis l’enfance, et sont toujours fourrés ensemble ! Braquage ? Non, là ça devient ridicule ! ….Décidément, Akiyo ne comprenait rien à sa situation…

Irisviel en revanche, était dénuée de parole mais pas d’intelligence. Elle avait su deviner que la ranger aux cheveux verts chercherait la moindre petite bête pour coffrer son dresseur qu’elle appréciait tant…Cependant, elle ne pouvait rien faire, et ça, elle l’avait compris. La seule chose qu’elle fit, était donc de baisser les mains dans un premier temps, puis d’avoir un petit mouvement de recul, pour venir se cacher derrière la jambe d’Akiyo. Il n’y avait rien d’autre à faire pour elle, après tout.

Les deux humains passèrent un certain temps à se regarder dans le blanc des yeux. On n’entendait autour que le vent qui faisait son chemin entre les brins d’herbes. Jusqu’à ce que la Ranger tire en premier. Elle tendit la main, sous le regard étonné du jeune homme. Qu’importait de toute façon, quand on est un touriste, on est directement en position de faiblesse face aux forces de l’ordre.


« Papiers d’identité, s’il vous plait. Ce Tarsal est votre compagnon de voyage ? »

Akiyo s’éxecuta. Il plongea la main dans son sac pour en sortir la carte de dresseur qu’il avait fait faire une trentaine de minutes auparavant. C’était une carte toute simple, sans prétention, avec simplement son nom, sa région d’origine, lui et sa Tarsal. En parlant d’elle, la question que la ranger aux cheveux verts lui avait posé à ce propos le rassurait un peu. Il n’était pas accusé d’un quelconque vol de pokémon. Pas pour l’instant, du moins. Il se mit à sourire, sans cacher son enthousiasme, et s’empressa alors de répondre.

« Voilà ma carte…Et oui ! Irisviel est mon compagnon de voyage. On se connait et on est ensemble depuis qu’on est tout petits ! D’ailleurs vous lui faites un peu peur je crois… »

Puis, il baissa son regard sur Tarsal. Ses traits se décomposèrent pour devenir plus tristes, et il fixa alors la jeune femme aux cheveux verdoyants.

« Ecoutez…On vient d’arriver, et notre seul but est de devenir les meilleurs de la région…Par des moyens loyaux ! On n’est pas venus semer le trouble…Et surtout…On ne veut pas être séparés… »

A ce stade là, il n’avait plus qu’à espérer que la Ranger fasse preuve de compréhension.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 6 Nov 2016 - 16:19

Premiers pas, premiers ennuis.
Sans attendre, le jeune homme s’exécuta et tendit sa carte à Estelle. Elle sentit son torse se bomber de fierté. Être écouté, se faire respecter, c’était vraiment quelque chose d’agréable à ses yeux. Elle analysa sa carte de dresseur de haut en bas, de gauche à droite. Les couleurs, la texture de la matière... Elle ne semblait pas falsifiée. Zut.

«Hm.» fit-elle en pinçant les lèvres pour se donner de la contenance, en attendant de trouver autre chose à dire.
Tout semblait en ordre chez ce garçon, à son grand damne. Aurait-elle pu se tromper à ce point ?

«Akiyo Harukaze, c’est bien ça ?» Elle douta de la prononciation exacte de son nom. Après tout, à région différente, accents différents. «Vous êtes originaires de Hoenn ? Un dresseur Pokémon...»

Ce n’est pas vraiment comme si elle attendait la confirmation des quelconques informations disponibles sur la carte par le dresseur. En fait, elle était plutôt en train d’examiner les différentes informations à voix haute. Toujours sur son épaule, Hedera surveillait les deux présumés coupables, à la fois curieux et méfiants envers ses inconnus. Estellise l’interrompit dans sa mission.

«Qu’est-ce que tu en penses, toi ?»

Nul ne pourrait dire si ces deux compères communiquaient vraiment, ou si Estelle se servait juste des bruits poussés par son Pokémon partenaire pour appuyer ses idées. Toujours est-il que celui-ci s’approcha de son oreille un instant avant de se laisser glisser le long de son bras,comme sur une rampe de lancement, pour atterrir agilement sur le sol. À peine ses pattes touchèrent-elles la terre ferme, le Vipélierre s’avança vers le Tarsal chromatique, s’immobilisant une fois ou deux dans sa route pourguetter avec méfiance le garçon aux cheveux bicolores. Si le Pokémon étranger avait été effectivement kidnappé et emmené ici de force, Hedera serait en mesure de le savoir et d’en informer son alliée.

En retrait, la Ranger ne perdait pas une miette de la scène qui se déroulait devant elle. Si le dresseur faisait le moindre geste dangereux à l’encontre de son cher Hedera, elle ne donnerait pas cher de sa peau. En attendant, elle lui rendit ses papiers. Elle n’avait rien à redire, tout était en ordre.

«Je suppose que vous venez pour la nouvelle ligue Pokémon de Capella?»

Elle allait semble-t-il devoir se faire une raison. Cet homme était peut-être aussi innocent qu’il en avait l’air, finalement. Mais avant de l’innocenter totalement, il allait falloir que le Vipélierre atteste de l’état de santé et l’état moral du petit Tarsal apeuré. En attendant, son visage semblait s'adoucir, lui qui était jusque là si renfrognée. De toute façon, son professionnalisme la poussera a admettre son erreur, mais sa rancune la forcera a garder un oeil sur ce dresseur trop blanc comme neige à son gout.

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Dim 6 Nov 2016 - 17:59

Au final, quand il lui eut donné sa carte, elle bomba le torse, fière. Alors elle était comme ça. Elle adorer donner des ordres, et dominer autrui…Sur le coup, Akiyo se sentait légèrement agacé de se sentir infériorisé de la sorte. C’était un peu de l’abus de pouvoir, dans le fond…Mais pour une raison ou une autre, il n’arrivait pas vraiment à lui en vouloir. Est-ce parce qu’elle faisait simplement son travail ? Ou bien que ça faisait juste partie intégrante du charme de la demoiselle ? Personne ne le saura jamais. Quoiqu’il en soit, elle était en train d’analyser sa carte sous toutes les coutures. Que croyait-elle, qu’elle était falsifiée ? Le bureau l’a donnée il y a à peine trente minutes…Difficile de faire plus authentique.

« Akiyo Harukaze, c’est bien ça ? Vous êtes originaire de Hoenn ? Un dresseur Pokémon… »

Ouf ! Au moins, elle n’était pas fourbe au point de citer de fausses informations… Bref. Akiyo ne répondit pas. Non pas par mépris, mais parce qu’il savait bien, à son regard porté sur la carte alors qu’elle énonçait toutes les informations qui y étaient consignées, que les mots de la ranger ne lui étaient hélas pas destinés. C’était presque comme s’il n’existait pas à ses yeux. Ce qui aurait probablement été le cas, d’ailleurs, s’il n’était pas actuellement traité comme un potentiel criminel à la forte présomption de culpabilité. D’un coup, elle se tourna vers son Pokémon. Un Vipelierre, aux couleurs qui s’accordaient fort bien à la chevelure de la belle qui le retenait.

« Qu’est-ce que tu en penses, toi ? »

Tout à coup, le Vipelierre descendit en se servant du bras de la ranger comme d’une rampe, et approcha Irisviel. Akiyo ne réagit pas, faisant confiance à son Pokémon. Il préférait garder son attention focalisée sur la dresseuse en face de lui. La Tarsal, quant à elle, fit signe au Vipelierre d’attendre une minute. Elle escalada alors la jambe de son dresseur pour plonger dans le sac et en ressortir avec une baie Oran en sautant le petit mètre qui la séparait du sol sans aucune hésitation. Elle scinda la baie en deux de ses petites mains, et en proposa la seconde moitié à Vipelierre, avec un petit sourire mignon et grâcieux.

La dresseuse du nouveau partenaire de la Tarsal, elle, n’en démordait pas avec ses questions et son air méfiant. Elle finit par lui rendre ses papiers, qu’il récupéra et remit dans son sac avec empressement. Cette carte était en effet quelque chose de précieux pour lui.


« Je suppose que vous venez pour la nouvelle ligue Pokémon de Capella. »

Enfin quelque chose qui ne l’enfonçait pas ! Akiyo remarqua par ailleurs que le visage de la demoiselle s’était adouci, ce qui eut pour effet de le faire rougir légèrement, et le faire bégayer…En effet, il la trouvait même plutôt jolie, quand elle n’était pas menaçante…

« O-oui…J’ai pour but de devenir le meilleur dresseur de la région ! Et pourquoi pas Maitre, un jour… »

Il baissa la tête pour voir ce que faisait son Tarsal. La vision du Pokémon qui proposait un morceau de baie au Vipelierre le fit sourire avec tendresse.

« En tout cas…nos pokémons ont l’air de bien s’entendre… »

Il était peut-être possible de dialoguer de manière non-hostile avec cette ranger, après tout.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Dim 6 Nov 2016 - 19:27

Premiers pas, premiers ennuis.
Si Estelle avait bien une faille dans son caractère intraitable, c’était son amour pour les Pokémons. La simple vue de son Vipélierre sympathisant avec la Tarsal du jeune dresseur d’Hoenn suffisait à adoucir ses mœurs. C’est donc d’un regard doux et protecteur qu’elle observa la dénommée Irisviel partager sa baie Oran avec Hedera. Ce dernier se retourna un instant vers la Ranger, comme pour lui rapporter par des mots silencieux les résultats de sa mission et lui faire comprendre que c’était l’heure de la pause, avant de s’emparer de la moitié du fruit de ses petites pattes agiles, gratifiant sa nouvelle amie d’un petit cri amical. Elle devait bien admettre que ce Tarsal chromatique semblait finalement faire confiance à son dresseur, vu l’aisance avec laquelle il s’était servi dans son sac quelques instants auparavant. Son instinct s’était bien joué d’elle, pour une fois. Mais bon, il vaut mieux être trop méfiant que pas assez. Elle déporta son regard quelques secondes sur ce fameux Akiyo, mal à l’aise. Devait-elle s’excuser ? Au final, elle n’avait fait que son devoir... De façon un peu trop poussée, peut-être, mais elle était comme ça.

« En tout cas…nos pokémons ont l’air de bien s’entendre… »

Estelle soupira. Le remords était vraiment quelque chose de désagréable.

«On dirait bien.» Elle sourit légèrement, les yeux de nouveau rivés sur leurs compagnons respectifs. «Hedera a plutôt du mal à se faire de nouveaux amis, il est assez méfiant... Je crois qu’il tient ça de moi.»

Inconsciemment, les doigts d’une de ses mains s’entremêlaient et se cognaient les uns contre les autres. Elle n’était pas très à l’aise dès qu’il s’agissait de tenir une vraie conversation avec un vrai être humain. Pour éviter de croiser son regard, et aussi pour se sentir réconforté par la proximité de son compagnon de toujours, Estellise préféra s’agenouiller, sans s’approcher pour autant, craignant d’effrayer ce Pokémon inconnu. Hedera, pendant ce temps-là, finissait d’inspecter le pelage de la Tarsal et l’invitait à jouer avec lui par de petits mouvements de queue et piaillements en tous genres. Le contact passait bien entre les deux petits monstres, ce qui n’arrangeait pas vraiment le malaise de la demoiselle, qui faisait de son mieux pour se concentrer sur les deux nouveaux amis et oublier ainsi qu’elle venait de passer pour une extrémiste maniaque de l’ordre et paranoïaque. Bonjour l’image qu’elle donnait de Capella...

Mais en même temps, si cette image de Ranger névrosée et caractérielle aider à repousser les hordes de nouveaux dresseurs et protéger la faune et la flore de sa région natale, alors elle voulait bien s’y résigner. Pour cette fois, elle ne pouvait en revanche pas éviter les excuses. Elle se releva donc après avoir passé une bonne minute au ras du sol, en silence, et chercha ses mots.

«On est un peu à cran, avec toutes ces nouvelles têtes qui débarquent. Depuis que la ligue est ouverte, de nombreux problèmes sont survenus. Les Pokémons sauvages sont nerveux, et certaines personnes mal attentionnées profitent de la foule pour réaliser leurs méfaits. T’avais l’air super stressé, au coeur de la foule. Du coup, je t’ai pris pour un de ces types qui exportent des Pokémons illégalement. Je me suis peut-être un peu emportée.»

Elle caressa la longue tresse des cheveux, signe évident de la gêne que cette révélation occasionnait, et détourna le regard en pinçant une nouvelle fois les lèvres en une moue contrariée. Elle se sentait un peu ridicule, et ça, elle n’y était pas habituée.

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Lun 7 Nov 2016 - 17:30

[ Musique d'Ambiance : https://www.youtube.com/watch?v=Q4L7i1uc1Rg - Moment de pause ]

Au final, la réponse du Vipelierre était de faire signifier à sa dresseur que c’était la pause, et de descendre prendre le morceau qu’Irisviel lui proposait. Visiblement, elle lui avait sauvé la vie, vu la sensation de malaise palpable ressentie par la ranger…Là elle devait bien l’admettre : Irisviel et Akiyo, c’est un duo inséparable. La demoiselle aux cheveux verts poussa alors un soupir, pour finalement répondre.

« On dirait bien. Hédera a plutôt du mal à se faire de nouveaux amis, il est assez méfiant…Je crois qu’il tient ça de moi. »

Méfiante, c’était le mot. Akiyo était à deux minutes de se faire coffrer, après tout, et sans raison en plus…S’il était vraiment méchant, il aurait ajouté le terme « hystérique » à la liste, mais il n’était pas comme ça. Pour tout dire, le jeune dresseur était même assez confus. Tout s’était passé très vite. Un peu plus fragile que ça encore, et il en aurait eu des sueurs froides. Son interlocutrice s’agenouilla pour observer les deux Pokémons. Akiyo la rejoint, mais préféra s’asseoir en tailleur. Il avait bien besoin de se poser deux minutes après cet incident…Et puis la compagnie de la jeune ranger n’était pas désagréable, loin de là…Il pourrait très bien s’en faire une bonne amie. Prochaine mission donc, la mettre à l’aise.

La petite Tarsal bleutée n’eut pas peur de la Ranger. Elle semblait bien intentionnée, et oui, le coup d’aller se cacher derrière Akiyo n’était qu’une comédie, pour mieux afficher son lien avec le dresseur, et ainsi le disculper. Peut-on vraiment faire plus complice ? La petite pokémon était en effet, en plus d’être sympathique, particulièrement intelligente et rusée. Celle-ci se tourna vers la ranger et semblait ravie, le manifestant par un petit « …Saaal ! » de joie. Ce qui fit sourire doucement Akiyo. Il allait prendre la parole, mais la jeune femme verdoyante prit les devants.


« On est un peu à cran, avec toutes ces nouvelles têtes qui débarquent. Depuis que la ligue est ouverte, de nombreux problèmes sont survenus. Les Pokémons sauvages sont nerveux, et certaines personnes mal attentionnées profitent de la foule pour réaliser leurs méfaits. T’avais l’air super stressé, au cœur de la foule. Du coup, je t’ai pris pour un de ces types qui exportent des Pokémons illégalement. Je me suis peut-être un peu emportée. »

Il se mit à rire doucement, et posa son regard vermillon sur son interlocutrice, son adorable sourire toujours sur les lèvres.

« Je peux comprendre, tu n'as pas besoin d'être aussi mal à l'aise…Mais non…Je veux dire, enfin…Irisviel et moi, nous nous connaissons depuis tout petits…On a fait énormément de choses ensemble…Et…Ca peut sembler bête comme ambition…Mais on compte devenir Maitre Pokémon ensemble… »

Il marqua un temps de pause, semblant réfléchir, avant de reprendre.

« Je suis un peu comme toi…J’aime énormément les pokémons, et je refuse qu’on leur fasse du mal…Maintenant que tout ce quiproquo est dissipé, on pourrait… »

Le jeune dresseur se mit à rougir légèrement de honte, de peur de sembler niais. Il prit une grande inspiration, avant de finir sa phrase.

« …Devenir amis, peut-être… ? Je veux dire, enfin, euh…Tu n’as pas l’air méchante en réalité, alors…Voilà…Je me disais juste, enfin voilà… »

Son regard commençait à fuir celui de la ranger, sous le coup de la honte. Ça, c’était un acte de bravoure. Cependant, tout un tas de scénarios catastrophes se formaient dans sa tête, lui faisant craindre la réaction de la demoiselle à ses côtés.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Mar 8 Nov 2016 - 18:00

Premiers pas, premiers ennuis.
«Devenir Maître Pokémon ensemble»

Même si ce rêve était contre les principes de la Ranger, elle trouva touchant ce lien qui unissait le jeune voyageur et sa Tarsal, ainsi que l’ambition commune qu’ils partageaient. Elle s’était lourdement trompé sur son compte. Peut-être restait-il alors de bons dresseurs, qui vivent vraiment en harmonie avec leurs Pokémons. Peut-être que la beauté sauvage de Capella ne sera pas tant détruite par les passages d’humains insouciants. C’était un peu son rêve, à elle.

«...On pourrait devenir amis, peut-être...»

Ces quelques mots parmi ceux que déblatérait le jeune garçon qui affrontait depuis peu sa timidité pour instaurer une sorte de communication avec la résidente de Capella coupa court aux pensées qui se bousculaient dans sa tête. Elle le dévisagea, les yeux ronds et exorbités. Elle devait même avoir l'air assez effrayante, sous ce jour là, avec sa frange tombant au dessus de ses prunelles et le contre-jour qui assombrissait un bon tiers de son visage, sous un tel angle. À croire qu’elle avait vu un fantôme.

«...Tu n’as pas l’air méchante en réalité...»

Quoi, quoi, quoi ? Parce que jusque-là il l’avait trouvé méchante ? Alors qu’elle n’avait fait que son devoir ?
Bon, certes, elle l’avait limite agressé et si elle avait pu, elle lui aurait passé les menottes aux poignets avant même de lu avoir dit bonjour mais elle s’était excusé -plus ou moins. Ça suffisait non ? De là à passer pour un monstre... Mais bon, ce détail resta superflu -qu'il remercie sa bonne étoile- à coté de la demande du jeune homme. Pour elle, ça lui faisait presque le même chamboulement qu’une hypothétique demande en mariage. Et ça la rendait tout aussi gênée, si bien qu’elle ne put empêcher ses joues de prendre une teinte rosée. Refusant de passer pour une fille timide et embarrassée dès qu’on parlait de sentiments ou d’amitié, elle se releva vivement, et tourna la tête dans la direction opposée.

«Tu n'as pas entendu un bruit bizarre ?»

Était-elle bonne comédienne ? Elle n’en savait trop rien. Peut-être avait-il déjà compris qu’elle était une véritable asociale, rustre et sans amis. Une fille chelou, quoi. Il n’empeche qu’au mauvais pressentiment commençait à l’envahir, sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi. Était-elle en train de se convaincre d’avoir entendu quelque chose pour ne pas affronter la dure réalité ? À moins que, cette fois-ci, son instinct ne la trompait pas.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Mar 8 Nov 2016 - 19:51

[Musique d'Ambiance : https://www.youtube.com/watch?v=x_qjs_mF51I - Face aux Crimes]

A sa demande d’amitié, la réponse était bien étrange…Elle le dévisageait avec deux gros yeux ronds comme des soucoupes. Avait-il dit quelque chose de mal ? Pourtant sa demande n’avait rien d’hostile…Difficile de comprendre. On aurait dit qu’elle avait vu un fantôme. Akiyo se regardait un peu. Il semblait bien vivant, et propre sur lui…Donc impossible de savoir l’origine d’une telle réaction…

Celle-ci semblait indignée quand le jeune dresseur bicolore lui dit qu’elle n’était pas méchante. Elle ne l’était pas ! Pour une femme qui avait failli le faire croupir en prison sans raison tout à fait valable…Akiyo remonta le regard sur elle, alors que les pokémons jouaient ensemble. Au final, ce n’était pas un refus. Mais pas une acceptation quand même. Celle-ci semblait tout simplement chamboulée, les joues roses. Sa demande avait l’air de la faire surchauffer de l’intérieur…Eh bien, on verra plus tard pour l’amitié. Voilà ce que sa réaction des plus atypiques laissait à supposer. Sauf que d’un coup, la contemplation de la demoiselle chamboulée fut terminée. Celle-ci se releva d’un coup et demanda au dresseur :

« Tu n’as pas entendu un bruit bizarre ? »

Celui-ci ne répondit pas immédiatement, et tendit l’oreille. Il semblait que deux personnes chahutaient non-loin de l’endroit, derrière un bâtiment à l’abri des regards. Akiyo se releva, et fit signe à la ranger de le suivre. Celui-ci prit Tarsal sur son épaule, et le duo se dirigea discrètement vers l’endroit en question. Celui-ci longea le batiment, et fit face à une scène terrifiante. Un homme, habillé en noir, était en train de frapper une femme qui se débattait, allongée sur le sol. Celui-ci semblait essayer de la déshabiller, grognant des « laisse-toi faire », et nombre d’insultes à son égard, tandis que la femme essayait vainement de le frapper et de se débattre en pleurant. Akiyo, bien caché, serra des dents. Lui qui était d’habitude apeuré et souvent discret, ne pouvait pas supporter une telle vision. Il sortit donc de sa cachette en hurlant.

« Arrêtez ça tout de suite !! »

L’homme se retourna, étonné en voyant le gamin jouer les héros. Il se releva, et se mit à ricaner. Il fit signe à la femme de dégager comme s’il en avait terminé avec elle. Le bandit observa le jeune homme. Son regard s’attarda sur la petite Tarsal.

« Pas mal le Pokémon gamin. Chromatique en plus…Il va me rapporter un sacré pactole au marché noir. »

Le malfaiteur sortit une pokéball et la lança. Son pokémon était un Moufouette, semblant aussi hargneux que son maître.

« Je...je ne me laisserai pas faire... »

C’était la seule réponse d’Akiyo. Irisviel sauta de l’épaule de son Maître, pour faire face au Moufouette. Le garçon tremblait de tous ses membres, tout sauf confiant. Il n'avait jamais combattu, et son tout premier combat était des plus dangereux...Qu’allait faire la ranger ?



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Mer 9 Nov 2016 - 18:03

Premiers pas, premiers ennuis.
Akiyo tomba dans le subterfuge de la Ranger. Ouf, le projet de faire copains-copains était donc reporté à plus tard. Pourtant, Estellise ne se sentait pas plus soulagée. Au contraire même, une certaine crainte grandissait peu à peu en elle, et plus encore en voyant que son hallucination n’en était peut-être pas une, et que le bruit suspect pouvait mener à un vrai problème, bien existant lui. Le jeune homme aux cheveux bicolores prit les devants et fit signe à la demoiselle de le suivre. Et, bien que ça la gênait d’obéir à sa demande, elle le fit, laissant de côté son tempérament de dominatrice car il fallait qu’elle sache, qu’elle trouve l’origine de ce bruit. Et ça importait peu alors qu’elle soit placée devant ou derrière lui.

Ils arpentèrent les différentes rues du village pendant quelques minutes, jusqu’à ce que l’une d’elles débouche finalement vers de vieux entrepôts ré-aménagés depuis peu en logement de fortune. Elle ne se souvenait plus du nom du propriétaire de ces bâtiments, mais de ce qu’elle en avait entendu, c’était un homme d'affaires pourri jusqu’à la moelle qui profite de la situation précaire des dresseurs qui débarquent à Bourg-Prélude pour leur louer des appartements à la limite de l’insalubre et vous pompe toutes vos économies. Une crapule donc, mais du genre «inatteignable» pour le commun des mortels.
Et puis de toute façon, ce n’était pas dans son domaine, les arnaques immobilières. Si quelqu’un veut se plaindre parce qu’il est assez idiot pour louer un truc pareil, qu’il aille parler à la police. Les rangers n’ont pas à se mêler de tout ça.

Bref, un peu plus loin d’eux, un homme et une femme se chamaillaient. Ou plutôt, un homme agressait une femme qui se débattait tant bien que mal pour sa pauvre vie. Devant pareille scène, Estelle déchanta. Que devait-elle faire ? Elle tourna vivement la tête de gauche à droite : personne. Ils étaient seuls. Eux deux, ce type et cette future traumatisée à vie. Dans sa poitrine, elle entendait son coeur tambouriner, effrayé par la violence de ce monstre, touché par l’appel au secours de cette innocente. Mais ce n’était pas un Pokémon.
Avait-elle vraiment le droit d’agir ? Il ne parlait pas de ce genre d’affaires dans les manuels qu’elle avait lu. N’allait-on pas lui reprocher d’avoir agi à la va-vite ? Ou de ne pas avoir agi du tout.
Les yeux ancrés sur cette altercation brutale, Estellise tendit une main à l'endroit où était supposée se trouver l'épaule d'Akiyo. Elle espérait pouvoir attirer son attention un instant, pour que sa phrase ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd.

«On devrait aller chercher la Polic...»

Vide. Alors qu’elle aurait dû empoigner le bras du jeune dresseur, Estelle ne sentit que le néant entre ses doigts. Elle décrocha alors son regard de l’agresseur pour chercher des yeux son «presque ami» et remarqua que celui-ci fonçait s’interposer. Il avait osé agir, là où elle n’était resté qu’une statue. Réalisant qu’elle se montrait moins courageuse qu’un étranger, elle suivit ses pas et tenta de le rattraper. Quand elle le rejoint, les deux hommes étaient déjà en pleine conversation. Enfin, disons plutôt qu’ils avaient passé le seuils des salutations polies. D’un geste, l’inconnu dégaina une Pokéball et en fit sortir un Moufouette passablement agacé. Sa longue queue touffue balançait de gauche à droite, et on pouvait lire dans ses yeux la même haine envers le Monde entier que dans les yeux de son maître. Estellise compara un instant la posture des deux dresseurs. l’ennemi semblait bien plus confiant que notre jeune garçon d’Hoenn. La belle aux cheveux verts grimaça. Que devait-elle faire ? Le Tarsal se plaça entre son maître et le Pokémon adverse, prêt à en découdre. À ses pieds, Hedera trépignait. Il n’attendait qu’un ordre de sa partenaire pour agir. Mais devait-elle vraiment agir ? Ce type en face la dégoûtait, mais il ne semblait pas particulièrement expérimenté en matière de combat Pokémons pour autant.
Estelle ferma ses yeux et soupira. Sa décision était prise. D’un pas vif mais assuré, elle se plaça au cotés du garçon aux yeux vermillons, déterminée.

«Hedera, montrons lui ce que l'on sait faire !»

Elle tourna la tête vers son le Vipélierre, puis vers son nouveau partenaire de combat improvisé et leur sourit franchement. Ce genre de sourire qui vous redonne confiance en vous.

«Tu peux le faire ! Remettons-le à sa place, ce connard.»

Devant cette scène, le malotru ricana et expédia une seconde pokéball. Il en sortit un Chaglam, qui semblait trépigner à l'idée de se défouler les pattes sur d'innocentes victimes. Qu'allait faire notre jeune ami voyageur ? Estelle avait espérer que son entrée dans l'arène fasse fuir l'ennemi mais celui-ci semblait être borné, en plus d'être ignoble.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Ven 11 Nov 2016 - 2:51

Un Moufouette, une Tarsal, et deux dresseurs prêts à en découdre. A la périphérie de la petite bourgade de Bourg-Prélude, près d’entrepots portuaires abandonnés, l’affrontement semblait inévitable. Petit hic ceci dit…Alors que l’ennemi en face d’Akiyo semblait bel et bien déterminé, prêt à dégommer le jeune dresseur, et voler son pokémon, avec une haine palpable dans le regard, le neophyte, lui, était alors à son tout premier combat. Un premier combat qu’il sentait très mal. Il aurait aimé, pour tout dire, que ça se passe dans de meilleures conditions, contre un dresseur sympathique…Mais non. Ce premier combat avait pour but de sauver son honneur, sa peau, celle d’Estellise, et d’une innocente victime sur lequel le salopard en face de lui avait déjà posé les griffes.

Alors qu’il tremblait de partout, comme si son corps était pris de spasmes lui disant de fuir à toutes jambes, le Vipelierre d’une certaine personne sauta aux côtés d’Irisviel, qui elle-même fut aussi surprise que son maître. C’était au tour de la demoiselle aux cheveux verts de faire irruption par la suite, plus confiante que le jeune dresseur, comme pouvait le démontrer son sourire.


« Tu peux le faire ! Remettons-le à sa place, ce connard. »

A la vue du magnifique sourire de la jeune ranger, Akiyo fut d’abord surpris. C’était ce genre de sourire qui, même quand on est au plus bas, vous faisait remonter direct au sommet, et vous donnait envie de déplacer des montagnes. Il se mit à rire doucement. Ce genre de rire nerveux, qui lui rappelait à quel point il était stupide de douter de ses compétences, et de son lien avec son Pokémon. Il était inconcevable qu’ils puissent perdre face à un malotru de la sorte. Son regard se posa sur Estellise, plus déterminé et souriant que jamais.

« Tu as raison…On va le vaincre à plate couture ! »

Le criminel intervint alors. Il semblait excédé.

« Vous enflammez pas, bande de merdeux !! »

Le salopard fouilla alors dans sa poche pour sortir une seconde pokéball, qu’il lança. Un Chaglam en sortit alors, pour se poser auprès du Moufouette déjà présent. Le nouveau pokémon avait le regard aussi haineux que son comparse. Après quelques temps passés à se regarder dans les yeux, le bandit fit alors le premier pas.

« Moufouette, Combo-Griffe !
- Irisviel, esquive !! »

Le Moufouette se jeta sur la Tarsal, mais l’ordre aussitôt donné par Akiyo lui permit de voir l’attaque venir, et d’esquiver sous le regard médusé du dresseur ennemi. La Tarsal, telle une petite danseuse, esquiva de justesse tous les coups de patte du pokémon adverse, le laissant ainsi s’épuiser bêtement.

« Maintenant ! Choc Mental !! »

Irisviel se concentra quelques secondes, et alors que Moufouette allait tenter un nouvel assaut, celui-ci se fit brutalement projeter en arrière par le choc mental. Celui-ci, peinant à se relever sous l’ampleur du coup qu’il semblait avoir pris de plein fouet, retourna du côté de son dresseur. Akiyo ne prononça pas un mot. Pas une seule provocation, pas un seul taillage de bout de gras à ce moment. Le jeune dresseur semblait très concentré sur le combat, c’était alors à la belle ranger d’agir.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Ven 11 Nov 2016 - 10:30

Premiers pas, premiers ennuis.
Sous son sourire confiant, Estelle frémissait. Elle n’avait pas pour habitude de faire combattre les Pokémons, mais plutôt de les aider. Ce changement dans ses habitudes faisait-il d’elle une mauvaise ranger ? Elle qui devait protéger les autres, elle se retrouve à les affronter. Et Hedera ? Voulait-il vraiment combattre ? Elle se mordit brièvement la lèvre inférieure, sous l’effet du doute qui s’installait en elle. Devant elle, son Vipélierre se tenait en position de combat, déterminé. Il ne lança qu’un coup d’oeil nerveux à sa partenaire avant de se reconcentrer sur sa cible : un Chaglam au pelage hérissé de colère. Estelle se ressaisit, elle devait le faire.

À côté d’elle, le combat débuta. Le Moufouette ennemi ouvrit la marche, tentant d’asséner plusieurs coups de sa patte griffue à la Tarsal qui les évita tous, slalomant entre les attaques avec une grâce et une aisance déconcertante. C’était assez beau à voir, il fallait l’admettre. Une fois sa danse terminée, elle suivit la demande de son dresseur et contre-attaqua. L’ennemi fut brutalement projeté au sol, sur le dos. Il mit bien quelques secondes à se relever, et vacilla maladroitement jusqu’aux pattes de son maître.
Elle souffla, ça allait être à elle.

De son côté, le Chaglam profita de la diversion que faisait son allié pour lancer son attaque Bluff.
Estelle vit le coup partir mais n’eut pas le temps de réagir. Hedera para grossièrement le coup à l’aide de ces petites pattes, et son corps robuste l’aida à encaisser le coup sans trop déchanter. Mais pourtant, il grimaça tout de même en ressentant la douleur de ce premier coup. Il n’y était pas vraiment habitué, mais cela renforça sa détermination.

«Hedera ! Fouet-Lianes, maintenant !»

Suivant la proposition de la Ranger, le Vipélierre fit sortir deux petites lianes de sa nuque et s’en servit pour fouetter férocement le Chaglam, qui n’eut pas la présence d’esprit d’éviter. Celui-ci se plaqua ventre à terre, sous l'effet du choc, avant de retourner auprès de son équipe. C’était un coup critique dont l’ennemi aura du mal à se remettre. Estelle sourit. Hedera était un Pokémon courageux et fort. Elle espérait juste que le coup qu'il s'était pris ne lui laisserait pas trop de séquelles..
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Ven 11 Nov 2016 - 21:31

Akiyo était plutôt fier du premier coup qu’il avait porté au Moufouette. C’était ensuite à Estellise d’entrer dans le combat. Le jeune dresseur espérait secrètement qu’elle allait s’en sortir contre Chaglam, l’autre pokémon lui causant déjà assez de problèmes comme ça. De l’autre côté, le Vipelierre n’eut pas l’avantage de Tarsal. Le Chaglam ennemi s’était déjà jeté sur lui, prêt à en découdre. Par chance, le petit monstre vert parvint à parer le coup brutal, et à riposter d’un Fouet-Lianes, qui avait fini ventre à terre, avant de retourner auprès de son équipe.

En réponse au joli coup du duo voisin, Akiyo sourit joyeusement à Estellise. Cependant, il avait oublié qu’ils avaient affaire à un malfaiteur, et cet instant d’innatention et de réjouissance allait couter cher au dresseur bicoloré. En effet, un couinement du douleur de sa Tarsal le ramena à la réalité. Le Moufouette l’avait chargée alors que son dresseur était distrait. Celui-ci tourna le regard, quelque peu désemparé.


« Non ! Irisviel relève-toi, je t’en supplie… ! »

Celle-ci se releva alors, assez difficilement, mais souriant à son dresseur. Le Moufouette reprit ses assauts, qu’Irisviel esquiva avec grâce. Un sourire illumina le visage d’Akiyo, qui reprit du visage de la bête. Il se disait qu’au final, sa partenaire blanche et bleue était plus robuste qu’il n’y pensait, et qu’il devait lui faire davantage confiance. Il tendit le poing en avant, criant à son pokémon, d’une voix portante et pleine de détermination.

« Ok Tarsal ! On le défonce et on aide la ranger !! Choc Mental !! »

La Tarsal sourit doucement à son dresseur, puis se retourna vers le Moufouette. Son dresseur ordonna à son pokémon malfaisant d’attaquer, ce qu’il fit, en chargeant à toute vitesse la petite Pokémon. Cependant, aux trois-quarts de sa course, celui-ci fut stoppé, et d’un mouvement de patte d’Irisviel, le Moufouette finit plaqué au sol, hors d’état de combattre.

« Non… ! Bande de salauds, vous avez fait quoi à mon Pokémon ! »

Akiyo était révolté, il répondit au tac-au-tac :

« Et toi ? Tu as fait quoi à cette femme ?
- Je l’ai violée. Ca te pose un problème ? »

Il était de plus en plus énervé.

« Combien de femmes as-tu violé avant elles ?!
- Je ne sais pas. Combien de tranches de pain as-tu mangé dans ta vie ?
»

Le malfaiteur en face ricanait de sa punchline, en toisant Akiyo d’un regard moqueur. Celui-ci serrait les poings de rage. Jamais il n’avait pu imaginer qu’un être aussi malfaisant existait sur cette région, qui était pour lui la région de l’aventure. Il se tourna vers la Ranger. Celle-ci pouvait sentir la colère et la détermination dans le regard du jeune homme.


« Je vais t’aider à le finir, si tu veux bien. Ensuite, ce sera un plaisir de te voir le mettre sous les verrous… »

Il se retourna vers Irisviel, qui était prête à en découdre avec l’homme autant que son Maitre.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Ven 11 Nov 2016 - 22:15

Premiers pas, premiers ennuis.
Leur adversaire n’avait aucun principe. Il profita d’un écart d’attention de la part d’Akiyo pour ordonner une nouvelle attaque à son Moufouette. Ce dernier fonça donc tête baissée vers la Tarsal et la propulsa en arrière. Heureusement, elle fut capable de se relever, sous les encouragements de son dresseur. Estelle regardait avec inquiétude la belle Irisviel tituber pour reprendre ses appuis, mais ne quitta pas son propre combat du regard pour autant. Ils ne se feront pas avoir deux fois.
Chaque mot qui sortait de la bouche de ce monstre faisait frissonner Estellise. Quel genre d’être humain pouvait être si profondément malfaisant. La Ranger sentit ses poings se serrer et ses jointures craquées. C’était sûr, le combat n’opposera pas que des Pokémons, cette fois-ci, et la jointure de ses phalanges laisseront une marque qu’elle esperera indélébile sur son visage d’enfoiré.
Reprenant son calme, elle remarque que le Chaglam préparait une nouvelle attaque. Elle ricana, d’un rire malsain. Elle allait l’écraser. Alors qu’Akiyo tentait de maintenir la communication avec ce sale type, Estelle aurait préféré devenir sourde plutôt que d’entendre ses horreurs et son arrogance.

«Hedera ! attaque Charge !»

Hedera frotta sa patte arrière sur le sol, faisant voler un peu de poussière par la même occasion, avant de foncer tête baissée sur son adversaire avec une rage que sa partenaire avait dû lui transmettre sans le vouloir. D’un coup d’épaule bien placé, il envoya valdinguer le chaglam qui fit un roulé-boulé sur le sol. Un léger soupir sortit de ses babines avant que la bête ne s’évanouisse, incapable de poursuivre le combat. En un bond, le Vipélierre revint devant sa maîtresse et dévisagea le maître des Pokémons K. Ô de son air le plus féroce.
Hedera avait gagné son combat, et bien qu’Estellise se sentît fière pour son Pokémon, elle n’arrivait pas à se réjouir de tout ça pour le moment.

«Je vais te faire regretter tes paroles.»

Tout en le menaçant, elle s’avança vers lui, faisant craquer les os des doigts de sa main droite à l’aide de son pouce. Un tic qu’elle avait lorsqu’elle commençait à trop s’énerver. Hedera regarda la Ranger le dépassait tandis que l’homme répondait en riant.

«Ah ouais ? Et qu’est-ce qu'une fille comme toi pourrait bien me faire, à part lécher mes-»

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que le pied de la demoiselle fut propulsé à grande vitesse vers son entre-jambe.

l’homme, coupé net dans ses propos, eut une demi-seconde d’absence avant de s’écrouler par terre, aussi K. Ô que c’est Pokémon. Pendant cette demi-seconde, Estelle put apercevoir des larmes perler au bord de ses yeux. À croire que les monstres aussi peuvent pleurer.
Elle le regarda gisant ainsi à terre et lui piétina le visage, du même pied.

«Et je t’interdis de regarder sous ma jupe, connard !»


Elle lui écrasa la face ainsi un instant, appuyant plus son talon à chaque fois qu’une des phrases qu’il avait dit plus tôt lui revenait en tête. L’homme, paralysé par la douleur du premier coup mais encore conscient, gardait les yeux fermés et n’osait plus broncher.
Estellise se tourna vers Akiyo, attendant de voir ce qu’il allait faire. En tant que jeune Ranger, elle n’était pas sure d’avoir le droit d’arrêter un homme. En revanche, elle savait qu’une troupe des forces de l’ordre allait bientôt passer pour faire sa ronde. Akiyo allait-il lui aussi passer ses nerfs sur l’individu ou fera-t-il preuve de plus de calme ? Elle n’en savait rien, mais voir ce mec embrasser le bitume l’apaisait.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Ven 11 Nov 2016 - 23:41

Le malfaiteur en face de lui allait regretter amèrement ses paroles. Très amèrement. Une Ranger enragée ordonna à son pokémon de charger, ce qu’il fit. Cette charge mit KO le Chaglam adverse. Et ça n’allait, visiblement, pas s’arrêter là. Elle s’avança vers le malfaiteur démuni, faisant craquer ses doigts dans un bruit sinistre.

« Je vais te faire regretter tes paroles. »

Akiyo restait spectateur de tout ça, prenant sa petite Tarsal dans ses bras, tandis qu’il regardait la scène qui se déroulait sous ses yeux. L’ennemi tenta d’insulter la demoiselle aux cheveux verts, qui lui répondit avec un coup de pied dans les parties sensibles. Le jeune dresseur, qui avait tout vu, se tenait le paquet en grinçant des dents, par empathie pour le pauvre criminel. Il avait beau être mauvais, ça restait un homme…Par la suite, elle lui piétina le visage à grands coups de pied.

« Et je t’interdis de regarder sous ma jupe, connard ! »

Rien que de penser à ce qui pouvait se trouver sous la jupe de la ranger donna une teinte pivoine au visage du jeune dresseur. Irisviel avait très bien compris les pensées de son maître, et poussa un « Saal ! » de mécontentement, avant de croiser ses petits bras. En quelques instants, elle venait de lui rappeler qu’elle aussi, était une fille, et elle ne semblait pas aimer les dresseurs pervers. Le dresseur bicolore secoua la tête, et caressa d’une main la petite coupe bleue de son pokémon en souriant. Celle-ci apaisa alors sa bouderie.


La demoiselle en furie s’arrêta de frapper le dresseur malhonnête, et se tourna vers Akiyo, qui eut un frisson désagréable. Celui-ci réfléchit un instant, et s’approcha alors du combat, qui avait plutôt ressemblé à un massacre à sens unique. Il prit alors une vue d’ensemble avant de savoir quoi faire, et finalement, il sut. Akiyo n’allait pas frapper l’homme, même si celui-ci avait dit et commis des atrocités. Il comprit également qu’Estellise n’avait pas le pouvoir de l’arrêter. En revanche, elle avait besoin de lui. Elle était encore furieuse.

Akiyo ferma les yeux et la prit dans ses bras, au risque de se faire cogner méchamment à son tour. Il posa une main entre les omoplates de la demoiselle, et l’autre sur la tête. Pour tout dire, il n’avait pas vraiment réfléchi en faisant ça. C’était presque un réflexe d’essayer de calmer pacifiquement sa partenaire.


« Là…C’est bon. Il a eu son compte… »

Il se recula légèrement, regardant la ranger avec un sourire tendre, qui apaiserait l’homme le plus furieux au monde. Akiyo inspirait la bonté et la gentillesse malgré son manque de confiance en lui des plus flagrants.

« Même s’il relève, on peut, et surtout tu, peux le calmer…On peut attendre tout simplement la police et amener nos pokémons au centre ensuite…Qu’en penses-tu ? »

Il se grattait la joue, un peu gêné, attendant la réponse de sa nouvelle partenaire.



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Sam 12 Nov 2016 - 0:32

Premiers pas, premiers ennuis.
Remarquant qu'elle avait posé son regard sur lui, le jeune dresseur aux cheveux verts et rouges comprit qu'il devait agir et vint à sa rencontre. Estellise l'observa, un pied toujours sur la joue de son adversaire, et attendit de voir sa réaction. Elle avait tout envisagé : crachats, piétinement en duo, ils auraient pu danser une valse ou un tango sur son dos ! Mais au lieu de ça, il la regarda d'un air serein avant de fermer ses yeux et l'enlaça.
Ça, elle ne l'avait pas envisagé.
Surprise et déconcertée, Estelle eut un bref mouvement de recul devant ce geste inhabituel mais l'étreinte du garçon l'empêcha de s'enfuir. Prise au piège, elle finit par se laisser faire et posa doucement son front sur son épaule. Elle était juste au bon niveau.
Lentement, elle sentit ses nerfs se calmer et sa colère s'apaiser. C'était confortable. Elle oublia un instant le combat, l'homme qu'elle venait d'écraser, toute cette histoire et ne se concentra plus que sur la douce chaleur humaine qui émanait de leur câlin.

« Là… C’est bon. Il a eu son compte… »

Il finit par la relâcher, lui accordant alors un sourire tendre, rassurant. Estelle le dévisagea un instant, comme pour s'assurer que ce qui venait de se passer était réel avant de sentir ses joues rosir face à cette proximité et cette complicité soudaine. Et dire qu'un peu plus tôt, elle l'accusait de kidnapping de Pokémon ...

« Même s’il relève, on peut, et surtout tu, peux le calmer… On peut attendre tout simplement la police et amener nos pokémon au centre ensuite… Qu’en penses-tu ? »

Il disait vrai, et cette accolade n'avait eu autant d'effets sur elle qu'une tisane sur une grand-mère. Elle se sentait sereine, elle aussi. Son regard se déporta alors sur Hedera qui, après avoir poussé un petit "... Viii..." interrogatif, se précipita vers la Ranger et l'escalada pour s'installer dans ses bras à son tour. Devant sa bouille adorable, et celle du Tarsal et de son maître en arrière-plan, Estellise perdit définitivement sa mauvaise humeur.

«Tu as raison...»

La jeune femme lui rendit son sourire, calmé, mais se retourna une dernière fois vers l'être qui rampait à ses pieds.

«Tu bouges, j'te tue.» le menaça-t-elle d'un air sévère.

De toute façon, elle entendait déjà la troupe de policier au loin arriver en discutant, ne se doutant pas de ce qui venait de se passer. Elle se retourna donc pour les accueillir et leur expliquer la situation. Elle prépara également ses papiers de Ranger qualifiée et déposa le Vipélierre sur son épaule afin d'avoir les mains libres s'il fallait saluer quelqu'un ou maintenir le méchant de cette histoire pour qu'il ne s'enfuit pas. Dans sa tête, plusieurs formules pour expliquer la situation tournaient, se retournaient, se mélangeaient et se dissociaient. Arrivera-t-elle à tout expliquer clairement ? Elle n'en savait rien. Elle jeta alors un nouveau coup d'oeil à Akiyo. Peut-être allait-il pouvoir prendre les choses en mains... En tout cas, un homme et une femme en uniforme arrivaient vers eux à grands pas.

avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 135
Points : 312
Age : 22
Métier : Dresseur ultra stylé

Sam 12 Nov 2016 - 1:16

La réaction au câlin et au sourire d’Akiyo était de rosir légèrement. Il comprenait cette réaction, étant donné qu’il eut la même. Sans le remarquer, les joues du jeune dresseur s’étaient légèrement empourprées. Mais qu’importe, elle avait perdu sa bonne humeur, et le montra en rendant le sourire de son partenaire qui l’avait enlacée il y a deux minutes. On peut le dire, mission accomplie. Le visage du jeune homme s’empourprait d’ailleurs davantage face à ce charmant sourire. Toutefois, elle reprit son air sévère face au malfaiteur encore à ses pieds.

« Tu bouges, j’te tue. »

Bon…Elle ne rigolait pas. Une chose était sure avec elle, il ne fallait pas l’énerver. Et même si ils avaient une certaine complicité à présent, ce n’était même pas sûr qu’Akiyo soit privilégié. Le jeune homme se sentait à la fois très chanceux, mais aussi très malchanceux de connaître la demoiselle, au final. Mais il n’avait pas le temps de tergiverser. Les forces de l’ordre étaient déjà arrivées, et la jeune ranger les accueillit.

Akiyo ne prononça pas le moindre mot dans un premier temps, de peur d’être à nouveau, à tort, considéré comme un coupable. D’une agression, ou tout autre délit du genre. C’était bien arrivé une fois après tout, alors pourquoi pas deux ? Mais tout ce qu’il vit, c’était une jeune femme, devant deux policiers, en train de se creuser les méninges pour essayer de faire une déposition correcte. Le dresseur sut qu’elle n’y arrivait pas, quand celle-ci lui jeta un coup d’œil en détresse. Il se mit alors à réfléchir directement. Après tout ce qu’il avait fait pour lui faire bonne impression, pour paraitre pour quelqu’un de courageux et fiable, il n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Vint alors tout un rembobinage des dernières minutes dans sa tête. Le coup dans le service trois-pièces, la défaite de Chaglam et Moufouette, le combat…Il était prêt. Akiyo ouvrit alors la bouche, et commença ainsi sa déposition.

« Alors…On discutait avec la ranger ici présente, vu que je suis…Son correspondant, voilà. Et, on a entendu un bruit étrange. On est alors tombés sur ce malfaiteur, prêt à violer une innocente. En faisant irruption, on lui a permis de se poser. Par la suite, il a cherché à nous combattre, on l’a vaincu, et la ranger ici présente l’a neutralisé. »

Aucune faille, un résumé clair, net, et concis. Akiyo avait volontairement occulté l’accusation à tort à son encontre, afin de ne pas créer d’ennuis à sa nouvelle amie. Il tourna alors son regard vers elle.

« Je n’ai rien oublié, très chère… ? »

Il bloqua un moment. Il était vrai qu’il avait beau avoir vécu beaucoup de choses en peu de temps avec la Ranger, il ne connaissait absolument pas son nom…



Shiny Hunter Card:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 129
Points : 648
Métier : Ranger

Sam 12 Nov 2016 - 10:06

Premiers pas, premiers ennuis.
La Police s’impatientait. Estelle devait-elle parler de la façon dont elle avait soupçonné Akiyo ? De la façon dont elle avait balafré ce type alors qu’elle aurait dû rester professionnelle ? Qu’elle avait jugé mieux d’affronter cet homme que d’aller chercher des renforts . Plein de doutes s’immisçaient en elle. Voyant son désarroi, Akiyo prit la parole.

« Alors… On discutait avec la ranger ici présente, vu que je suis… Son correspondant, voilà. Et, on a entendu un bruit étrange. On est alors tombés sur ce malfaiteur, prêt à violer une innocente. En faisant irruption, on lui a permis de se poser. Par la suite, il a cherché à nous combattre, on l’a vaincu, et la ranger ici présente l’a neutralisé. »


Estellise le remercia silencieusement. Avec son récit clair et simple, il lui avait certainement évité un paquet d’ennuis. Après tout, qu’auraient-ils dit en apprenant que la Ranger avait jugé un innocent à la va-vite, l’avait pourchassé et finalement presque arrêté ?

Elle tiqua à l’entente du «très chère...», peu habituée à cette formule de politesse. Néanmoins, elle réalisa que c’était à son tour de parler, pour confirmer la version du dresseur.
«C’est un récidiviste.» renchérit-elle. «Il nous a avoué avoir déjà... agressé plusieurs autres victimes, dont nous ne connaissons pas les noms. Quand nous sommes arrivés, la jeune femme a pris la fuite, et est partie dans cette direction.»

Elle indiqua la prochaine intersection de la rue pour appuyer ses dires. La Ranger se doutait que les forces de l’ordre allaient tenter de la retrouver pour la questionner et peut-être aussi la réconforter, mais pour être franche elle ne se souvenait plus tellement de son apparence. Les deux policiers s’échangèrent un regard entendu et acquiescèrent avant de reprendre la parole.

«Bien. Vous avez fait du bon travail, tous les deux. On va s’occuper de lui, maintenant. Vous n’avez plus rien à craindre.»

À craindre ? Estelle arqua un sourcil mais garda le silence. Pas la peine de s’attirer plus d’ennuis. Elle sourit donc poliment, et laissa les gardiens de la paix s’approcher de la victime.

«Eh, pourquoi est-ce qu’il est amoché comme ça ?» demanda l’un d’eux.

«Le Karma.» répondit-elle à mi-voix.

A vrai dire, il y avait peu de chances qu’ils aient entendu sa dernière phrase. Elle avait déjà commencé à reprendre sa route, considérant que rester plus longtemps sur place ne lui apporterait que plus de soucis. Elle se retourna brièvement sur Akiyo, resté en arrière.

«Tu viens ? Je dois passer au centre Pokémon...»

Elle caressa du bout du doigt le menton du Vipélierre toujours posté sur son épaule et attendit son nouveau compagnon.
avengedinchains


Estellise Curtis



•• AMAARANTH ♫♪
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» les premiers réels ennuis
» Premiers pas, premiers clashes
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Stories :: Capella :: Villes & Villages :: Bourg-Prélude-
Sauter vers: